02/02/11 (B589) Ali Abdillahi Iftin, candidat à l’élection présidentielle, confirme que les manifestations se multiplient à Djibouti et il évoque la possibilité de l’établissement d’un couvre-feu.

Il y a de plus en plus de manifestations sur la voie publique à Djibouti.

Majoritairement, ce sont des jeunes qui protestent contre le régime.

Mais attention à ne pas sombrer dans la violence : ce matin certains ont été vus, porteurs de machettes qui parcouraient les quartiers et passaient devant les écoles.

On dit, selon des sources bien informées, que le gouvernement préparerait des mesures pour imposer un couvre-feu à partir de vendredi.

J’engage toute la jeunesse du pays à continuer à se mobiliser pacifiquement et à entrainer dans son sillage la population djiboutienne afin de protester, comme l’ont fait en particulier, même s’ils ne sont plus les seuls, nos soeurs et nos frères tunisiens, égyptiens, pour exiger le départ de leur dictateur.

Je les mets en garde cependant contre les risques de provocation (qui pourraient être organisés au plus haut niveau de l’Etat avec le concours des milices et même de certains corps de sécurité) et de ne surtout pas se laisser entrainer à des violences et à des pillages.

Car ce serait apporter un renfort aux autorités qui n’attendent que cela pour justifier l’usage de la force et de la répression aveugle …

J’apporte mon soutien personnel et celui de tous les membres du GED à la population dans ses justes revendications et dans son souhait de rétablir la démocratie dans notre pays.

Je salue le courage de chacune et de chacun et je les assure que nous suivons la situation heure par heure, car le moment est venu d’exiger la fin du régime dictatorial, jusqu’à obtenir la démission de tous ceux qui nous ont asservis et terrorisés depuis tant d’années.

02/02/11 (B589) Communiqué de presse du PDD : La dictature a encore frappé à Tadjourah …

La dictature a encore frappé à Tadjourah qui s’était à peine remise des arrestations arbitraires suivies des condamnations illégales des responsables locaux de l’ARD et de jeunes lycéens.

Nous venons d’apprendre avec une très grande tristesse la mort du jeune ABDALLAH MOHAMED ABDALLAH dit Sagallou ( fils d’ Henry IV) dans la sinistre prison de la gendarmerie de Tadjourah.. Selon les dires concordants de uns et des autres, serait-ce des suites des tortures qu’il aurait subi en détention.

Il va de soi que nous présentons toutes nos condoléances patriotiques à sa famille, à ses amis et à tout Tadjourah qui ne verra pas, ce soir, un de sien rentrer dans son foyer à cause de la barbarie des sbires d’ IOG.

Nous demandons d’ouvrir une enquête indépendante pour savoir ce qui s’est passé dans ce lieu des tortures afin de déterminer la responsabilité de chacun des bourreaux impliqués se cachant derrière l’uniforme de gendarme pour le traduire devant la justice pour HOMICIDE VOLONTAIRE.

Par ailleurs, nous apprenons de source sûre, que les jeunes Tadjourois , pour la plupart militants et sympathisants de PDD, ayant pris part à la manifestation du 28/01/11,font l’objet d’ intimidation et des menaces de tout genre de plus en plus grandes de la part de la gendarmerie , de l’armée et de la police. Si ces accusations s’avèrent vraies, il y a de quoi à avoir peur pour notre vie car les 20.000 manifestants du vendredi 28/01/11 sont tous des morts en sursis.

Et nous ne tolérerons pas une telle menace planait au dessus de nos têtes comme une épée de Damoclès.

Aussi nous exigeons donc d’IOG, d’ordonner immédiatement et sans condition à sa police politique de cesser tout harcèlement et menaces à l’endroit de ces jeunes qui n’ont fait que leur devoir de citoyen en participant à la manif.

Notre parti , le PDD lance un appel solennel à toute la jeunesse Djiboutienne de se mobiliser derrière toute l’opposition. Ce faisant que nous nous débarrasserons de ce régime fétide.

HAMADOU ALI BEN ALI
Représentant du PDD en Europe