Articles

03/09/2017 (Brève 1061) Omar Gabasse nous fait part de la disparition d’Adoïta Oudoum Mohamed à Addis Abeba et il nous rappelle ses combats contre la dictature.

C’est une délicate mission qui m’incombe aujourd’hui. J’ai l’immense regret de vous annoncer le décès de M. Adoïta Oudoum Mohamed, survenu le 01 septembre (jour de l’AID) dans un hôpital à Addis Abeba.

Adoita Oudoum avait été un résistant de la première heure. Très jeune, à la fin des années 70, il avait rejoint le Mouvement populaire pour la Libération (MPL) puis il était devenu membre du Front démocratique pour la Libération de Djibouti (FDLD) avant de rejoindre le FRUD en 90, jusqu’en 1993.

Après ce fut l’exil forcé en Ethiopie pour ne pas courber l’échine devant l’injustice qui sévit toujours à Djibouti et éviter les arrestations et les tortures.

Il vivait à Addis Abeba depuis plus de 20 ans bénéficiant depuis 2001 du statut de réfugié.

Je présente mes sincères condoléances a toute sa famille, ses proches et ses amis.

Que la terre lui soit légère et qu’ALLAH l’accueille en son vaste paradis éternel.

INNA LILLAAHI WAA INNA ILLEYHI RAAJIIQUUN !

Omar Gabasse 
Coreprésentant des refugies Djiboutiens.

PS : l’équipe de l’ARDHD se joint à Gabasse pour adresser ses condoléances les plus sincères à la famille d’Adoïta Oudoum Mohamed.