30/01/06 (B335-A) La censure d’Internet à Djibouti est-elle aussi l’une des conséquences des accords de Guelleh avec Dubaï ? (lecteur)

Selon mes informations, la censure, sur internet ou autre, à laquelle nous faisons face actuellement n’est qu’un des aspects de l’héritage sournois de la main mise de Dubaï sur Djibouti.

Malgré les beaux préceptes affichés par les dirigeants émiratis pour attirer le chaland naïf mais fortuné, il faut savoir que depuis 1997, chaque connexion internet y est sévèrement contrôlée et restreinte. Tout site dont le contenu est estimé offensant politiquement, religieusement ou culturellement, soit à l’encontre directe du pays et de ses dirigeants ou plus largement de pays amis, y est impitoyablement bloqué sous couvert de protection de la jeunesse face à la pornographie, et une insistance particulière à essayer d’y accéder conduit à l’annulation du compte d’abonné assortie parfois d’une visite « amicale » de ce qui sert de RG dans ces contrées si une volonté politique est décelée.

Quant à la liberté de la presse et autres médias, ainsi que des libertés de l’individu, il faut savoir que les Emirats, tout comme l’Arabie Saoudite, sont classé par l’ONU à peu près au niveau de la Chine, la Corée du Nord ou de Myanmar. Pays plus renommés pour leurs formes de restrictions et répressions impitoyables que pour leur bonne gouvernance.

Vous avez encore de nombreuses surprises à attendre de cette collaboration forcée, et Djibouti ne peut se prévaloir des ressources pétrolières qui mettent certains à l’abri des sanctions internationales. Espérons que sa position stratégique lui sauvera la mise.

Cordialement,

09/11/05 (B323) L’Ethiopie surveille Djibouti de près. (Lecteur)

La situation sociale, comme chacun a pu le lire, est dramatique en Ethiopie, avec des manifestants tuès par balles par les Forces armées, la grève des transports et la paralysie d’une partie de la vie économique.

Et il y a une autre menace très inquiétante, ce sont les bruits de bottes à la frontière avec l’Erythrée.

Or Guelleh a signé des accords particuliers avec l’Erythrée et il se retrouve « ipso facto », un futur ennemi de l’Ethiopie, qui n’est pas décidée à lui faire le moindre cadeau actuellement. C’est la tension entre Guelleh et Zenawi !

D’autant plus que Djibouti fournirait armes et support logistique aux Erythréens. Guelleh étant un artiste pour le commerce des armes …

19/09/05 (B316) Radio-Trottoir : heureusement que le ridicule ne tue pas au Ministère de la Santé. Conseils de prudence aux femmes qui visitent le Ministre ! (Lecteur)

19/09/05 (B316) Radio-Trottoir : heureusement que le ridicule ne tue pas au Ministère de la Santé. Conseils de prudence aux femmes qui visitent le Ministre ! (Lecteur)

Le 18/09/05 le Ministre de la Santé lance officiellement la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite pour les enfants agés de 1 à 5 ans.

L’hospitalisation a l’hôpital Peltier, même en pédiatrie, est payante quelque soit le niveau social des enfants sauf pour les enfants suivis par les médecins privés ou à l’étranger. (On sait qu’ils ne font pas partie des classes défavorisées et pourtant ce sont ceux qui ne payent pas ..)

Tandis que les enfants originaires des districts de l’intérieur, les filles et fils des nomades doivent acquitter (d’avance?) la taxe Miguil, avant de pouvoir espérer des soins..

Il ne reste plus qu’un pas à franchir dans l’horreur : celui qui consistera à faire payer les vaccins offerts par l’UNICEF et par l’OMS !.

Et pendant ce temps, la Société Lootah Bulding and Construction, les amis de Miguil qui traitaient les marchés immobiliers, cité Hodane du temps où il était à l’équipement, accueille ses invitées de marque (Guest) et les loge au SOFITEL de DUBAI comme BA.  Avant, c’était NAG. Et après ?

Un dernier conseil aux femmes qui devraient rendre visite à Abdallah Miguil. Prévoir un système de protection personnel renforcé … pour éviter des surprises ! L’homme est leste et rapide !

06/01/03 (B179) Alerte VIRUS W32.YAHA.K@MM. Comment prévenir et guérir ?

Nous sommes inondés de messages contenant ce virus récent.

N’ouvrez pas les pièces jointes des messages qui ont une extension .scr ou .exe, dont la taille est 34,3 Ko et qui vous propose (toujours en anglais) soit un nouvel économiseur d’écran, soit de participer à une campagne de promotion, soit d’installer une nouvelle version d’un logiciel inconnu, soit … Les messages sont nombreux et différents.

Pour obtenir plus d’information, pour vérifier si votre ordinateur n’est pas infecté ou pour éradiquer le virus, consultez par exemple le site de Symantec où vous trouverez toutes les informations nécessaires :

http://securityresponse.symantec.com/avcenter/venc/data/w32.yaha.k@mm.html

05/1002 Attention les tueurs de Guelleh attaquent avec une nouvelle arme … virtuelle. Le virus W32/Bugbear-A

Depuis deux jours, les informaticiens de Guelleh nous bombardent avec un nouveau virus. Ils ont abandonné l’ancien pour passer au W32/Bugbear-A.

Qu’ils sachent que le réseau et que les sites de l’ARDHD sont protégés contre tous les niveaux virus et qu’ils perdent vraiment leur temps.

Cela dit, nous lançons une alerte à tous les opposants qui ne bénéficieraient pas des dernière protections virales disponibles.

Ce virus arrive en pièce jointe à un message. Son nom présente la particularité d’être présent sous le format XXX.XXX.XXX et d’avoir un volume de 50,8 Ko.

Si vous recevez une annexe de ce type, ne l’ouvrez surtout pas. C’est Guelleh qui vous l’envoie par informaticiens interposés.

30/09/02 Après l’assasinat du Capitaine Dahied, de la gendarmerie nationale, un lecteur nous demande s’il y a des risques pour la vie du journaliste français, actuellement au Sheraton.

Cher lecteur,
Nous vous remercions pour votre message et pour l’expression légitime
de vos inquiétudes.

Vous avez raison de poser
la question, car nous nous la sommes posés, immédiatement après
l’annonce du décès de ce Capitaine.

D’autres hommes sont morts
à Djibouti dans des circonstances troubles et jamais expliquées.
Un homme peut disparaître facilement, lorsque la SDS l’a décidé
….

Après la disparition
tragique du juge Borrel, on ne peut même plus affirmer que le fait qu’il
soit français, soit une protection suffisante … pour freiner les
ardeurs d’un dictateur qui n’a plus, désormais, rien à perdre, car la vérité est en train de sortir progressivement au grand jour.

Ce que nous pouvons vous
dire, c’est que cette personne n’a pas l’intention de se suicider, mais simplement
de faire son travail de journaliste, en respectant le débat contradictoire,
d’où sa visite sur place et ses demandes d’audience auprès de
nombreuses personnalités, y compris du Chef de l’Etat.

Nous pouvons encore espérer
que les services de l’Ambassade de France lui assureront une protection. Comme
il est prévenu, nous sommes certains qu’il évitera de boire
ou de manger des produits dont l’origine serait incertaine.

La question que l’on peut aussi se poser, aujourd’hui, est de savoir quelle sera la réaction des unités de gendarmerie et de leurs officiers, après l’annonce d’une mort qui semble être un assassinat politique. Vont-ils l’accepter ou se rebeller ? Nombreux sont ceux qui certainement détiendraient encore des secrets d’Etat ou des informations sur des affaires troubles et dont le témoignage pourrait mettre IOG en grande difficulté. Que vont-ils faire ? Se taire, se rebeller ? Exprimer leur solidarité de corps ? Tout est possible, aujourd’hui.

29/09/02 Le Capitaine Dahied, de la gendarmerie nationale, est retrouvé mort sur la plage de Doraleh, le corps criblé de 5 balles ! Assasinat politique ?

Nous apprenons que
le Capitaine de Gendarmerie Mahamoud Mohamed Dahied a été retrouvé
mort sur la plage de Doraleh, le corps criblé de cinq balles. La rumeur
publique et tous les informateurs que nous avons contactés, affirment
que c’est l’oeuvre de la SDS, sous le commandement d’Hassan Saïd.

Pourquoi a-t-on
liquidé physiquement ce Capitaine de Gendarmerie ?

Au stade actuelle de nos
investigations, nous savons qu’un journaliste français de Canal + est
au Sheraton et qu’il enquête sur divers affaires, dont la mort du juge
Borrel. Aurait-il reçu les condifences du Capitaine IFTIN avant de
partir ? C’est bien possible !

Ce journaliste se serait
rendu à Djibouti pour rencontrer différentes personnes et pour
obtenir des interviews ‘contradictoires’ ou ‘concordantes’ dans le cadre de
son enquête de fond sur les affaires et les meurtres à Djibouti.

Nous savons aussi qu’il
a demandé à rencontrer les opposants politiques ainsi que les
divers personnalités dirigeants les syndicats, les associations, etc…
Viendront-ils vers pour lui parler ? C’est une sorte de test pour l’opposition,
qui sera apprécié.

Cependant, il ne faut
pas être injuste, car compte-tenu de ce que nous allons vous révéler,
on peut penser, que la majorité des opposants feront appel à
leur courage exceptionnel et reconnu et qu’ils sauront rester prudents et qu’ils sauront
continuer à se taire …. Car les opposants djiboutiens sont prudents
et c’est leur force ! A Djibouti, ils ne peuvent pas s’exprimer car ils risquent
gros, ce qui est exact. Quand certains arrivent en Europe, comme Daf, ils
ne parlent pas plus ! C’est une deuxième nature. Bizarre ?

_______________________________________
Voilà les faits.
Ce Capitaine de Gendarmerie savait, parait-il, beaucoup de choses, autant
dans l’affaire Borrel, que sur la disparition tragique de Hamoud Ahmed dit
« Raguenleh » et d’Abdillahi Doualeh Eleyeh à Direh Dawa en
Ethiopie (mort à la suite d’une opération qui était dirigée
à l’epoque par le frère d’IOG , Idriss Omar Guelleh et Daher
Ismail Kahin ex- directeur des renseignements généraux, actuellement
maire de Djibouti (*)).

Ce Capitaine aurait
décidé de libérer sa conscience et de parler au journaliste
français.

Avant de le contacter
et d’après des sources que nous n’avons pas pu vérifier encore, il aurait fait part de son projet à
une seule personne : le Consul de France. Pas de chance pour lui, si la SDS
peut capter les conversations dans les bureaux du Consul de France … ou
alors ? Mais ce serait si terrible que nous ne voulons même
pas l’imaginer.
Et pourtant, le Général Yacin Yabeh a payé
de sa vie, la confiance qu’il avait eu dans la diplomatie française
et sa soi-disant protection …

Est-ce là, une raison suffisante pour
extrapoler ? Probablement pas, il faut toujours laisser sa chance au hasard.

Toujours est-il que le
Capitaine Dahied a perdu la vie de mort violente, à la veille du départ
de Guelleh pour Paris. Cela risque de jeter une certaine ombre dans le tableau
lors de son arrivée à Paris !

Et la suite ?

Que feront les enfants
et la famille du Capitaine. Se taire ou dénoncer et se battre ? Nul
le sait et ce serait indécent de poser la question alors qu’ils sont
plongés dans la douleur d’un deuil cruel et injuste

Nous adressons à
toute la famille nos plus sincères condoléances et nous prions
pour que Dieu l’accepte au Paradis des hommes sincères.

________________________________________________

D’autres enfants de disparus
auraient préféré se taire et bénéficier
des largesses et des postes que Guelleh sait attribuer aux descendants de
ses victimes. L’heure n’est pas venue de citer des noms possibles, mais disons
simplement : un ancien Ministre démissionnaire, l’ex-directeur de la
SDS, …

L’affaire est à
son début et nous souhaitons que la France accepte de reconnaître
officiellement les crimes du régime djiboutien et qu’elle cesse de
le soutenir abusivement, comme elle le fait depuis de nombreuses années,
au plus grand détriment de la population djiboutienne.

___________________________________________

(*) Le Maire de Djibouti,
décidément, il est présent dans beaucoup d’affaires de
sang ! Un jour on le retrouve à Bruxelles, mandaté pour une
mission très spéciale. Un autre jour, on découvre qu’il
aurait pu participer à une mission d’élimination en Ethiopie.
Et combien d’autres encore ignorées à ce jour ! Décidément
c’est un homme-clef !

19/09/02 L’alerte Virus est confirmée. De graves soupçons pourraient peser sur l’intégrité de la société qui gère les accès Internet à Djibouti et qui pourrait participer (volontairement ?) à la multiplication des virus W32/Klez-H.

A la suite de l’alerte « Virus » que nous avions lancée en
début de semaine, nous sommes contactés par de nombreux djiboutiens
qui nous informent du fait qu’ils reçoivent aussi des virus émanant
principalement de trois adresses à djibouti :

sheratondj@intnet.dj
smsr@intnet.dj
bock@intnet.dj

et d’autres, en particulier
comme :
amo.options@skynet.be
trudo@videotron.ca

1 – N’ouvrez aucun
message provenant de ces sources, ils contiennent tous le virus W32/Klez-H.

2 – Cette recrudescence
de virus ne peut pas être le fruit du hasard … notre site dérange
vraiment le pouvoir du dictateur en ce moment. Aurions-nous mis le doigt
sur des sujets très sensibles ? En tout cas, nous sommes flattés
par ces petites attentions de la dictature à notre égard …

3 – Nous nous interrogeons
pour savoir si la société de gestion des flux internet à
Djibouti (propriété de la famille IOG ? ) n’ajoute pas des virus
aux messages qui nous sont adressés par les djiboutiens résidant
sur place, de façon à ce que nous ne puissions plus les lire.
A ce stade, nous n’avons pas de certitude, mais simplement des doutes suffisemment sérieus pour que le laboratoire travaille sur ce point.
Nous nous réservons d’alerter, s’il y avait confirmation, les autorités
de gestion d’Internet afin de déposer plainte contre l’opérateur
à Djibouti.

En attendant, nous prions
ceux qui ne recevraient pas de réponse de notre part, de comprendre
la situation, de nous en excuser et en cas d’urgence, de nous adresser des
fax.