14/10/04 (B267) Houmekani & Cornil : Mission Reine de SABA (La Rumeur Publique)

Note de présentation
de la Rumeur Publique :

Nous sommes un petit
collectif de fidèles observateurs de l’actualité Djiboutienne
et de la chose publique à Djibouti. Nous nous sommes baptisés
«La Rumeur Publique».Et cette période de pré campagne
électorale se prête bien à l’exercice, il faut s’attendre
à ce que l’on réagisse, des fois sur un ton sérieux
et des fois en usant et en abusant de l’humour, sur tout ce qui nous
semble douteux, loufoque et surprenant.

Autre chose pour compléter
le tableau, nous n’avons pas de camps politique car ni les pieds nickelés
au pouvoir ni ceux qui espèrent y accéder un jour ne nous semblent
crédibles. Des coups – épistolairement parlant – tout
le monde en aura. Et il y a malheureusement matière. Mesdames (Le chanteur
Renaud s’est bien trompé car il n’y avait pas que Mme M.
TATCHER, …), Messieurs vous êtes prévenus !

Cette semaine, nous avons
consulté avec une certaine délectation le reportage photo réalisé
par l’équipe du GED à l’occasion du déplacement
quasi officiel de M. Alhoumekani et du Sénateur Belge M. Cornil au
pays de la Reine de Saba. Cliquez sur le lien suivant pour accéder
au reportage au Yémen:

http://www.gouv-exil.org/3_actualite/actu1_429.htm

J’aurai bien voulu
voir la tête des pieds nickelés du Beit Al Wali au moment où
le Grand Vizir les a convoqué pour lui expliquer le comment du pourquoi
de cette visite officielle – c’est bel et bien une visite officielle
– d’un citoyen djiboutien avec un Sénateur belge au pays
de la Reine de Saba. C’est un remake d’une œuvre cinématographique
bien connue qui aurait pu s’intituler « Houmekani & Cornil
: Mission Reine de SABA »

Cette affaire commence
à prendre une tournure diplomatique qui devient de plus en plus intéressante.

J’aimerai bien connaître
la nature de la punition infligée à notre médiocre ambassadeur
d’Opérette en Belgique. Le moins qu’on puisse lui infligé
c’est un carton rouge et un retour à la case départ. Il
n’est pas à sa place et il vient de le prouver sans la moindre
ambiguté. Pauvre Moussa CHEHEM. Il ne doit pas en dormir.

Ma deuxième interrogation
concerne la réaction officielle ou officieuse du Grand Vizir à
l’égard de son grand voisin le Yémen. Il faut noter que
le tapis rouge a été quand même déroulé
à nos hôtes Belges. Ils ont été reçus par
les plus Hautes Autorités du Yémen (Président du Sénat
; Ministre des Droits de l’Homme ; Ministre de la Défense; Conseiller
du Président de la République M. Ali Abdallah Saleh etc …..).

Après enquête
auprès de certains milieux autorisés, il se chuchoterait que
les Yéménites ont très très mal digéré
le décollage à partir de Djibouti des avions espions américains
qui ont mené des attaques sur le sol Yéménite.

A notre sens, IOG vient
de se faire un nouvel ennemi. Et pas des moindres car celui là a la
dent dure. Il faut qu’il s’attende à ce que ces voisins lui
glissent une peau de banane à la moindre occasion. Et pour preuve.

IOG n’est pas prêt
de faire une visite officielle chez nos voisins Yéménites.

Je pense franchement que
l’étau se resserre de plus en plus autour du cou de notre petit
Ismail le bienheureux. La chance, qui lui a toujours souri, commence par le
lâcher.

Je lance un appel à
d’éventuels témoins qui auraient pu assister au remontage
de bretelles des pieds nickelés du palais ainsi qu’à celui
de notre médiocre ambassadeur de Belgique.

Vous connaissez tous le
dicton : la rumeur publique, il faut la nourrir.

La
Rumeur Publique