08/09/2017 (Brève 1063) Guelleh ferait-il « la manche » devant les Chinois pour qu’ils financent le paiement des conséquences des procès contre Boreh et DP World. Que va-t-il donner en contrepartie : le pays ????

Selon plusieurs articles publiés par LOI, la justice Britannique a condamné Guelleh et/ou le Gouvernement djiboutien à verser des sommes très importantes à Borreh, en réparation des injustices commises à son encontre.

Mais Djibouti ne disposerait pas de montants aussi importants. Est-ce parce qu’ils seraient passer dans les poches de Guelleh, famille et obligés ??? Probablement. Le problème c’est que les poches de ces gens là sont équipées d’un clapet anti-retour (terme utilisé en plomberie), qui signifie que le dispositif accepte des flux dans un sens (trèsor public vers leurs actifs personnels), mais qu’il empêche le flux inverse : (actifs personnels vers le trésor public)
.

Alors il faut trouver de l’argent, d’autant plus que dans le cadre d’une autre action judiciaire qui l’oppose à DP World, la justice a prononcé le gel des avoirs djiboutiens à l’étranger.

Alors il faut trouver quelqu’un qui paiera. Les chinois, pardi ! Ils ne sont pas hostiles à apporter les fonds qui permettront de régler ces additions dont le montant dépasserait les 100 millions de US$. Mais les Chinois, s’ils savent être compréhensifs, sont des gens pragmatiques et ils demandent des valeurs en échange.

La question qui se pose : qu’est-ce qu’IOG va brader pour garantir un nouveau prêt chinois ? Il reste le pays. Et tout laisse à penser qu’il n’a aucun état d’âme (puisqu’il l’a déjà prouvé depuis qu’il est à la Présidence, d’abord comme second de son oncle, puis comme patron…) et cette possibilité ne devrait pas le déranger. Après moi le déluge, comme aurait dit un monarque français sous l’ancien régime.

Et puis seuls sont concernés, les citoyennes et les citoyens djiboutiens, leurs enfants et leurs petits-enfants et même au-delà. Que voulez-vous que cela fasse à la Paulette et à son Prince de Pacotilles ???

14/07/2017 (Brève 1030) Djibouti : la Chine tombe le masque sur sa base navale à Djibouti (Extrait de LOI)

Selon un article (payant) de LOI, le débarquement de l’Armée chinoise à Djibouti devient une réalité, ce qui avait été confirmé par les agences de presse chinoises, mais en termes très « langue de bois » et sans précision. Les soldats chinois ont embarqué dans un port du Sud de la Chine pour être transportés à Djibouti et pour y occuper la première base militaire chinoise à l’étranger avec le soutien de Guelleh.

Pour le moment, nous n’avons aucune information ni sur le nombre de militaires impliqués, ni sur le nombre de bateaux impliqués dans cette mission de prise de position dans un pays déjà fortement militarisé …. De même que sur les objectifs véritables, qui sont officiellement présentés comme une démarche pour la paix dans une région secouée par des conflits (Somalie, Yémen) et des attaques de pirate. Mais tout laisse penser que la véritable mission cache d’autres objectifs …

Et cela n’est certainement pas pour faire plaisir aux autres forces, en particulier, les USA, le Japon, la France, l’Italie et la Grande-Bretagne, pour ne citer que ceux-là…

16/06/2017 (Brève 1003) Le vétéran des prisonniers politiques revient hanter Guelleh (Alerte LOI)

Selon une alerte de LOI, Mohamed Ahmed dit Jabha, membre du FRUD serait convoqué aux assises de Djibouti le 18 juin, hors la présence de son avocat français, qui n’a pas été « invité » à plaider. C’est donc son correspondant sur place Me Zakaria Abdillahi qui devrait prononcer la plaidoirie en Défense.

Jabha est emprisonné depuis sept ans, sans jugement et en dépit d’une décision de la cour d’Appel qui avait annulé la procédure et prononcé sa libération en octobre 2016.

Les observateurs n’imaginent pas comment il pourrait bénéficier aujourd’hui d’un
non-lieu ou d’une annulation de la procédure, depuis que le premier Ministre actuel s’était vanté publiquement de maintenir Jabha en prison, tant qu’il serait lui-même à la primature.

Mais l’état de santé du prisonnier est critique, laissé sans aucun soin depuis 7 années à Gabode, il pourrait être atteint d’un cancer du foi, diagnostic extrêmement grave s’il venait à être confirmé. Cela emportera-t-il une bienveillance de la Cour ?

09/06/2017 (Brève 996) Guelleh fait provoquer des délestages de la 3G à Djibouti (Info LOI, article payant)

Selon une brève parue dans le dernier numéro de LOI (n° 1452), Guelleh aurait demandé au fournisseur unique de 3G Djibtelecom, de procéder à des coupures dans la fourniture de la 3G sur le réseau.

Toujours selon LOI, cette décision aurait pour origine le fait que la population et plus particulièrement les réseaux sociaux dénoncent l’invitation du chanteur d’origine nigérianne « Davido » pour les fêtes du 40ème anniversaire de l’indépendance. Ce dernier serait contexté en raison de ses moeurs et du montant de la prestation.

12/05/2017 (Brève 984) La guerre de la pêche est ouverte entre les Afar et les Chinois (LOI)

Dans un article payant, la Lettre de l’Océan indien (LOI) signale une action du miiste djiboutien de l’élevage et de la pêche, auprès de Guelleh, pour attirer son attention, sur la pêche industrielle qui est conduite par des chalutiers chinois, sans licence, sur les côtes du nord de Djibouti. Ces pêches intensives raréfient les ressources et endommagent les récifs coraliens.

LOI émet des doutes sur la capacité d’IOG à faire plier les autorités chinoises, en raison des liens de dépendance économiques et financiers, dont il est le seul responsable ….

12/05/2017 (Brève 983) Opérations de ratissage dans le Nord de Djibouti (Confirmation dans LOI)

Dans un article payant, la Lettre de l’Océan indien (LOI) confirme les informations que nous publions depuis plusieurs semaines, avec la LDDH, à savoir la multiplication des arrestations dans le nord de Djibouti.

Selon ce media, les autorités de Djibouti ont demandé à l’armée d’intervenir pour affaiblir la résistance du FRUD, à la veille des cérémonies pour le quarantième anniversaire de l’indépendance de la République.

Il est signalé aussi des affrontements avec la résistance du FRUD, qui auraient fait 6 blessés parmi les troupes de l’AND

03/04/2017 (Brève 972) Guelleh limoge son Ministre de l’énergie Yacin Houssein Bouh.

Ce lundi 3 avril 2017 Guelleh a limogé par décret présidentiel, son Ministre de l’énergie, qui était en poste depuis un peu plus de 10 mois. Selon la Lettre de l’Océan Indien (LOI), qui a été très rapide à diffuser l’information, que des correspondants nous avaient fait parvenir un peu plus tôt. Les causes seraient, entre autres, les retards dont il aurait été l’instigateur, dans le développement d’énergie pour permettre à Djibouti d’envisager une certaine indépendance dans ce domaine….

24/02/2017 (Brève 925) Les très très lourdes conséquences de l’acharnement judiciaire de Guelleh contre Abdourhaman Boreh (source : LOI)

Selon un article de LOI (accès payant), l’acharnement judiciaire de Guelleh contre Abdourhaman Boreh va coûter extrêmement cher au pays et donc aux citoyens, qui ne sont pas pourtant pas responsables de la « vendetta » personnelle de leur Président auto-proclamé.

Le fait que Djibouti ait perdu tous ses procès devant la cour de justice britannique va engendrer des demandes d’indemnisation qui seront formulées par DP World et qui pourraient se chiffrer à plusieurs centaines de millions de US$. Déjà Djibouti doit régler la somme de 65 millions US$, au titre des frais d’avocat, plus environ 18 millions à des titres diverses.

La facture est déjà particulièrement salée, mais elle risque de l’être encore plus pour Djibouti. En effet, il faut se souvenir que le budget de l’Etat djiboutien est de l’ordre de 700 millions US$. Au total, les montants déjà exigibles représenteraient déjà 10 % du budget national !!!! Soit environ 85 US$ à la charge de chaque habitant (enfants et vieillards inclus). Décidément non seulement le gang au pouvoir coûte une fortune en corruptions diverses et en détournements de fonds publics, mais maintenant les crises d’Ego de Bobard 1er ajoutent des montants considérables à la facture. Et cela, sans compter les risques de condamnation dans le cadre de la demande d’indemnisation par DP World, qui pourrait se chiffre en centaines de millions de US$