02/02/11 (B589) LDDH / Les actes de barbaries se multiplient ?.



Le Président

NOTE D’INFORMATION DU 02 FEVRIER 2011

Les actes de barbaries se multiplient ?

Hier, 1er février 2011, les populations de Tadjourah se sont soulevées
après que la Gendarmerie aurait refusé de livrer le corps Abdallah Mohamed dit Sagalou qui serait décédé suite à des tortures.

Ce n’est que le soir, que le corps aurait été remis à la famille après une vaste manifestation sauvagement réprimée par l’armée.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) lance un Appel pressant pour
l’ouverture d’une Enquête Indépendante pour déterminer les auteurs de ces tortures.

La Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) publie les quelques noms que nous avons réussi à obtenir car les originaires de l’Ogaden se cachent comme les juifs face aux nazis.

Ci-après la liste des originaires de la Somalie Occidentale.

Cinq Djiboutiens
– Mohamed Djama Okieh.
– Mahdi Shirdon Cali ;
– Farah Ibrahim Omar ;
et deux autres filles dont nous n’avons pas encore les noms ;

25 originaires pour la majorité sans pièces d’identité à notre connaissance.
1. Fardoussa Abvdillahi Youssouf ;
2. Hinda Barreh ;
3. Halimo Mohamed Moussa ;
4. Basrah Siyad ;
5. Moussa Abdourahman ;
6. Rahma Hachim ;
7. Anab Aden.
8. Hamda Hassan ;
9. Ruman Mahad ;
10. Oubax ;
11. Abdillahi Cheick Bashir ;
12. Khadar Ahmed ;
13. Ibrahim Goda ;
14. Ali Dhamanh ;
15. Mohamed Hassan ;
16. Faysal Maalin Mohamed ;
17. Abdi Nour Dhameh ;
18. Seynab Abdillahi Youssouf ;
19. Sawada Dahir ;
20. Nassir Barreh ;
21. Khadar Falfalan ;
22. Nasiin Siyad ;
23. Mahamed Jaamac ;
24. Macalin Dashir ;
25. Cabdi Waiss.

Ces 25 personnes et les 5 djiboutiens ont tous été déportés en Ethiopie, mais le lieu exact de leur incarcération nous est encore inconnu (probablement la prison Ogadeniya de Jijiga).

Même les Djiboutiens originaires de cette région ne sont pas épargnés.

Beaucoup d’entre eux sont sans pièces d’identités et sans ressources fixe.

Un bon nombre d’entre eux n’ont pas d’emploi.

NOEL ABDI Jean-Paul

02/02/11 (B589) Communiqué de presse du PDD : La dictature a encore frappé à Tadjourah …

La dictature a encore frappé à Tadjourah qui s’était à peine remise des arrestations arbitraires suivies des condamnations illégales des responsables locaux de l’ARD et de jeunes lycéens.

Nous venons d’apprendre avec une très grande tristesse la mort du jeune ABDALLAH MOHAMED ABDALLAH dit Sagallou ( fils d’ Henry IV) dans la sinistre prison de la gendarmerie de Tadjourah.. Selon les dires concordants de uns et des autres, serait-ce des suites des tortures qu’il aurait subi en détention.

Il va de soi que nous présentons toutes nos condoléances patriotiques à sa famille, à ses amis et à tout Tadjourah qui ne verra pas, ce soir, un de sien rentrer dans son foyer à cause de la barbarie des sbires d’ IOG.

Nous demandons d’ouvrir une enquête indépendante pour savoir ce qui s’est passé dans ce lieu des tortures afin de déterminer la responsabilité de chacun des bourreaux impliqués se cachant derrière l’uniforme de gendarme pour le traduire devant la justice pour HOMICIDE VOLONTAIRE.

Par ailleurs, nous apprenons de source sûre, que les jeunes Tadjourois , pour la plupart militants et sympathisants de PDD, ayant pris part à la manifestation du 28/01/11,font l’objet d’ intimidation et des menaces de tout genre de plus en plus grandes de la part de la gendarmerie , de l’armée et de la police. Si ces accusations s’avèrent vraies, il y a de quoi à avoir peur pour notre vie car les 20.000 manifestants du vendredi 28/01/11 sont tous des morts en sursis.

Et nous ne tolérerons pas une telle menace planait au dessus de nos têtes comme une épée de Damoclès.

Aussi nous exigeons donc d’IOG, d’ordonner immédiatement et sans condition à sa police politique de cesser tout harcèlement et menaces à l’endroit de ces jeunes qui n’ont fait que leur devoir de citoyen en participant à la manif.

Notre parti , le PDD lance un appel solennel à toute la jeunesse Djiboutienne de se mobiliser derrière toute l’opposition. Ce faisant que nous nous débarrasserons de ce régime fétide.

HAMADOU ALI BEN ALI
Représentant du PDD en Europe