Articles

30/08/2013 (Brève 189) ALERTE ROUGE : un quotidien yéménite affirme, selon la traduction qui nous a été envoyée, que Djibouti considère qu’Alhoumekani est l’assassin de Bernard Borrel. Information qui aurait été donnée par une source policière sous couvert de l’anonymat

Quotidien yéméniteUn correspondant nous adresse le fac-similé d’un quotidien yéménite qui affirme, que Djibouti aurait demandé l’extradition d’Alhoumekani au motif qu’il serait l’assassin du Juge Bernard Borrel et qu’il aurait recueilli ces informations d’une source policière, sous couvert de l’anonymat.

Guelleh lance ses dernières cartouches en accusant le témoin du crime qu’il a lui-même fait commettre.

L’équipe de l’ARDHD avait anticipé cela dès le 21 août 2006 en publiant ce qui n’était encore qu’une fiction, un article sous le titre (humour) « Réunion (presque) imaginaire au Palais de l’Escale pour enterrer l’affaire Borrel. Alhoumekani et Iftin seront-ils jugés à Djibouti pour le meurtre du Juge Borrel ? . Cet article est toujours consultable en cliquant sur le titre.

Désormais nous savons jusqu’où ce bandit immoral de Guelleh peut aller … faire « avaler » à la justice yéménite, le fait qu’Alhoumekani soit l’assassin du juge Borrel.

Désormais on peut tout craindre et il est ugent d’organiser la mobilisation de toute la communauté djiboutienne pour agir auprès des autorités yéménites, françaises et belges, des associations et pour diffuser l’information. Car nous avons peu de temps devant nous.

22/03/03 (B190) L’AFP confirme des menaces d’attentat à Djibouti et les mesures prises pour protéger au mieux les intérêts américains et occidentaux.

Menaces terroristes
à Djibouti: mesures préventives (gouvernement)

DJIBOUTI, 19 mars (AFP)
– Des « mesures préventives et dissuasives » ont été
prises depuis plusieurs jours à Djibouti pour éviter toute action
terroriste contre des intérêts américains ou occidentaux,
a déclaré mercredi à l’AFP un haut responsable du ministère
de l’Intérieur.

Mardi le département
d’Etat américain a mis en garde ses ressortissants contre des menaces
d’attaques terroristes dans ce petit pays de la Corne de l’Afrique où
Washington a envoyé quelque 1.300 de ses soldats dans le cadre de la
lutte contre le terrorisme.

« Le gouvernement
américain a reçu des indications sur des menaces terroristes
dans la région visant des intérêts américains et
occidentaux, dont l’aviation civile », avait précisé le
département d’Etat dans un communiqué, ajoutant: « Tous
les Américains envisageant de se rendre à Djibouti sont appelés
à réviser leur projet à la lumière de la situation
actuelle ».

Depuis plus d’une semaine
la police installe chaque soir des points de contrôle sur les principaux
axes routiers pour filtrer les véhicules et leurs passagers et des
blocs de béton sont désormais placés devant les grands
hôtels de la ville pour empêcher les stationnements de voitures
suspectes.

« Les risques d’attentats
ne sont pas plus élevés à Djibouti qu’ailleurs et sont
liés à l’imminence d’une attaque américaine contre l’Irak »,
a précisé la source au ministère de l’Intérieur,
sous couvert de l’anonymat.

« Les alertes à
répétition sur l’imminence d’une action terroriste à
Djibouti ou ailleurs s’expliquent aussi par le fait que le Département
d’Etat a pris désormais pour habitude d’avertir à temps les
ressortissants américains sur tout risque potentiel et n’adopte plus
l’attitude qui a prévalu avant les attaques du 11 septembre 2001 »,
a toutefois commenté cette source, assurant que les risques sont minimes.

L’ambassade américaine
a distribué mardi à ses ressortissants une note d’information
du département d’Etat datée du 13 mars, les invitant à
prendre toutes les précautions. Elle ne s’adresse pas spécifiquement
aux Américains à Djibouti mais à ceux séjournant
en Afrique de l’Est.

Les militaires américains
sont calfeutrés dans leur campement et en sortent très peu.
S’ils se déplacent en ville, ils sont toujours habillés en civil
et passent un minimum de temps au même endroit.

20/03/03 (B189) A lire sur le site des Nouvelle Addis, une anlayse intéressante : Cour pénale internationale, quid des accords pirates ?

Djibouti est le seul pays
de la corne de l’Afrique ayant ratifié le Statut de Rome, instituant
la Cour pénale internationale. Mais le gouvernement djiboutien a aussi
signé une convention avec les États-Unis, visant à limiter
l’action de cette instance. Question : un État partie peut-il
tenter de se soustraire aux poursuites éventuelles de la Cour pénale
internationale ? (..)

Lien avec l’article
signé par Colette Delsol :
http://www.lesnouvelles.org/P10_magazine/16_analyse03/16118_repercourpenaleint.html

20/03/03 (B189) Réponse du Sergent Ariko au lecteur qui l’avait interpellé hier dans nos colonnes. ( Nous signalons que ce sera le dernier échange sur le sujet, conformément à notre règle de fonctionnement)

Cher étudiant,

Avant tout, je tiens à
vous rappeler le respect des morts : des gendarmes sont morts et vous ne pouvez
pas piétiner leur mémoire.

En lisant le texte que
vous m’avez adressé via l’Observatoire, je
tiens d’abord à vous remercier d’avoir pris la peine d’intervenir.

Non, rassurez-vous, je
ne me compare nullement à Ben Barka et je n’ai pas vocation à
devenir l’avocat du diable. Il m’a simplement paru nécessaire de mettre
en garde mes deux officiers contre des risques avérés à
leur encontre.

Vous êtes jeunes
et je sais que la politique est un élément dépassé
pour votre génération. Sachez tout simplement que les informations
que je communique sont vérifiées et recoupées par mes
soins.

Je suis plus âgé
que vous et j’ai affronté des situations difficiles alors que vous
n’étiez peut-être pas encore né. Tout ce que j’ai voulu
dire à DAF, c’est que la politique est un art difficlie et que cela
demande du courage mais aussi de se prémunir d’un grand piège.
Celui dans lequel les autres leaders de l’opposition sont tombés en
se soumettant à IOG.

J’ai quitté Djibouti
en 2002 et je sais de quoi je parle. Je n’attaque pas des innocents !

Surtout ne tombez pas
dans les travers ni les excés de Mohamed Qayad qui voudrait se faire
passer pour un politicien chevronné. Je suis établi en Hollande
: des membres de sa famille m’ont donné son numero de téléphone
et je l’ai appelé. Il m’a répondu aussitôt.

Je sais bien que mes écrits
dérangent beaucoup de mondre, car nous touchons des sujets dangereux
pour le pouvoir, mais je conserve ma fierté et ma conscience : c’est
donc la tête haute que je vous répond.

Puis-je vous conseiller
de réfléchir encore un peu et surtout de reprendre
vos cahiers et votre plume, afin d’acquérir l’expérience nécessaire
pour éviter des fautes, des mauvaises interprétations ou des
erreurs de cible.

Je vous souhaite de réussir
dans vos études et comme dit le dicton
somalien ‘danta kabso warya war riartahahe (fais ce que tu as affaire parce
que tu es encore mature et jeune »

Cordialement
Sergent Ariko

19/03/03 Un lecteur interpelle le Sergent Ariko.

Sergent Ariko, bonjour,

Avant toute chose, je
voudrai vous dire que je ne suis pas un de ces pseudo opposants de salon qui
propose tout et n’importe quoi !! Je ne suis qu’un simple étudiant.

Depuis quelque temps,
vous nous faites partager votre science de la politique iogienne et votre
parano quand à une éventuelle élimination des Gendarmes
d’opérettes (c’est ainsi que j’appelle vos copains officiers!!) .

Vous me faites rire, quand
vous comparez Ben Barka à votre cas. Pensez-vous que vous êtes
aussi dangereux pour le pouvoir ?

Faites-vous partie de
ces personnes qui s’inventent un monde parallèle pour meubler une existence
terne et fade ? Attention : un "désequilibré" pourrait
vous éliminer sans probleme, ce serait un agent de la SDS, des Services
secrets belges, israeliens (parce que iog a de bon rapports avec eux, d’après
certaines informations l!!) et surtout des Français qui n’aiment pas
les petits fouineurs de votre genre……..

Récemment, vous
avez attaqué en bloc l’UAD et ses représentants : votre campagne
infamante contre DAF et son retournement par IOG. C’est tout simplement mesquin
: dire que cet homme ait pu devenir un "collabo" a montré
les limites de vos analyses.

Depuis quand n’etes vous
pas rentré a djibouti? Cet homme a tout perdu et il se bat pour un
peuple profondément ingrat. Pensez vous que vous êtes meilleur
que ces hommes et ces femmes qui se battent sur le terrain pendant que vos
acolytes et vous, vous êtes dans un exil salutaire?

Les Djiboutiens ont le
droit de lire vos tribunes, même si vous empruntez des chemins sinueux
parfois, mais de grace epargnez-nous ce discours "je-sais-tout"
et toutes vos attaques sans fondement contre des gens qui se trouvent sur
le terrain.

Vous dites que DAF vous
a répondu et que désormais, il a votre confiance, c’est drôle.
Vous l’avez dépeint comme un arriviste et un opportuniste et maintenant
tous vos soupçons se seraient envolés !!

Vous êtes facilement
impressionnable, Monsieur, espérons qu’IOG ne vous répondra
pas lui aussi………! Vous pourriez passer de l’autre coté et ce
serait une grande tristesse pour le GED et pour les opposants en Europe.

19/03/03 (B189) Comme vous l’aviez annoncé à l’avance, je vous confirme que l’Oncle de Moussa Tourtour DAHER ISMAIL KAHIN dit Chideh n’a pas été nommé à la tête de la Mairie de Djibouti. IOG lui a finalement préféré Ahmed Samireh Omar. (Lecteur)

Cependant IOG avait un
gros problème à résoudre : celui de faire oublier le
meurtre du Commandant Ladieh (il était bien Commandant et non Capitaine,
comme vous l’aviez écrit). C’est pour cette raison qu’il a donc Samireh
parce qu’il était un proche de Ladieh et il lui a donné le fauteuil
de Maire de Djibouti.

Un petit point qui a quand
même son importance. Je me souviens que vous aviez déjà
parlé il y a un an, de ce fameux Samireh, parce qu’il jouait les réfugiés
politiques et les demandeurs d’asile au Canada …. ce que vous aviez dénoncé
à l’époque et à juste titre.

Vous n’aviez pas tort,
car le voilà Maire de Djibouti. Espérons que les Canadiens lisent
votre site ….. pour qu’ils évitent de se faire intoxiquer par ce
faux demandeur d’asile ….

Dieu ne nous permet pas
de critiquer un mort, mais je tiens quand même à rappeler que
le Commandant Ladieh n’était pas un ange de bonté et qu’en tant
qu’ancien patron de la SRD, il a torturé ses concitoyens. Il est décédé
aujourd’hui, donc, je n’ajouterai rien même je dénonce toujours
les conditions de son meurtre, car c’est un crime, je ne peux pas oublier
que son passé était relativement chargé.

 

19/03/03 (B189) Message de condoléances du Sergent Ariko à la famille du Commandant Ladieh.

Au nom de la nation et
du corps de la Gendarmerie nationale, je tiens à presenter mes condoléances
à la famille de notre compagnon Ladieh qui vient de mourir à
l’hôpital militaire Bouffard.

On m’avait prévenu
que la SDS allait liquider tous ceux qui savent quelque chose sur l’affaire
Borrel et il en a malheureusement fait partie.

J’ai tout particulièrement
une pensée pour sa mère et pour sa famille qui viennent de perdre
un être qui leur était cher. Je prie ALLAH, le grand, de lui
pardonner ses fautes passées.

Je rappelle à mes
deux anciens officiers de la Gendarmerie, membres du GED, les mises en garde
que je leur ai adressés, car ils doivent prendre toutes les précautions
pour assurer leur sécurité. L’alerte est réelle et ils
se doivent d’être en contact fréquent avec la Police belge et
l’informer de toute arrivée suspect en provenance de Djibouti.

Cet avertissement concerne
aussi tous les Gendarmes qui auraient eu à connaître des informations
ou des faits dans le cadre de l’Affaire Borrel qui pourait bien empoisonner
un jour les relations djibouto-françaises. Paris et Djibouti faisant
tout pour éviter d’en arriver là.

Souvenez-vous quand même
qu’un opposant marocain Ben Barka a été assassiné en
plein Paris, avec sinon la complicité de la DST de l’époque,
au moins son assistance ….

Je sais qu’Iftin, Alhoumekani
et moi-même, nous sommes les prochaines cibles de la SDS et c’est la
raison pour laquelle nous devons être extrêmement prudents. J’ai
déjà pris toutes les précautions pour assurer ma securité
personnelle mais j’exhorte mes deux frères d’armes pour qu’ils en fassent
de même.

Remettons aussi nos vies
entre les mains d’Allah qui saura nous protéger.

DAF a-t-il été
arrêté pour l’empêcher de parler de ce nouveau meurtre
?

Comme nous, il pourrait
désigner sans se tromper les coupables !

Et je terminerai en disant
que DAF avait bien réagi à mes articles où je lui posais
des questions et qu’il avait pris contact avec moi. Ses explications ont été
très claires et je peux dire qu’il a ma confiance actuellement.

18/03/03 (B189) Alerte sur des menaces d’attentat à Djibouti contre des intérêts américains. (AFP)

Menace d’attentats
terroristes à Djibouti, selon Washington

WASHINGTON, 18 mars (AFP)
– Une menace d’attentats terroristes existe à Djibouti, a indiqué
mardi le département d’Etat en mettant en garde les Américains
contre des séjours dans ce pays de la Corne de l’Afrique.

« Le gouvernement
américain a reçu des indications sur des menaces terroristes
dans la région visant des intérêts américains et
occidentaux, dont l’aviation civile », a précisé le département
d’Etat dans un communiqué.

« Tous les Américains
envisageant de se rendre à Djibouti sont appelés à réviser
leur projet à la lumière de la situation actuelle », a-t-il
ajouté.

Les citoyens américains
à Djibouti doivent rester sur leurs gardes, particulièrement
dans les hôtels, restaurants et lieux de culte et éviter les
foules et manifestations.

La Grande-Bretagne et
l’Australie avaient émis des avis d’alerte similaires à propos
de Djibouti