19/02/2012 (B644) Communiqué de l’UMD pour signaler la libération du vice-président du PDD et l’impossibilité de tenir la manifestation au stade Gouled

UNION DES MOUVEMENTS DEMOCRATIQUES
(UMD)
(PDD, PND)

Djibouti, le 19 Février 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Union des Mouvements démocratiques (UMD) avait appelé à une mobilisation générale pour le 18 Février 2012 en face du stade Gouled.

Comme d’habitude le dictateur, qui ne tolère aucune forme d’expression libre, a envoyé la police, qui a procédé à des arrestations des manifestants arrivés sur le lieu, dont le le vice-président du PDD M. Hassan Mohamed Hassan et par la suite a bouclé cet endroit. Ils ont été libérés dans la nuit.

L‘UMD condamne ces arrestations arbitraires et réclame le droit de manifester, constitutionnellement reconnu aux partis politiques.

Mohamed Daoud Chehem
Président du PDD

Aden Robleh Awalleh
Président du PND

18/02/2012 (B644) En dépit de l’interdiction décrétée unilatéralement, sur des motivations plus que discutables, par le Ministre de l’intérieur, les partis politiques réunis sous l’UMD appellent la population à manifester ce 18 février 2012 et ils informent par courrier, le Ministre, de leur décision

Télécharger la réponse de l’UMD en Pdf

______________________________ Texte

UNION DES MOUVEMENTS DEMOCRATIQUES
(UMD) (PDD, PND)

Djibouti, le 18 Fevrier 2012

A
Monsieur Ie Ministre de l’intérieur
Djibouti.

Objet: mobilisation generale pacifique.
Ref: votre lettre n0342IMI du16 Fevrier 2012

Monsieur le Ministre,

Dans votre lettre citee ci-dessus, vous justifiez votre opposition à la mobilisation générale du 18 Fevrier 2012 par le manque de comité d’organisation qui collaborerait avec la police pour assurer la sécurité.

Nous avons l’honneur de porter à votre connaissance que, dans ce pays, jamais
n’a existé un comité d’organisation qui collabore avec la police et jamais il n’y en aura, car c’est une methode révolue des pays de l’ex-bloc sovietique.

En consequence, nous maintenons la mobilisation generale prevue pour le 18 Février et nous vous assurons que nous allons renforcer nos services d’ordre.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute
considération.


Mohamed Daoud Chehem

Président du PDD

Aden Robleh Awaleh
Président du PND

16/02/2012 (B643) Guelleh ajoute un nouveau type de procès à Djibouti pour compléter son arsenal répressif : le procès d’intention ! Voilà comment le Ministre de l’intérieur entend interdire toutes les manifestations à Djibouti, au motif qu’il imaginerait que les conditions d’encadrement de la manifestation ne sont pas satisfaisantes : quelle mauvaise foi !!! Et en totale contradiction avec la constitution et les droits fondamentaux et inaliénables du peuple.

Le PDD nous transmet trois courriers. Le premier est une réponse du ministre de l’intérieur, Hassan Darar Houffaneh, qui avait interdit, le 29 décembre 2011, une manifestation (*) programmée le 30 décembre, au motif, que les partis d’opposition n’assuraient pas la sécurité et que la date était trop proche de celle des élections. Il demandait de reporter la manifestation après les élections.

Par une nouvelle demande en date du 7 février 2012, les partis regroupés sous la bannière UMD sollicitent l’autorisation de manifester le 18 février (soit après les élections) et ils apportent des garanties sur l’organisation du service de sécurité de et d’encadrement de la manifestation (brassards, etc..).

Pourtant dans sa réponse du 16 février 2012, le même ministre de l’intérieur renouvelle l’interdiction de manifester au motif que les partis politiques concernés n’auraient pas donné assez d’assurance sur l’organisation de la sécurité ….

Télécharger les trois lettres en format PDF

(*) On croit rêver. Le droit de manifester est un droit constitutionnel. Les interdictions ne peuvent être opposées que pour des motifs très graves et justifiés. Ce qui n’est pas le cas. Donc IOG et ses ministres utilisent des motifs non valides pour tenter d’interdire au peuple de leur manifester son hostilité et surtout pour justifier le recours à la force publique brutale contre les manifestants. Facile ! Mais cela ne tient pas la route. C’est un procés d’intention

08/02/2012 (B642) Communiqué de l’UMD (PND et PDD) pour appeler la population à se rassembler le 18 février 2012 au stade Gouled pour marquer le 1er anniversaire de la manifestation du 18 févier 2011.

UNION DES MOUVEMENTS DEMOCRATIQUES
(UMD) ->
(PDD, PND)

Djibouti, le 08 Février 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le dictateur, en fin de règne et affaibli par ses multiples problèmes personnels, peut
conduire le pays vers le chaos si les partis d’opposition avec le soutien du peuple djiboutien ne réagissent pas rapidement.

Seul un gouvernement de transition avec plein pouvoir peut sauver notre pays du chaos qui le guette. Ce gouvernement doit être forme à l’issue d’un Congres National auquel participera :
– les partis politiques
– opposants en exil
– représentants de la sociéte civile
– représentants des religieux
– représentants des institutions républicaines

Dans ce but, I’ Union des Mouvements Démocratiques (UMD) invite leurs militants, sympathisants et le peuple djiboutien en général à participer massivement à la mobilisation générale pour:

1- commémorer le premier anniversaire du soulèvement populaire du 18 Février 2011

2- soutenir le Congres National auquel l’opinion internationale devrait apporter leur appui afin d’éviter le chaos.

Elle aura lieu le samedi 18 Février 2012 it la place sise en face du stade Gouled, à partir de 14 heures.

Mohamed Daoud Chehem
Président du PDD

Aden Robleh Awaleh
Président du PND

31/12/2011 (B637) Communiqué de l’UMD à propos de la manifestation populaire du 30/12

UNION DES MOUVEMENTS DEMOCRATIQUE
(UMD)
(PDD ET PDD)

Djibouti , le 30 Décembre 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

Monsieur Ismail Omar Guelleh (IOG) qui s’ est toujours opposé à toute manifestation pacifique organisée par les partis d’ opposition , s’ est illustré , une nouvelle fois , à faire la démonstration de force en déployant dans la capitale les forces de l’ odre qui ont investi le lieu et ont bouclé tous les accés conduisant à la place prévue pour la manifestation du 30 décembre 2011
.

Ainsi , M. IOG bafoue-t-il les droits des citoyens sous les yeux des représentants des pays démocratiques .

Vers 16 heures , les manifestants venant de Balbala en traversant l’ oued d’ Ambouli à l’ ouest du pont ont été repoussés par d’ importante force de police .

Ils portaient des banderoles sur lesquelles étaient inscrites des slogans tels que :
« KIFAYA , stop aux arrestations , aux tortures , pour la proportionnelle intégrale , non à la dictature etc … ».

Environ 300 personnes d’ entre elles ont été arrêtées .

Malgré cette démonstration de force , le peuple djiboutien , inquiet pour leur avenir sous le régime d’ IOG est sortit massivement , il a pu se rassembler dans différentes places de la ville .

Pour mettre fin démocratiquement et pacifiquement à ce régime dictatorial , l’Union de Mouvements Démocratiques (UMD) va continuer à manifester jusqu’ à obtenir satisfaction de leurs revendications légitimes reprises ci-dessous :

  1. Création d’ une commission Nationale Indépendante (CENI) qui organisera les élections du stade initial jusqu’ à proclamation des résultats provisoires .
  2. Introduction de la proportionnelle intégrale .
  3. Remise d’ un exemplaire des procés verbaux des résultats à chacun des délégués des candidats en compétition .
  4. Accés des médias publics par les partis d’ opposition .
  5. Désignation des assesseurs par les partis en compétition et non par l’administration qui travaille selon le bon vouloir du régime .

Tous ces points sont nécessaires pour la transparence électorale .

L’ UMD informe ses militants , ses sympathisants et le peuple djiboutien en général que la date de la prochaine manifestation leur sera communiquée ultérieurement .

Aden Robleh Awaleh
Président du PND

Mohamed Daoud Chehem
Président

14/12/2011 (B634) UMD : appel à manifester le 30 décembre à Djibouti, pour réclamer des élections démocratiques.

UNION DES MOUVEMENTS DEMOCRATIQUES
(UMD) /
(PDD, PND)

Djibouti, le 13 décembre 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

Nos différentes requêtes adressées au Ministre de l’intérieur pour obtenir des réformes démocratiques sont restées, à ce jour, lettres mortes .

Tous les Djiboutiens et Djiboutiennes doivent savoir que leur avenir dépend de la mise en place d’une vraie démocratie dans notre pays. Défendre la dictature de Monsieur Ismail Omar Guelleh (IOG) aujourd’hui, reviendrait à s’autodétruire. Ce régime dictatorial reste une menace pour l’existence même de la République de Djibouti en tant

Par ailleurs, M. I0G s’entête à se maintenir au pouvoir par des élections truquées organisées par une administration qu’il a délibérément disloquée.

Alors, il ne reste plus à l’opposition qu’à mobiliser le peuple Djiboutien pour lui imposer, avant toute échéance électorale à venir, ces réformes démocratiques nécessaires pour des élections transparentes.

Dans ce cadre, l’Union des Mouvements Démocratiques (UMD) demande à leurs militants, sympathisants, et le peuple l)djiboutien en général à participer massivement à la manifestation qui aura lien

le vendredi 30 Décembre 2011,
en face du stade Gouled,
à partir de 14 heures,

pour défendre l’avenir de nos enfants par la mise en place des réformes permettant la transparence électorale, telles que:

1- création d‘une Commission électorale nationale Indépendante (CENI) qui organiserait les élections du stade initial jusqu’à proclamation des résultats provisoires.

2- introduction de la proportionnelle dans la loi électorale.

3- remise d’un exemplaire des procès verbaux des résultats à chacun des délégués des candidats en compétition.

4- accès aux médias publics aux partis d’opposition.

5- désignation des assesseurs par les partis en compétition et non par l’administration

et aussi le report des élections régionales pour 2013.

Aden Robleh Awalleh, Président du PND

Mohamed Daoud Chehem, Président du PDD

15/01/11 (B586) UMD : appel à manifester pacifiquement le 28 janvier 2011 à Djibouti.

UNION DES MOUVEMENTS DEMOCRATIQUES (UMD)
(PDD, PND)

Djibouti, le 14 janvier 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

Comme il a été indiqué dans notre communiqué du 26 Décembre 2010, l’Union des Mouvements Démocratiques (UMD) organisera une manifestation pacifique le 28 Janvier 2011 :

– pour demander le report de l’élection présidentielle ;

– pour la création d’une Commission Electorale nationale Indépendante (CENI), équilibrée, qui sera chargée de préparer les élections du début jusqu’à la proclamation des résultats ;

– pour le retour des opposants de l’extérieur ;

– contre le 3ème mandat de Monsieur Ismaël Omar Guelleh.

Nous lançons un appel à tous les Djiboutiens et Djiboutiennes, soucieux de l’avenir de leur pays, d’y participer massivement afin de mettre un terme à ce régime dictatorial.

Le lieu de départ sera le terrain vague, devant le stade Hassan Gouled.

Mohamed Daoud
Président du PDD

Aden Robleh Awaleh
Président du PND