Articles

07/06/02 Les indiscrétions de Radio-Trottoir : Guelleh part en secret pour l’Italie ! Mais au fait, pourquoi en secret ?

L’Italie
se prépare officiellement
pour accueillir la visite secrète de Guelleh !
Ira-t-il
rendre aussi visite au Pape, "en secret" ?

Quand
on fait les choses en secret, c’est que l’on a quelque chose
à cacher ou que l’on a pas la conscience tranquille
!

Les raisons
de ce voyage seraient intéressantes :

D’abord,
il faut comprendre que le régime Ethiopien n’aime pas
beaucoup IOG. Tellement peu que ses dirigeants auraient juré,
en privé, de causer la perte d’IOG…. Il faut dire
que l’Ethiopie en a plus qu’assez des gesticulations ridicules
d’IOG en Somalie. Le soutien inconditionnel qu’il accorde
financièrement, militairement et en armes, à
des factions dont les objectifs sont de détruire les
biens éthiopiens, ne peut pas plaire…

IOG est
inquiet car M Zenaoui n’est pas un homme à faire des
promesses en l’air. IOG a donc choisi d’aller demander de
l’aide au Gouvernement italien pour qu’il calme les ardeurs
vengeuses de l’Ethiopie. Auparavant, il s’est assuré
que l’Erythrée avec le gouvernement de laquelle, il
s’est rabiboché récemment, soutenait sa démarche
dans un lettre officielle ….

C’est
pourquoi IOG n’a rien dit à personne. Seuls ses très
proches sont au courant de ce déplacement (de la dernière
chance ?). On ajoute qu’IOG aurait l’intention (comme d’habitude)
de profiter du voyage pour plaider aussi sa cause financière
afin que l’Italie intervienne à Bruxelles pour faire
débloquer quelques subventions …

Donc dans
trois jours, IOG partira donc en douce pour l’Italie. Qui
va l’accueillir à Rome ? Devinez ? Moussa Tourtour,
c’est bien lui qui fera le voyage Paris-Rome pour accueillir
le Chef.

Enfin,
saviez-vous que Guelleh était devenu très proche
des Italiens ? Par exemple, il est associé à
deux hommes d’affaires italiens dans son usine d’armement
en Afrique du Sud.

La
question qui pourrait être posée, est de savoir
si Guelleh retrouvera sa place en rentrant d’Italie ?
Il y a un proverbe italien qui dit "Chi va a Roma, perde
la poltrona"
Qui va à Rome, perd son fauteuil. (Qui va à
la chasse, perd sa place)

IOG
a refusé d’assister à la prise d’armes traditionnelle,
à l’occasion du 25ème anniversaire de l’AND.

Ce n’est
un plus un secret pour personne à Djibouti. Guelleh
a peur. Il se méfie des deux seules forces capables
de l’abattre (au sens propre et au sens figuré) : le
peuple et l’Armée. Sachant qu’un accident est vite
arrivé durant un défilé, il a préféré
rester à l’abri au Palais et il a délégué
courageusement le Premier Ministre, qui, une fois n’est pas
coutume, tenait le premier rôle à cette occasion.

Un premier
rôle qu’il n’a pas du apprécier. Les témoins
disent qu’il était lui aussi "mort de trouille"
et prêt à se mettre à l’abri au premier
clic …. celui du cran de sécurité que l’on
enlève par exemple.

En fait,
le vrai jour dangereux sera bien le 27 juin ! Guelleh, qui
a bien enregistré ce qui était arrivé
en Egypte lors d’un défilé militaire, a fait
certainement blinder l’estrade fermée dans laquelle
il veut se montrer et parader, comme un couard. Pour choisir
ses vitres blindées, il a peut-être sollicité
l’aide des services du Vatican, qui sont chargés de
protéger le Pape. Est-ce aussi l’une des nombreuses
raisons de son voyage (secret … de polichinel) à
Rome ?

Route
privée, tribune blindée, entrée réservée
derrière la tribune, pas de bains de foule : toutes
ces mesures rassurent un peu IOG. A-t-il pensé à
tout ? Par exemple, si quelque chose venu du Ciel tombait
sur la tribune le 27 juin ? Ou qu’on envoie un gaz empoisonné
dans les circuits de conditionnement d’air. Nous lui conseillons
de faire vérifier tous les détails, parce que
l’on n’est jamais trop prudent, lorsque l’on est un dictateur
voué aux gémonies par une population affamée
et surtout, humiliée.

07/06/02 L’une des motivations qui a provoqué le départ du regretté feu Mohamed Djama Elabeh du Ministère des Finances est à chercher auprès de M. Aden Chideh.

Cet ancien
Consul éthiopien avant 1977 à Djibouti a acquis
très rapidement la citoyenneté djiboutienne
au lendemain de l’indépendance. Après avoir
obtenu le statut de réfugié politique des mains
du Ministre de l’intérieur de l’époque M.Moumin
Bahdon Farah et avec l’aval de Gouled et d’IOG qui sont
des cousins proches de Chideh (mamassan bafourlaba).

Gouled
et IOG ont aussitôt décidé de lui octroyer
le plus grand marché de l’Etat sur l’entretien des
systèmes de climatisation qui devrait faire un budget
d’environ 300 millions de FD par an (que ces travaux
soient fait ou pas peu importe: l’essentiel c’est qu’en finalité
l’argent soit bien partagé).

Mohamed
Djama Elabeh, alors Ministre des Finances, a refusé
de cautionner ces magouilles financières de mafieux.
Il a exigé que des factures et des relevés detaillés
des travaux réalisés effectivement lui soient
communiquées faute quoi, non seulement il ne verserait
rien mais il ferait ouvrir une enquete judiciaire.

Le duo
mafieux Gouled – IOG s’est fâché. Mohamed
Djama Elabeh a été déplacé de
son poste de Ministre des Finances pour se retrouver à
celui de Ministre de la Santé publique laissant "la
voie était libre à tous les détournements
".

Je rappelle
que ce même Aden Chideh n’a jamais payé d’impots
à l’Etat djiboutien. En plus de son metier fictif
d’entrepreneur, il fut nommé d’abord Consul honoraire
en Corée du sud, puis ensuite en Turquie. Il a reçu
la commande pour la construction des poteaux electriques de
l’EDD entre Djibouti et Arta. Un marché qui a couté
800 millions de FD à l’EDD. Cet homme de mains a versé
effectivement la moitié à la société
COSMEZ pour qu’elle produise les poteaux et tranquillement,
il a mis l’autre moités dans sa poche.

Je précise
ici M.SCHAAL que je suis djiboutien vivant au Canada depuis
9 ans (réfugié d’abord puis maintenant citoyen
de ce pays). Je ne souffre personnellement d’aucune injustice.
Mais je suis scandalisé d’apprendre ce que doivent
endurer les djiboutiens qui sont sur place qui n’arrivent
pas avoir leurs salaires, des soins, des écoles,de
l’électicité, de l’eau, le droit de citoyenneté.

Je pense
que si cette population ne se décide pas à manifester
son mecontentement, c’est malheureusement elle seule, qui
en souffrira. Nous à l’etranger on a aucun probleme
particulier, mais on veut leur venir en aide. Il faudrait
donc un peu de solidarité derrière l’opposition
djiboutienne pour chasser Guelleh et ses amis et ensuite s’organiser
pour reconstruire le pays.

Nous on
veut bien aider nos frères de Djibouti mais il faut
aussi qu’ils manifestent leur mécontent.

Nous
vous remercions pour votre article qui nous remet en mémoire
ce que disait JF Kenney " Ne te demande pas ce que que
ton pays peut faire pour toi mais demande-toi ce que tu peux
faire pour ton pays".

Il semblerait
que les djiboutiens vivant à Djibouti n’aient pas encore
totalement assimilé que leur destin est dans leurs
mains avant toute chose. Chacun à le gouvernement et
l’avenir qu’il veut bien se donner. C’est donc aux djiboutiens
à se prendre en mains pour un autre avenir que celui
des misères les plus diverses que leur impose IOG.

L’ARDHD
et tous les amis qui aiment Djibouti ne peuvent pas se substituer
aux Djiboutiens mais seulement les aider à instaurer
un régime qui respecterait les droits humains.

Chacun
sait que les biens de feu Mohamad Djama Elabé étaient
issus du commerce avant l’indépendance. Ce commerce
dépassait largement les frontières du pays.
MDE avait l’humilité des gens qui ont acquis leur richesse
par le travail.

Ce que
beaucoup ignorent c’est que les jeunes femmes fourlaba sont
très belles. Elles ont toujours attiré les regards
des chefs de tribus de la région tant et si bien que
de nombreuses alliances ont été scellées,
de la Tanzanie jusqu’au Soudan, rapprochant les tribus.

07/06/02 360 millions de plus pour Paulette !

J’ai lu
vos différents articles concernant le scandale du Palais
d’Haramous. Tout ce que vous dites est vrai. Il s’est fait
construire son Palais, sans sortir un seul sou. Il l’habite
et maintenant il demande aux Djiboutiens de lui payer un loyer
mensuel de 10 millions de FD !!!

Mais vos
informations sont incomplètes. Vous avez oublié
de dire que la récente décision a un caractère
rétroactif…. Paulette a déjà encaissé
des loyers. Maintenant elle va recevoir comme rattrapage les
10 millions de FD mais depuis l’élection (si on peut
dire) d’IOG. Soit 36 mois à 10 Millions = 360 Millions
de FD.

Pas mal,
non !