Articles

22/08/03 (B209) Décidément le régime de Guelleh reprend les bonne vieilles méthodes ancestrales de communication … pour faire croire au Peuple djiboutien qu’il a tout gagner dans la grande rafle des étrangers en voie de préparation.

______________________________
Note de l’ARDHD

Ce matin, choqués par les déclarations du Ministre de l’Intérieur,
à propos de l’organisation de la grande rafle, nous nous refusions
malgré tout, à faire des comparaisons avec certains épisodes
tragiques de la deuxième guerre mondiale qui se sont déroulés
en Allemagne.

Les nouvelles déclarations
du Ministre de l’Intérieur, publiées ce vendredi par l’ADI,
ne pourrait que renforcer le parallèle … Il exhorte les Djiboutiens
à s’emparer des ‘petits’ boulots laissés vacants par les étrangers
jetés qui seront jetés ‘manu militari’ à la porte de
Djibouti et à ‘profiter de l’aubaine’ !

On fait rêver
le bon peuple pour qu’il avale la pilulle. Non, les Djiboutiens ne sont pas
xénophobes ni racistes. Personne ne le croira jamais. Pourrait-on dire
la même chose des tenants du régime de Guelleh ?

Le pire est-il devant
nous ?

______________________________
Extrait de l’ADI

Le ministre de l’Intérieur
appelle les djiboutiens à occuper les petites boulots vacants après
le départ des clandestins

DJIBOUTI (ADI)- 22 Août – Le ministre de l’Intérieur et
de la Décentralisation, M.Abdoulkader Doualeh Wais, a présidé
ce matin, à la salle de réunion de son ministère, une
réunion à laquelle ont été conviés les
Chefs des arrondissements, les chefs de quartiers, les okals ainsi que des
représentants des associations nationaux.

Au cours de cette réunion
axée sur les mesures prises par le gouvernement, concernant le refoulement
des personnes en situation irrégulière, le ministre s’est
adressé aux participants, et la population en général,
en invitant les djiboutiens à occuper les petites besognes vacantes
après le départ des clandestins.

M.Abdoulkader Doualeh
Waiss a exhorté les participants à sensibiliser la population
djiboutienne sur la valeur des petits emplois
en ces moments difficiles
où le chômage touche une grande partie des djiboutiens, ceux-ci
doivent profiter de cette aubaine
en postulant à ces emplois dont
la rémunération varie entre 5000 et 20 000FD.

Le ministre a rappelé
aux intéressés qu’ils peuvent déposer leurs demandes
au Service National de l’Emploi ou dans les différents arrondissements,
qui ont ouvert des bureaux réservés pour le recrutement de ces
personnes.

Le haut responsable djiboutien
a réitéré son appel aux employeurs locaux à embaucher
uniquement les nationaux et les personnes étrangères séjournant
légalement dans le pays.

22/08/03 (B209) Serait-ce le GED qui va finalement aider les membres du conseil de sécurité de l’ONU à comprendre d’où proviennent les armes interdites en Somalie ?

_________________________
Note de l’ARDHD

Curieusement, le jour
même où le GED publie un article sur le commerce des armes que
Guelleh pourrait organiser, nous découvrons que l’ADI, toujours à
la pointe du progrès, s’empresse de publier un article sur l’inquiétude
des Membres du Conseil de sécurité face à la prolifération
des armes en Somalie …..

IOG serait-il inquiet
? En tout cas cette réaction rapide de l’ADI pourrait le laisser penser
à certains observateurs ….

_________________________
Extrait de l’ADI

Les membres du Conseil de sécurité préoccupés
par le fait que les armes et les munitions continuaient d’affluer en Somalie

DJIBOUTI (ADI)- 21 Août
-M.Fayssal Mekdad, Représentant adjoint de la Syrie qui assure la présidence
du Conseil de sécurité au mois d´août, a fait hier
une déclaration à la presse à l’issue de la présentation
d’un rapport oral à mi-parcours par le Groupe d´experts
chargé d’enquêter sur les violations de l’embargo sur les armes
en Somalie.

Le diplomate syrien a
indiqué que «les membres du Conseil se sont une nouvelle fois
déclarés profondément préoccupés par le
fait que les armes et les munitions continuaient d’affluer en Somalie.»

Selon le centre de nouvelles
de l’ONU, cette déclaration faisait suite à l´exposé
de l´Ambassadeur Stefan Tafrov de Bulgarie, Président du Comité
du Conseil de sécurité chargé de surveiller l´embargo
pour la Somalie.

Toujours selon cette même
source, les membres du Conseil se sont félicités des relations
de travail mises en place entre le Groupe et des organisations régionales
et internationales, en particulier l’Union africaine et l’Autorité
intergouvernementale sur le développement (IGAD). Ils ont reconnu qu’il
importait que leur dialogue ainsi que leurs échanges de vues et d’informations
se poursuivent.

Le Conseil de sécurité
a, par ailleurs, accueilli avec satisfaction la décision du Président
du Comité d´organiser une mission dans la région en octobre
2003 pour montrer que le Conseil était déterminé à
faire respecter strictement l’embargo sur les armes. Les membres du Conseil
ont examiné les préparatifs de la mission et souligné
la nécessité de mener une campagne d’information efficace pour
diffuser largement les objectifs de la mission avant son départ.

ADI- 16 H 50 GMT- 21 AOUT
2003