03/09/2019 (Brève 1454) Alerte du PADD sur un fichage de la diaspora sous l’égide de l’OIM qui pourrait être utilisé par la Police djiboutienne

04/12/10 (B581) Point de vue : Solidarité du Groupe des Jeunes Balbalois (GJP). Appel à répondre présent à l’OJM (Info lecteur)

Avec l’Organisation des Jeunes Mobilisés (OJM) pour sauver le pays.

Choqué par l’Appel de l’OJM à descendre dans la rue, en guise de propagande et de contre-feu, le régime à convoyé quelques jeunes Djiboutiens vers l’hôtel Kempiski au lieu de les réunir au Palais du Peuple qui est en pleine rénovation, après un incendie ravageur, dont les coupables ne sont toujours pas connus officiellement.

Dès l’ouverture de la conférence, la couleur de la propagande d’IOG pour un troisième mandat a été annoncée.

Contre cette propagande et contre le troisième mandat, nous sommes prêts, en dernier recours, s’il n’y avait pas d’autre solution, à prendre les armes
afin de combattre par la force ce dictateur qui s’accroche au pouvoir afin d’éviter les poursuites lancées par la Justice française, pour l’assassinat du Juge Borel, les extorsions pour lesquels Abdourahman Boreh a porté plainte et la recherche des coupables de nombreux massacres dont celui d’Arrhiba et ceux dans le nord du pays.

Guelleh a convoqué un nombre limité de jeunes en leur promettant d’appeler des
entreprises privés afin qu’elles les embauchent sur place. On avait prié ces jeunes de se munir de leurs diplômes.

Il y avait moins de jeunes que la poignée des patrons d’entreprises présents,
des fonctionnaires et des gardes rapprochés !!!

Nous, les jeunes Balbalois, nous sommes aux côtés du jeune chômeur diplômé qui a osé
dire la vérité après les mensonges du déséquilibré d’Haramous à Kempeski.

Nous sommes fiers de sa déclaration courageuse, quand il a dit : « seuls
les membres d’une famille issus d’une tribu proche du pouvoir, trouvent immédiatement du travail ».

Et lorsque le fou, qui dirige encore le pays, lui a demandé : « de quelle tribu, parles-tu ? » le jeune a riposté en
disant : « mais votre tribu, Monsieur !»

Oui, nous savons tous que les enfants du couple princier, ne chôment pas ; son beau-gendre par alliance est Ministre des Transports et il piétine les Cheminots, Les deux
frères de son épouse, aux « faibles » diplômes, occupent les plus hauts postes de
l’Etat, tout comme sa fille Haibada, qui à peine ses coûteuses (pour le pays) études terminées, a été nommée par son propre papa dans les termes suivants :

« décret n°2010-0168/PRE du Président de la République, chef du Gouvernement en date du 22 août 2010 Melle Haibada Ismaël Omar Guelleh, Administrateur civil est nommées Conseillère Technique du Président de la République chargée des Affaires Economique.

Ce poste, le plus important de l’administration, requiert, au minimum, une dizaine
d’années d’expériences.

Ce texte a été diffusé en urgence dans le journal officiel du 31 août dernier.

Nous sommes prêts, sous l’égide de l’Organisation des Jeunes Mobilisés (OJM) dans les semaines qui suivent à répondre de façon adaptée.

A bientôt, tous ensembles dans les rues, jusqu’au Palais Présidentiel, à bientôt avec tous nos compatriotes pour libérer notre peuple

24/11/10 (B579) Message de l’OJM (Organisation des Jeunes Mobilisés) / Les jeunes djiboutiens n’en peuvent plus !

Djibouti, le 21 novembre 2010

DEBOUT TOUS LES JEUNES DJIBOUTIENS ET DJIBOUTIENNES
IL FAUT LIBERER LE PAYS DU DICTATEUR MAFIEUX.

L’Organisation des Jeunes mobilisés (OJM) contre le troisième mandat illégal et inconstitutionnel, lance un Appel de mobilisation à tous les Jeunes à manifester dans la rue pour exprimer le refus et leur détermination à combattre par tous les moyens ce régime du Dictateur Ismaël Omar Guelleh sanguinaire qui vole l’argent du pays, et viole la Constitution.

L’OJM demande aux collégiens, lycéens, universitaires, aux jeunes du Service National Adapté (SNA), à tous les chômeurs et les jeunes opprimés de vous préparer pour descendre en force dans la rue dans les semaines à venir.

Ensemble défilons tous sur le Palais Présidentiel avec les slogans suivants :

– Fin de la dictature sanguinaire ;
– Non au troisième Mandat ;
– Non aux violations illégales de la Constitution originale qui avait été adoptée par Référendum;
– Non à la faillite de notre pays,
– Non un nouveau Mogadiscio qu’on veut nous imposer et qui va conduire Djibouti dans un bain de sang ;
– Tout de suite Get out le criminel Ismaël Omar Guelleh : IOG, quitte vite le pays avant qu’il ne soit trop tard.

L’OJM est constituée. Elle regroupe actuellement des Assarjogs d’Ali Sabieh, des Okars de Dikhil, des Jamagaratos d’Arta et des Jeunes de Balbala et de tous les quartiers de la capitale. Nos frères du Nord sont attendus et ils seront les bienvenus.