04/10/06 (B364) Emission des mandats d’arrêt internationaux contre Hassan Saïd et Djama Souleiman. Extraits sonores de France-Info et Europe N°1.

NB
: Pour limiter le volume à transmettre, nous avons fortement compressé
les fichiers, ce qui a un impact sur la qualité du son.

1
– France-Info du 2 octobre 2006


2
– Europe N° 1 du 2 octobre 2006


3
– France info du 3 octobre 2006 – Interview de Mme Borrel

23/02/03 (B186) Radio-trottoir reprend sa plume, en direct de Djibouti …

1 –
Du rififi conjugal (et comique) au Palais, qui pourrait avoir des conséquences
lourdes sur l’organisation gouvernementale dans les prochaines semaines. Paulette
a une dent .. contre Dileyta et elle refuse de lâcher son os …

Les malentendus du passé,
entre Paulette et Dileyta, remontent à la surface. Il s’agit en particulier
de la consternante affaire des coups et blessures volontaires et de viols
qui avaient été commis réciproquement entre des membres
de la famille de Chicago, proche de Paulette et ceux de feu Ismail Ali, un
proche d’Ali Aref et de Dileyta. (Ces faits avaient été rapportés
sur le site de l’ARDHD)

Paulette est rancunière
et elle ressasse sans arrêt cette histoire. Jamais elle n’a pu avaler
la pilule qui avait, il faut bien le reconnaître, un goût plutôt
amère. Il faut se souvenir que Dileyta s’était alors opposé
à elle et à ses souhaits …. Crime, au combien grave, de lèse-majesté
!

Eh bien ! Avec la rancune
tenace et le mauvais caractère qu’on lui reconnaît généralement, elle aurait
mis IOG en demeure d’écarter totalement Dileyta du nouveau gouvernement
en préparation ou plutôt, devrait-on dire en gestation de longue
durée. (Les élections ont eu lieu début janvier et
nous sommes presqu’à la fin de février !!!)

Mais ce n’est pas si simple
pour le pauv’ IOG, de plus en plus dominé, à la fois sur la
scène internationale, mais aussi dans son propre foyer. Car il va devoir
affronter les conséquences des dommages collatéraux qu’une telle
décision ne manquera pas de provoquer.

Par exemple, il pourrait
être contraint de remplacer l’Ambassadeur de Bruxelles, le célèbre
mathématicien Mohamed Moussa Chehem, qui est n’est accrédité
que depuis quelques semaines (mois) dans tous les pays de l’Europe du Nord.
Ça fait déjà un peu désordre, mais la suite est
encore plus croustillante …! C’est que le mathématicien avait été
nommé par Dileyta, sur proposition d’Ali Aref Bouhran.

Et à qui Paulette
pense-t-elle pour le remplacer ? Vous ne devinez pas ! Nom d’une pipe, vous
n’avez toujours rien compris au fonctionnement du système dictatorial
!

A son frère, pardi
! Djamma Hed, le Gouverneur actuel de la Banque de Djibouti. Est-ce réellement
une promotion. Rien n’est moins sur, mais il sera mis à l’abri en cas
de débordements populaires … à Djibouti.

Attendez, ne partez pas,
il y a d’autres surprises … en préparation !

Le Premier conseiller
actuel de l’Ambassade (Haroun Arouba), agent de la SDS et dangereux personnage
au sujet duquel nous avions mis en garde tous les opposants Djiboutiens, présents
à Bruxelles ; par qui serait-il remplacé ? …. devinez qui
? … allons, voyons !

Amir Adaweh ! Ça
c’est un vrai scoop !

Coucou ! Amir Adaweh,
l’opposant affiché, l’homme qui a souffert dans les trous à
rats éthiopiens où il a été blessé, l’homme
qui a sollicité l’assistance de nombreuses associations humanitaires
: l’ARDHD, Reporters Sans Frontières et Amnesty International ! Il
pourrait réapparaître comme premier conseiller de l’Ambassade
de Djibouti à Bruxelles, en remplacement d’un agent de la SDS, fort
connu pour sa brutalité légendaire. C’est-y pas beau ?

_______________________________

2
– Le procureur Djama Souleiman dit « grandes oreilles » commencerait
à prendre peur, en découvrant la propagation rapide de l’incendie
qu’il a allumé contre Alhoumekani.

L’homme à la double
identité avait déjà mandaté sa femme pour préparer
avec prudence, une retraite stratégique en Australie. Mais comme elle
s’est fait pincer avec plusieurs passeports et plusieurs identités,
les portes de ce pays lui sont désormais interdites.

Il sait que l’affaire
de subornation de témoins à Bruxelles va exploser et qu’elle
lui sera fatale, car IOG n’aime pas les perdants et qu’il a toujours sacrifié,
avec la plus grande ingratitude, les fusibles dès lors qu’il avait
besoin de se protéger personnellement (égoïsme pur garanti).

Djama Souleiman cherche
donc à protéger ses arrières et faute d’Australie, il
aurait envoyé un message à son frère qui est déjà
installé au Canada, Ahmed Hersi Ahmed (le propre frère de Djamma
Hersi Ahmed (alias Souleiman Ali), pour lui demander de préparer le
terrain et son implantation.

Espérons que les
autorités canadiennes en charge de l’immigration ne manqueront pas
de lire le site de l’ARDHD pour savoir qui est réellement, ce soi-disant
futur réfugié politique, qui a tant contribué à
l’asservissement des Djiboutiens et à rendre les arrêts les plus
injustes que l’ont ait jamais vus, sur ordre de Guelleh.

Si par hasard ou plutôt
par une erreur administrative des Canadiens (ce qui n’arrive pratiquement
jamais, car ils sont très prudents et qu’ils mènent bien leurs
enquêtes), Djama Souleiman obtenait l’asile au Canada, ce serait désespérant
!!!