10/03/11 (B594) Un nouveau clip de Nima Djama, qui est disponible sur Youtube et que vous pouvez voir et écouter via le site de l’ARDHD. (Info lecteur)

Dans cette chanson, Nima Djama appelle à la solidarité et elle invite tous les Djiboutiens à dire « degage et fous le camp » à Ismael Guelleh.

Quelques lignes de ses paroles:

 »
Je suis abasourdi de votre attitude passive, où est passé le peuple teméraire?
Saisisons l’occassion pour mettre dehors le despote, maintenant ou jamais. »

30/10/09 (B522) Le dernier "tube" de Nima Djama. Un lecteur nous envoie la traduction du dernier couplet (concernant son arrestation)

Tam-tam de guerre.

– Ninka hablihi xirxiray celui qui a enfermé les filles
– Ninka Dalkisa xarashay celui qui a vendu aux enchères son pays
– Ninka dabka nagu xukumay celui qui nous a immolé (condamné au feu°

——-Le refrain ci-dessous est repris à chaque fois, à deux reprises
——
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Dhulqisa ninki xarashay Celui qui a vendu aux enchères son pays
– Ninka xaaskisa ka adkeen Celui qui ne peut pas contrôler sa femme

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Ninka gaajo na gu xukumay Celui qui nous a acculé à la faim
– Xishodki ka teeygay qui a perdu toute pudeur
– Xaaskisa ninka cashanin Celui qui ne peut pas retenir sa femme
– Ninka gabddihi xirxiray Celui qui a enfermé les filles

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Ninka xeerki ka booday Celui qui bafoue les lois
– Ninka xilki ilobay Celui qui n’assume pas sa Responsabilité
– Dadkisa , ninka xirxiray, Celui qui emprisonne arbitrairement

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Shishayeeh ninka uu xariga Celui qui danse pour les étrangers
– Amanka ninka xoolo sistay Celui qui a vendu la Sécurité nationale
– Hilka ninka ilobay Celui qui a failli à ses responsabilités

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Mandagi laygu xiray Le mandat qui n’a jeté en prison
– Xashadi laagu soo teebshay l’ordre écrit qu’on a transmis
– Baris laagu so xukumay condamnation venue de Paris (*)
– Baris laagu so xukumay condamnation venue de Paris

(*) Lorsque Nimac Djama a été arrêtée, la Première Dame était, paraît-il, en déplacement à Paris.

24/10/09 (B522) A écouter ou à télécharger : la dernière chanson de Nima Djama Miguil.

Après avoir été emprisonnée injustement pendant plusieurs mois, par Guelleh, sur les conseils de sa douce Paulette, dite RPP (Reine Paulette de Pacotilles), Nima Djama Miguil a enregistré avec beaucoup de courage une nouvelle chanson qu’un auditeur nous adresse.

Cette chanson que vous allez découvrir évoque la situation dramatique des Djiboutiennes et des Djiboutiens, en raison de la mauvaise gouvernance du pays, par l’équipe de Guelleh et surtout par son Chef.

1 – Pour écouter (Format . WMA / MS Media Player)

2 – Pour enregistrer en format MP3 (env. 11,6 Mo)

Lien de téléchargement

17/08/09 (B512) ALERTE ROUGE LEVEE. Nima Djama aurait été libéré le 13 août, selon des informations transmises par notre correspondant.

Après deux mois et 13 jours de détention a la prison de Gabode, je viens d’apprendre que la Diva Nima Djama Miguil a été libèrée jeudi 13 Août 2009 dans la matinée.

Selon des source proches de Nima, elle aurait confirmée qu’elle se rendrait à Toronto au Canada, d’ici quelques jours.

Nima est actuellement chez elle au quartier 6 et elle prépare le lancement d’un nouvel album qu’elle a composé lors de sa détention à Gabode.

Nous remercions toute l’équipe de l’ARDHD qui s’est mobilisée en permanence pour obtenir sa libération et pour dénoncer son incarcération illégale et arbitraire.

__________________________________ ARDHD

Toute l’équipe de l’ARDHD se réjouit de cette nouvelle et espère qu’elle sera confirmée officiellement dans les prochaines heures. En attendant, elle adresse à Mlle Nima Djama toutes ses félcitations et lui souhaite un retour sans histoire au Canada.

22/07/09 (B508)  LETTRE OUVERTE AU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI SUR LES PROBLEMES DE SANTE DE NIMA DJAMA.

Djibouti, le 22 juillet 2009.

Monsieur le Procureur de la République,

Avant mon départ (en congé) de Djibouti, j’ai été saisi par des proches de Nimac Djama qui après plusieurs semaines de détention provisoire a été condamnée le 2 juillet 2OO9 à deux mois d’emprisonnement ferme.

Actuellement son état de santé serait très inquiétant c’est pour cette raison que depuis la semaine dernière (avant mon départ) j’ai essayé de vous joindre les 16 et 18 juillet 2009, mais en vain.

Les raisons étaient de vous signaler ce fait, tout en vous demandant de suivre directement avec une attention particulière l’évolution de la santé de Madame Nima Djama qui est une artiste de renommée régionale et même mondiale.

Les spéculations ou/et les suppositions fondées ou non du décès de Mahdi ABDILLAHI en prison hantent bon nombre d’esprits.

Avec mes sentiments déférents et fraternels

Noël Abdi Jean-Paul

20/07/09 (B508) Vérité: Nimo, la voie d’or (poème) (Lecteur)


Caricature par Roger Picon

Hé ! La militante, toi, tu es une vraie nationaliste !

Hé ! La chanteuse, toi, tu es une personne exceptionnelle ; tes chansons sont connues et reconnues à travers le monde !


Hé ! Toi, tu es une authentique enfant du pays, qui est née et qui a grandi dans son pays !

Hé ! Ton enfance, tu l’a passée dans la région d’Aska–Arrey et tu as commencé tes premières mélodies dans la ville d’Ali-Sabieh !

Hé ! Tu es une dame qui a toujours respecté les hommes et les femmes de notre communauté !

Hé ! Tu es connue pour toujours dire la vérité, rien que la vérité !

Hé ! Déjà avant l’indépendance, tes paroles et chansons ont marqué les générations. Elle ont atteint directement en plein cœur, les partisans du colonialisme et leurs collaborateurs.

Hé ! la belle, le peuple t’a réservé une grande place au centre de la communauté djiboutienne.

Hé ! Ce tu subis en ce moment sera inscrit dans l’histoire : la prison, la torture, l’humiliation et le refus d’assistance personne en danger).

Hé ! La Qabyo ! Le jour de ton jugement devant la Cour pénal qui sera présidé par le comité de la Liberté, tu devras répondre à toutes les questions qui te seront posées concernant ta condamnation et l’emprisonnement injuste et arbitraire de Nimo,

Hé ! Nimo, sois patiente car ton martyr prouve que la dictature est totale, que l’injustice et le manque de démocratie règnent dans notre petit pays.

Hé ! Où sont nos chanteurs, nos stars, nos compositeurs,

Ceux qui ont donné toute leur vie pour faire évoluer la population, les musiciens chevronnés tel que Farcette-Abdo Hamargodh, Daare, Ibrahim Ganleh et les autres ; ils sont tous morts et leurs familles les pleurent toujours. En plus de la douleur, elles ont été privées de leurs droits à percevoir les pensions. Et c’est IOG qui est le responsable de toutes ces injustices.

Vu le système clanique, même les vivants sont malades et ils vivent à Hayableh, loin du centre de dialogue et d’idées.

Hé ! Nimo, tu es et tu resteras toujours une très grande artiste, bourrée de talents et ayant reçu ce don qui permet de dire la vérité, sans détour.

17/07/09 (B507) Radio-Trottoir. L’état de santé de Mme Nima Djama Miguil se serait aggravé terriblement durant son incarcération à Gabode.

Selon des informations qui devront être confirmées dans les prochains jours, l’état de santé de la grande chanteuses Nima Djama, se détériorerait durant son incarcération à Gabode.

Paulette prenant l’exemple de son mari qui avait refusé les soins vitaux à son ex-ami le Général Yacin Yabeh, a-t-elle décidé de laisser Nima mourir en prison, pour satisfaire sa haine viscérale à l’encontre de celles et de ceux qui la raillent (à juste titre ?).

On a peur !

11/07/09 (B507) Radio-Trottoir. Habiba Balbalaf, une autre chanteuse, pourtant pro-IOG, arrêtée par le SDS et conduite dans un lieu secret, au motif qu’elle avait voulu rendre une visite confraternelle à Nima Djama. Décidemment la vengeance de la Paulette ne connait plus de limites … (Lecteur) ATTENTION : information démentie le 13/07 après vérification.


Caricature de Roger Picon

Selon des informations en provenance de Djibouti, Mlle Habiba Balbalaf aurait été arrêtée hier.


Habiba est chanteuse. depuis l’Independance, elle a le staut de cadre au sein de la RTD.

Elle était très engagée en faveur d’IOG. Elle chantait des chansons pro-IOG, depuis son élection à la Présidence, en 1999.

Hier, elle s’est rendue à Gabode pour rendre visite à Nima Djama.

Le chef de la police l’a informé qu’ il était strictement interdit de rencontrer Nima jusqu’à nouvelle ordre.

Très déçue et furieuse, elle a quitté Gabode pour retourner chez elle.

Immédiatement le responsable de la police a téléphoné au Colonel Abdillahi Abdi, le directeur de la police. Ensuite, il a informé Hassan Said, le directeur du SDS.

Sur ordre d’Hassan Saïd, des agents se seraient présentés au domicile d’Habiba pour l’emmener au centre du SDS.

Depuis hier plus personne ne sait où elle se trouve.

Habiba est d’origine Issa, sous-clan Fourlaba, Rer Mahamoud.