27/02/2019 (Brève 1306) Mondafrique : Dossier Djouhri, les petits arrangements du juge Serge Tournaire By Nicolas Beau

08/03/2017 (Brève 931) IOG fait annuler un débat sur Africa 24 !!!(Deux articles)

________ 1 – MondeAfrique
Lien avec l’article : http://mondafrique.com/president-de-djibouti-annuler-debat-africa-24/

En visite officielle en France, le président djiboutien Ismaïl Omar Guelleh a refusé que l’ambassadeur de son pays en France, Ayeid Mousseid Yahya, participe à un débat avec deux représentants de l’opposition djiboutienne sur la chaîne Africa 24.

Convié le vendredi 3 mars par l’équipe de l’émission « Politia », le représentant de Djibouti à Paris a reçu un coup de fil du chef de l’Etat l’enjoignant de ne pas participer. Ayeid Mousseid Yahya a expliqué à l’animateur de l’émission Richard Togbe qu’il ignorait que le débat serait contradictoire.

_________ 2 – ARD / USN

Ismaël Omar Guelleh, en visite officielle en France, fait annuler un débat sur Africa24 prévu le vendredi 3/03 entre son ambassadeur en France et des représentants de l’opposition djiboutienne

L’ambassadeur de Djibouti en France n’a pas apprécié de retrouver deux représentants de l’opposition djiboutienne, Maki Houmed-Gaba et Mahamoud Djama, dans les locaux d’Africa24 où lui et son équipe étaient conviés à l’émission POLITIA diffusée en direct tous les vendredis et mercredis de 16h30 à 17h30.

L’ambassadeur refusait de débattre arguant qu’il ignorait qu’il s’agissait d’un débat contradictoire avec des représentants de l’opposition après avoir reçu un appel d’Ismaël Omar Guelleh sur son téléphone portable.

Le journaliste de Politia, Richard Togbe, s’est montré très confus.

Après avoir tenté de convaincre l’ambassadeur d’accepter le débat mais essuyant un refus catégorique, le journaliste a proposé aux représentants de l’opposition de reporter l’émission Politia au mercredi 8/03 à la même heure, celle-ci ne pouvant être autre chose qu’un débat contradictoire.

Le journaliste nous a informés aussi que si l’ambassadeur venait à refuser le débat du mercredi 8/03, il irait trouver un autre représentant du régime djiboutien et le cas échéant faire animer le débat par un journaliste bon connaisseur de Djibouti qui porterait la contradiction face aux opposants seuls.

Plus anecdotique, Chehem Watta, membre de la commission des langues maternelles à Djibouti, présent dans les locaux d’Africa24, s’est également désisté expliquant devoir partir immédiatement pour honorer un rendez-vous prévu de longue date avec un ophtalmologue !

L’ambassadeur de Djibouti tout comme M. Watta auraient eu un échange téléphonique avec Ismaël Omar Guelleh leur intimant de refuser le débat et quitter les locaux d’Africa24.

Maki HOUMED-GABA
Représentant de l’USN en France
Représentant de l’ARD en Europe
Paris, le 03/03/2017