Madame Aïcha Dabale et Jean-Loup Schaal, Président de l’ARDHD ont fondé le Comité de soutien en France qu’ils dirigent en qualité de co-présidents
Le Comité de soutien au Lieutenant Fouad Youssouf Ali appelle toutes les Djiboutiennes et tous les Djiboutiens à adhérer pour soutenir le Lieutenantt Fouad et dénoncer les violations des Droits de l’Homme à Djibouti. Le formulaire ci-dessous vous permet d’adhérer en ligne.
Le Comité communiquera régulièrement sur la situation du Lieutenant et les évolutions. 

>>> Afin de garantir la sécurité des adhérents contre d’éventuelles représailles de la part des autorités de leur pays, nous nous engageons à ce que les noms des adhérents, à l’exception de la direction du Comité, ne soient jamais divulgués.

Adhérer au Comité de Soutien au Lieutenant Fouad Youssouf

2 + 5 = ?

Comité de soutien au Lieutenant Fouad Youssouf
Adhérez maintenant ! (à gauche)
(Mis à jour le 6 juin 2020 )

Le lieutenant Fouad Youssouf, pilote dans l’Armée de l’Air djiboutien s’est volontairement exilé en Ethiopie le 27 mars 2020, après avoir enregistré une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, dans laquelle il expliquait les injustices, les harcèlements et les discriminations dont il était victime. (Voir la Vidéo ci-contre).

Le 8 avril, il a été interpellé à Addis-Abeba par les autorités éthiopiennes, alors qu’il était venu déposer une demande d’asile politique.

Aussitôt le régime djiboutien a adressé une demande d’extradition à l’Ethiopie, fermement appuyée par un commando des forces spéciales, envoyé en urgence à bord d’un avion militaire.

Nous savons maintenant que c’est en tant que demandeur d’asile qu’il a pourtant été extradé par l’Ethiopie (dont le Premier Ministre a pourtant reçu le Prix Nobel de la Paix) vers Djibouti. A son arrivée, il a subi probablement de nombreux interrogatoires assorties de violentes périodes de torture. Après il a été incarcéré au secret et sans soins médicaux dans la cellule 12 de la prison de Gabode, latrine de 2 M2.
Dans un état de santé et d’hygiène déplorable, il a réussi a faire passer sur les réseaux sociaux, une vidéo « insoutenable » pour expliquer et montrer son état physique et les conditions inadmissibles de détention.

L’opinion publique et plus particulièrement, l’ensemble de la diaspora djiboutienne a été scandalisée par les images et toutes opinions confondues, c’est une vague de protestation qui s’exprime tous les jours, par écrit sur les réseaux sociaux et dans la rue, d’abord en Europe, Bruxelles, Rennes mais aussi à Djibouti où la Police a tiré a balles réelles sur les participants, faisant au moins 9 blessés. En parallèle, les forces de Police dévouée au dictateur, procède actuellement à de nombreuses arrestations au sein de la population et de la famille du Lieutenant, arrestations suivies de périodes de détention (et ??) dans des lieux secrets, comme le centre de Nagad.

Pour dénoncer les crimes commis par le régime et pas ses sbires et tenter de porter secours au Lieutenant Aïcha Dabale et Jean-Loup Schaal ont créé un Comité de Soutien, dans lequel nous serions heureux de vous accueillir (formulaire à droite)