Articles

27/10/2017 (Brève 1092) Confirmation par la LDDH des informations à propos de la r>épression des jeunes de Tadjourah

Dans un communiqué diffusé ce soir sous la signature de son Président Omar Ali Ewado, la LDDH confirme les informations que nous avions reçues et mises en ligne dès le milieu de l’après-midi et apporte des précisions sur les victimes.

A l’origine des graves incidents de ce jour, il y a la décision de la direction du nouveau Port de la Ville, d’écarter systématiquement tous les jeunes de la région qui s’étaient présentés au concours, au profit de jeunes issus d’autres régions et n’ayant aucune attache régionale.

Légitimement les jeunes de la région ont manifesté pour protester pacifiquement contre cette injustice flagrante et cette décision aberrante. Ils ont été reçus par la Police qui a ouvert le feu.

La LDDH parle de trois victimes : un jeune enfant nommé Aman Mohamed Moussa, blessé par des éclats de balle, Mariam Cheiko, victime de brûlures causées par des gaz lacrymogènes et l’arrestation du jeune Ahmed Mohamed Hebano qui a perdu ses dents suite aux coups reçus par des policiers et qui a été transféré sans délai à Djibouti.

L’équipe de l’ARDHD se joint aux appels de la LDDH et :

dénonce et condamne énergiquement la bavure policière dont le seul objectif n’est autre que le maintien d’une injustice institutionnalisée qui peut conduire à l’explosion sociale toute courte.

souhaite enfin un bon rétablissement au jeune Ali et la libération du jeune HEBANO AHMED