Articles

02/09/2013 (Brève 208) ALERTE ROUGE / Les derniers rebondissements à Sanaa

Contrairement à ce qu’il avait annoncé la veille, le juge yéménite n’a pas tenu l’audience prévue pour ce lundi. Mohamed Aloumekani est actuellement toujours incarcéré à la prison centrale de Sanaa.

Les observateurs craignent que le juge ne « joue la montre »
et qu’il attende que la pression médiatique retombe pour prononcer discrètement l’extradition de Mohamed Alhoumékani vers Djibouti (moyennant rémunération ???). Sinon pourquoi le garderait-il en prison ???

Il est clair que la mobilisation médiatique freine actuellement les ardeurs des personnages yéménites qui ont le pouvoir de décider de l’extradition
et qu’il faut poursuivre nos actions en France et en Belgique, jusqu’à ce que les gouvernements de ces deux pays, comprennent (enfin ?) qu’ils doivent agir…

22/08/03 (B208) A lire sur le site du GED, un article fort bien documenté sur le commerce des armes de Guelleh. Armes légères, munitions, mais aussi, d’après l’auteur, une volonté d’extension vers des armes lourdes …..

Lien pour consultation
sur le site du GED : http://www.gouv-exil.org/22_realite/real0046_1.htm

Si l’accès au site du GED n’est pas possible depuis Djibouti, vous
pouvez consulter la copie qui est disponible sur notre site : cliquez
ici

20/08/03 (B208) La TOUTE PUISSANCE de la BCI-MR vire-t-elle à l’ARNAQUE ? (Transmis par un lecteur)

Il
est temps de s‘interroger ce qui pousse la BCI-MR d’outrepasser tout droit
élémentaire vis-à-vis de ses clients.


Depuis quelques années, la BCI impose des frais sur certaines opérations :
comme la consultation des soldes ou positions de comptes, retraits avec la
carte…


Il existait cependant une solution acceptable pour ceux qui réalisaient ces
opérations aux comptoirs de leur banques.


Mais le comble arrive en mai 2003 lorsque la direction de cette banque décide
d’imposer une commission ou plutôt une facturation sur chaque opération quel
que soit le type et la nature de celle-ci.


Où a-t-on vu dans le monde entier quelqu’un qui paye une commission pour un
simple retrait en liquide au comptoir de sa banque ? Par exemple, vous
retirez 100 fd au comptoir, on vous remet un reçu de 400fd !!! Soient
300 fd gagnés par un simple clic par la banque !!! Qu’y a-t-il de plus
scandaleux que cela ?


Pourquoi nous ne demanderions pas alors une
commission rémunératrice chaque fois que nous déposions du liquide
au guichet, à chaque fois qu’il y a un virement sur nos comptes ou en fonctions
de sommes résident sur nos comptes?


Quelles sont les raisons qui poussent la BCI à être plus arrogante et
plus intransigeante ? A taxer de plus en plus et à mécontenter
de plus en plus
ses clients ? A accorder l’ouverture d’un compte,
le prêt d’un crédit…etc. à la tête du client sans critères objectifs et valables
pour tout le monde ?


Jusqu’à quel point la BCI est-elle puissante et riche pour ignorer
et charger 
de plus en plus
ses pauvres clients ?


Est-il vrai, comme l’affirment certaines sources bien infirmées, que la BCI
est un système de vases communicants avec le système politique en place et avec certains systèmes financiers
mafieuxEt chercherait-elle
à combler  coûte que coûte
la dette contracter par l’état aux périodes des vaches maigres 
et certaines malversations internes?


Il est sans aucun doute que l’état Djiboutien, qui détenait des participations
dans le capital de la BCI, a énormément emprunté à la BCI depuis 1991-92.
Et vu les retards de remboursements et l’insolvabilité de l’état Djibouti,
fallait-il trouver un moyen de renflouer les caisses comme l’exige la maison
mère, la BNP-Paribas ?


Il est vrai, dans le monde, que certaines banques facturent certaines opérations
mais jamais des opérations vitales comme le retrait ou le dépôt d’argent aux 
comptoirs ou aux guichets de ses banques !


Ce système de surtaxe et de commission serait-il un moyen ou un accord tacite
accordé par l’état Djiboutien pour rembourser la BCI sur le dos des pauvres
clients ?


Si ce n’est pas le cas, pourquoi alors les manifestations, les réclames et
les propositions de la jeune « association des consommateurs » ne
sont pas prises en compte ?


Pourquoi, comme nous affirme cette association, les remontrances du président
de la république à l’égard de la BCI n’ont pas été suivies d’effets ?


Cela ne montrerait-il pas la duplicité d’IOG dans cette affaire ? Certains
propos ténus par IOG ne seraient-ils pas un simple geste politique de diversion
à l’égard des clients pris en tenaille par le monopole étouffant de la BCI
et la politique ingrate d’IOG ?


Que peuvent-ils faire les clients qui ne disposent comme seule alternative
la seule autre banque, la BIS, française aussi ?


Si l’état et le système ne sont pas complice, pourquoi n’observe-t-on pas
une réaction vigoureuse de leur part pour amener la BCI à la raison ?
Car on combat le non-droit par le droit, l’injustice par la justice.


Il est plus qu’évident que dans le domaine bancaire et financier, malgré quelques
efforts antérieurs, Djibouti demeure un petit « îlot français »
par la présence de deux seules banques françaises ou plutôt de leurs filiales
locales.


Pourquoi ne brise-t-on pas ce monopole archi-colonial par l’introduction des
filiales d’autres banques internationales, par la création des banques nationales
ou régionales fiables ?


Pourquoi, à l’instar de certains pays, la poste ne disposerait-elle pas un
secteur financier qui gérerait les revenus et les épargnes des petits épargnants ?


La BCI serait-elle au-dessus des lois et même au-dessus de l’état pour se
permettre de tels actes ? 


Il est urgent et vital, et dans l’intérêt de tous, de réagir. Il faut s’organiser
mieux et chacun doit réagir qu’on soit simple client, responsable politique
ou juristes compétents dans la matière.


Ne nous laissons pas arnaquer indûment et en toute connaissance de cause et
en toute conscience !

21/08/03 (B208) L’ADI confirme que « la grande rafle » contre les étrangers à Djibouti s’organise activement, militairement et scientifiquement. Le 31 août la Police et la Gendarmerie se lanceront à la chasse dans les rues de la ville. Cela ne peut rappeler que de mauvais souvenirs. La délation sera à l’honneur !

____________________________
Note de l’ARDHD
Nous sommes consternés en découvrant sur l’ADI, que la grande
chasse aux réfugiés et aux étrangers sera lancée
méthodiquement et scientifiquement à partir du 31 août
à Djibouti.

Depuis plusieurs semaines,
nous alertons l’opinion internationale sur ces pratiques qui ne peuvent que
rappeler de mauvais souvenirs. Nous nous abstiendrons de toutes comparaisons
douteuses avec des périodes noires de l’histoire, en particulier en
Europe. Mais les régimes diaboliques ont tous eu recours à un
moment ou à un autre à la chasse aux étrangers pour tenter
de s’affirmer. Espérons que ce ne sera pas le cas ….

Nous lançons
un cri d’alarme à la communauté internationale pour qu’elle
prenne des mesures à l’encontre d’un régime qui annonce froidement
qu’il va recenser, rassembler et expulser des centaines (des milliers ?) d’étrangers.
Aucune transparence : le régime n’a pas établi de critères
…. les forces de Police et de Gendarmerie vont avoir une latitude totale
pour écouter les délateurs et pour choisir les victimes de ce
qui pourrait devenir la plus grand ignominie de l’année.

_______________________________
Extrait de l’ADI

La FNP et la Gendarmerie
se préparent pour les opérations de refoulement des immigrés
clandestins prévues à partir du 31 août

DJIBOUTI (ADI)- 21 Août
– Dans le cadre des opérations imminentes de refoulement des immigrés
clandestins vers leurs pays d’origine, une importante réunion
s’est tenue ce matin à l’Etat-major de la Force Nationale
de Police (FNP).

Cette réunion présidée
par le chef d’Etat-major par intérim de la FNP, le Lieutenant
Colonel Abdillahi Abdi, a vu la participation des responsables de différentes
unités de la FNP.

Dans une intervention
faite à cette occasion, le Lieutenant Colonel Abdillahi Abdi, a indiqué
notamment que la police devra agir, lors de ces opérations, avec humanité
mais aussi avec fermeté et ce, conformément à
la loi en vigueur dans notre pays et aux conventions internationales.

Le chef d’Etat-major
p.i.de la FNP a appelé par ailleurs les membres de son institution
qui emploient chez eux des étrangers en situation irrégulière
à se débarrasser d’eux dans les meilleures conditions avant
le 31 août 2003
, date à laquelle les opérations de
refoulement des immigrés clandestins devraient débuter officiellement.

Une réunion similaire
s’est tenue également ce matin au Quartier général
de la Gendarmerie Nationale sous la direction du lieutenant-colonel Zakaria
Hassan Aden, chef d’Etat-major par intérim.

Au cours de cette réunion,
le Lieutenant-Colonel Zakaria Hassan Aden a réaffirmé la
volonté et l’engagement de la Gendarmerie à contribuer
activement à la concrétisation de la décision du gouvernement
relative à la lutte contre l’immigration clandestine, en mettant
en œuvre toutes les ressources humaines et matérielles dont elle
dispose.

21/08/03 (B208) SAUVEZ la vie d’une femme au Nigéria. Agissez rapidement … avant le 26 août !! (Message transmis par des lecteurs)

La Cour Suprême
du Nigeria a ratifié la condamnation à mort par lapidation de
Amina ; elle sera enterrée jusqu’au cou et tuée à coups
de pierres le 27 Aout prochain.

Les autorités n’ont
jusqu’alors repoussé l’application de la peine que pour des raisons
d’allaitement de l’enfant (tel que cela est prévu dans la Charia).

Au moyen d’une campagne
de signatures pareilles à celle-ci, la vie d’une autre femme, aussi
condamnée à mort, fut sauvée (Safiya allait se faire
lapider parce qu’elle avait eu un enfant après avoir divorcé).

Il n’y a pas de temps
à perdre.

Ne doutez pas et agissez
s’il vous plait.

Le texte est en espagnol
mais il suffit de remplir les cases :

Nombre (votre prénom)
=
Apellidos (votre nom) =

Le pire serait que
l’horreur se banalise…

Faites circuler ce message,
car ces pratiques que l’on ne peut même pas qualifier d’un autre âge
tellement elles paraissent hors de toute humanité, ne doivent plus
avoir lieu.

Cela ne vous prendra qu’une
minute.

Une minute de votre
attention pour sauver la vie d’un être humain

19/08/03 (B208) Radio-Trottoir : la dure vie quotidienne de la Cour en vacances en France ou les difficultés d’être riche quand on dirige un pays dont a asséché les finances publiques.(Lecteur)

Un lecteur nous signale
que la Cour du Prince de Djibouti "Le grand Chamelier" et de sa
dame "Paulette" se sont installés à grand frais à
l’hôtel Claridge avec toute la suite. Mais certains sont hébergés
dans d’autres grands Hôtels de la Capitale.

Au total ce sont plus
de 50 personnes qui entourent les souverains d’opérette. Tout est luxe,
dépenses somptuaires et faire-valoir. Combien cela va-t-il coûter
au budget de Djibouti. Secret d’état !!! Chut !

Essayons une évaluation
qui est certainement en dessous de la vérité :

50 personnes à
600 € par jour pendant 10 jours = 300.000 € …. environ 585 millions
de FD au bas mot ….

Ajoutez les achats, les
voitures, les spectacles, la nourriture + 50 %

Notre estimation (susceptible
d’actualisation sur des bases vérifiées) : 450.000 € environ
900 millions de FD.

 

Combien nourrit-on
de familles pendant un mois avec cela ?

Imaginons un salaire mensuel
moyen de 250,00 €. Cela permettrait de faire vivre 1.800 familles pendant
un mois. Excusez du peu !

Bien entendu, nous n’avons
pas comptabilisé les coûts éventuels d’approvisionnement
en Khat de tout ce joli monde qui pourrait peut-être consommer des drogues
interdites en France, en utilisant la valise diplomatique …. pour le transport.

18/08/03 (B208) Humour d’Afrique : I.O.G pourrait-il être le clone D’AMIN DADA … ? (Lecteur)

 

Un scientifique
occidental ‘manipulateur’, aurait-il trouvé en la personne d’Amin
Dada (qui vient de disparaître – Paix à son âme), le
prototype du parfait dictateur ! Imaginez ensuite que ce savant ‘un peu
fou’ ait décidé de le cloner et d’offrir le clone aux Djiboutiens
!

En lisant le dernier article
du monde diplomatique sur la mort du dictateur sanguinaire, de nombreuses
similitudes m’ont alerté …

– Le premier Président
ougandais Obote et son chef d’état major étaient surnommés
 » Les jumeaux à la poudre d’or  » parce qu’ils se livraient
à des trafics en tout genre. – Le premier Président djiboutien
Gouled et son Chef de la Sécurité s’adonnaient aussi aux trafics
en tout genre. -Amin Dada a pris le pouvoir en douceur sans effusion de sang,
-I.O.G a  » piqué  » le pouvoir avec la bénédiction
du vieux Gouled, dans un calme relatif.

– Amin Dada est né
au sein d’une petite tribu, de confession musulmane, les kakwas.
– I.O.G né au sein de la tribu des mamassanes.

– Amin Dada était
analphabète,
– Sans aller jusque-là, notons qu’I.O.G a raté son bac ….

– Amin Dada s’était
autoproclamé  » Président à vie « ,
– Sans aller (encore ?) jusqu’à cette extrémité, notons
qu’I.O.G s’est pratiquement fait autoproclamé Président,

– Amin Dada avait fait
expulser 50 000 indo-pakistannaises, dont les biens ‘confisqués  »
ont été distribués à ses proches,
– I.O.G expulse les réfugiés, et il prive les opposants de leur
travail pour en faire des bras cassés. Il distribue leurs postes à
ses amis et à ceux qui soutiennent son régime sanguinaire.

– Amin Dada, lorsque son
régime a commencé à battre de l’aile s’est rappelé
la foi musulmane de son enfance, afin de récolter l’argent de la Libye
et de l’Arabie saoudite.
– I.O.G, certes plus gourmand, serait bien capable de se faire passer pour
« Protestant  » pour séduire les Américains,  »
Musulman  » pour convaincre le monde arabe, « Chrétien  »
pour les Français, voire  » Bouddhiste  » pour l’Asie, et même
…. « Communiste  » pour les Chinois. Peu lui importe, au fond,
du moment qu’il recueille l’argent des autres pays et que ces derniers ne
soient pas pointilleux sur l’utilisation de leurs fonds.

– Amin Dada se faisait
passer pour le dernier roi d’écosse !
– I.O.G voudrait bien se faire passer pour le (dernier ?) Génie de
la corne de l’Afrique

– Amin Dada était
fou, sanguinaire, mégalomane, xénophobe, phychopate,
– Peut-on dire d’I.O.G qu’il est tortionnaire, orgueilleux, tribaliste, sanguinaire
?

– Amin dada faisait l’apologie
d’Hitler …
– N’allons toujours pas jusque là ! Mais I.O.G serait bien capable,
s’il était honnête avec lui-même, de faire l’apologie d’Al
Capone, comme chef de Bande, avec dans le rôle du tueur à gage,
le célèbre Hassan Saïd,

– Amin Dada mangeait des
oranges pour soutenir sa virilité,
– I.O.G broutte … du kat pour maintenir sa vigueur ( ?)

– Amin Dada avait utilisé
l’armée pour le soutenir,
– I.O.G militarise Djibouti … en dépit des quotas, et il place
ses plus fervents à la tête de l’Armée, de la police et
surtout des services secrets.

On pourrait essayer
de poursuivre la comparaison à l’infini… mais cela ne serait plus
drôle, car c’est la réalité des Djiboutiens, qu’il nous
faudrait alors dépeindre ….

Poursuivons avec les
questions essentielles : que manquerait-il pour que le Clone ressemble à
son original ?

Prenons quelques exemples

  • Qu’il annexe une partie
    du territoire de la Somaliland
  • Qu’il obtienne l’asile
    politique dans un pays musulman,
  • Qu’il assassine sa
    femme Kadra,
  • Qu’il ait besoin d’un
    rein et qu’aucun djiboutien ne vienne à son secours,
  • Que le pardon du peuple
    lui soit éternellement refusé,
  • Que la lutte pour sa
    succession fasse encore plus de morts parmi les opposants , qu’il n’en avait
    exterminé de son vivant,
  • Que son nom soit plus
    connu pour ses méfaits que le nom du pays qu’il a dirigé.

Bref, nous n’en
sommes pas (encore ?) là !

Ceci n’est qu’une fiction
sortie de mon imaginaire. Pourtant, si par hasard, c’était vrai ? ?
?

Alors, seule une analyse
de l’A.D.N d’I.O.G pourrait nous rassurer.

Je lance donc un appel
solennel et urgent à tous les lecteurs pour obtenir un cheveu I.O.G.
que nous pourrions soumettre à un Laboratoire indépendant.

15/08/03 (B208) DAF a été libéré, grâce à la manifestation d’OTTAWA, alors que le Président de la République française Jacques Chirac était présent dans l’Ambassade de France au Canada. (Lecteur)

DAF a été
libéré à la suite des manifestations en Europe et surtout
en Amérique du Nord.

La manifestation qui a
été probablement déterminante, est celle qui a eu lieu
à Ottawa dans la capitale canadienne. En effet, le 2 août 2003
à 13h00, le Président français, Jacques Chirac, se trouvait
à la Chancellerie de l’Ambassade de France à Ottawa. Les manifestants
faisaient beaucoup de bruit et les voitures qui passaient devant l’ambassade
klaxonnaient pour soutenir les manifestants.

Parmi les manifestants,
il y avait des enfants qui avaient moins d’un an, ce qui démontre que
les familles djiboutiennes étaient venues au grand complet. Elles sont
restées debout pendant toute la la durée (4 heures ) du rassemblement.

Elles étaient là
pour supporter le héros. Les enfants chantaient le nom de DAF comme
on chantait pour les héros de l’indépendance de notre pays.
Le moment le plus fort de la manifestation fut celui où tout le monde
a crié en même temps pour faire entendre au Président
français Jacques Chirac, leur douleur face à cette injustice.

En tant qu’observateur
de la scène politique à Djibouti depuis l’indépendance,
je peux affirmer qu’en observant les manifestants, le message de DAF est bien
passé. Ce jeune politicien est devenu, malgré lui, une figure
internationale. Par conséquent, je conseille au Gouvernement djiboutien
et à son Président de cesser de pratiquer la politique de harcèlement
de l’opposition, car c’est une mauvaise voie. Cette politique à déjà
tellement été préjudiciable à la crédibilité
et à l’image de l’Etat Djiboutien.

Le message des manifestants
a été transmis ‘en direct’ au Président français
puisqu’il était présent, lors de la manifestation devant la
Chancellerie de l’Ambassade de France. Nous savons très bien que le
redressement économique de notre pays ne peut réussir que si
le peuple adhère à une bonne politique économique bien
définie. Notre pays à besoins de tous ses enfants sans exception…

Citoyen
Djiboutien