Articles

30/09/2013 (Brève 261) ALERTE ROUGE. Dans un communiqué de presse des représentants de la communauté yéménite en Europe lance un appel urgent pour la libération de Mohamed Aloumékani (Texte en Arabe)

منظمه دوليه تطالب الرئيس اليمني بالأفراج الفوري عن الحميقاني وتؤكد اللجوء للسلطات الدولية وفضح الانتهاكات باليمن..والجالية اليمنية بأوروبا تصفه بالمشين

وصفت الجالية اليمنية في اوروبا اعتقال المواطن اليمني محمد صالح الحميقاني بالآمر المشين وبالمؤشر الخطير الذي يوحي بأحكام القبضة البوليسية لا جهزه المخابرات والأجهزة الأمنية والعودة باليمن الي العهود الشمولية الغابرة.
هذا وقد نددت رابطه الكرامة لحقوق الانسان في جيبوتي اعتقال المواطن اليمني الجيبوتي محمد صالح الحميقاني منذ 24أغسطس الماضي من قبل السلطات اليمنية بدون أي مسوغ قانوني.
وطالبت المنظمة الدولية والتي تتأخذ من العاصمة الفرنسية باريس مقرا » لها الرئيس اليمني عبدربه منصور هادي بسرعه الافراج عن الحميقاني بدون قيد أو شرط والسماح له بالعودة سالما وآمنا الى بلجيكا..والعمل على إقرار العدالة والقانون الدولي داخل اليمن..معتبرتا » اعتقال الحميقاني منذ مايزيد عن شهر بدون أي تهمه تعسفي وانتهاك وتجاوز لحقوق الانسان والقانون الدولي الامر الذي يدفع بالمنظمة للتنديد بذلك امام كافه السلطات الدولية المختصة.
وقالت المنظمة في رسالتها التي وجهتها للرئيس اليمني بتاريخ1-10-2013 بأنها في انتظار عاجل لإقرار الافراج عن الحميقاني وتتحفظ بإمكانية الشروع في عملية دولية واسعة النطاق للتنديد بانتهاكات حقوق الانسان الحاصلة في اليمن.
واضافت رابطه الكرامة لحقوق الانسان بالقول بانها ومنذ ١٩٩٢م وهي تدين انتهاكات حقوق الانسان التي ترتكب باستمرار على أراضي جمهورية جيبوتي والتي ادينت من طرف العديد من المنظمات بما فيها البرلمان الأوربي يوم ٥ يوليو ٢٠١٣ والذي في السياق ذاته تلقت إشعار يوم ٢٤ أغسطس باعتقال السيد الحميقاني من قبل السلطات اليمنية في مطار صنعاء وذلك بناء على طلب من السلطات الجيبوتية لأسباب سياسيه حيث والحميقاني هو الشاهد الرئيسي في التحقيق الذي اجرته العدالة الفرنسية للتعرف على الجناة والمحرضين على قتل القاضي برنار بوريل في شهر أكتوبر ١٩٩٥ والذي من المحتمل ان تؤدي شهادته الى الشك في مدى مسؤولية الرئيس الجيبوتي اسماعيل عمر جيله الذي كان حينها رئيس مكتب عمه حسن جوليد أبتيدون ..وهذا ما يجعلنا نفهم مدى اهتمام الرئيس جيله بتسليمه السيد الحميقاني وذلك لإسكاته أو ليحصل منه وبكل الطرق (ابتزاز،تعذيب،تهديد بالقتل) لكي يتنازل عن اقواله.. مما يجعلنا نؤكد بأن التهم التي قدمتها جيبوتي إلى القضاء اليمني لا اساس لها من الصحة حيث ولقد صدمنا فعلا كون سلطات بلدكم تتغاضى عن هذه الاعمال الاجرامية التي تقوم بها مختلف السلطات الجيبوتية والتي قد تخفي وراءها وعود مالية.

03/09/04 (B261) Appel au premier SIT IN pour Djibouti. Le samedi 4 septembre 2004 à Paris et dans plusieurs villes de France

La
République de Djibouti vit une dictature banalisée dpuis son
indépendance, le 27 juin 1977. Absence de Constitution, syndicats
et partis uniques, radio et télévision uniques au main du
pouvoir, administration de parentèles, forces armées tyranniques.

Depuis
1992 et sous la poussée de la résistance armée, une
parodie de Constitution jamais appliquée, une opposition légalisée
accablée, une opposition exilée, des partis et des syndicats
dédoublés, une fonction de Chef de l’Etat restée en
otage du Parti unique.

Encore
aujourd’hui, un multipartisme contrefait, des élections trompées
et des accords de paix sabotés.

Isamël
Omar Guelleh ne doit pas passer Président à vie.

Venez
nombreux au Sit-In pour Djibouti

Ce
Sit-in est organisé en parallèle
dans plusieurs villes
de France.
Le samedi 4 septembre 2004
de 15 heures à 15 heures
15

Les
lieux sont fixés à la convenance des membres délégués
de l’Alliance Républicaine pour le Développement (ARD) et
des amis de l’Opposition djiboutienne qui préparent l’évenement.

Un
compte rendu détaillé sera diffusé à l’issue
du Sit-In

*
Rassemblement pacifique organisé à l’initiative de l’Alliance
Républicaine pour le Développement (ARD) conjointement avec
des Associaitions de la Communauté djiboutienne en France.

Renseignements
et participation auprès du Représentant de l’ARD en France
:
e-mail : ardfrance@yahoo.fr
Tel
: 06 25 52 08 85

03/09/04 (B261) Interview surréaliste de son Altesse Excellentissime et autoproclamée le président ISMAIL OMAR GUELLEH. Extrait de La Ration.dj (Humour).

 

Avec la rentrée,
le Festival coutumier des projets de film de Djibouti ouvre ses portes cette
semaine. De nombreux projets à l’affiche qui devraient rapporter très
gros !

On
parle déjà du tournage  » Des chevaliers du ciel « ,
du projet  » 007 contre IOG  » et d’un autre projet surprise ….
____________________________________________
Extrait de La Ration.dj

Adil
Ahmed alias Carpette usée – Rédacteur en chef du journal La
Ration (quotidienne) – a obtenu, en exclusivité, une interview de
son Altesse Excellentissime le Président de la République
de Djibouti – S.E. Ismaïl Omar Guelleh.

Au
cours de l’interview qu’à bien voulu lui accorder IOG  » Son
Immense et Ostentatoire Grandeur « , Adil Ahmed alias Carpette usée
a abordé, sans aucune concession ni flagornerie excessive, tous les
sujets importants de l’actualité.

Adil
Ahmed alias Carpette usée :
Votre Excellentissime, notre grand
Maître, la lumière de notre pays, le rayonnement de notre avenir,
le moteur de notre économie, le garant de nos libertés, le
protecteur de la Démocratie, la conscience de notre Justice ……
je vous remercie de bien vouloir accueillir ma modeste personne en votre
modeste demeure, le Palais d’Haramous, phare de l’architecture traditionnelle
et exemple sans égal de la culture de notre pays …..

Ismaïl
Omar Guelleh :
Bonjour Petite Carpette usée, toujours sur la brèche
! Appelle-moi simplement  » Votre Sérénissime  » …
c’est plus sympa et moins protocolaire. Excuse-moi trente secondes, je cherche
mes lunettes pour pouvoir lire les réponses que Kadra m’a préparées.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
Djibouti notre République enviée par le monde entier pour
vos réussites spectaculaires et exemplaires, est au cœur du
tournage d’un grand film français intitulé  » Les Chevaliers
du ciel « , qui devrait débuter au cours du mois de novembre
de cette année. Notre pays, qui est le quartier général
de la lutte antiterroriste régionale, verra ainsi sa position internationale
confortée par le grand écran. ….


Ismaïl
Omar Guelleh :

Effectivement, nous
pensons qu’à cette occasion, notre régime démocratique
envié, juste et entièrement dévoué au bien de
notre Clan, sera propulsé à la première place sur la
scène internationale. Je dois rappeler à tous nos sujets,
que c’est une manne providentielle de 20 millions € de budget global
qui va déferler, telle une lame de fond salvatrice, sur le pays.
Nous allons pouvoir conforter …


Adil
Ahmed alias carpette usée :

Oui je comprend bien !
conforter le renom de Djibouti grâce au grand écran ?…

Ismaïl
Omar Guelleh :
Comme toujours, Petite Carpette usée, tu n’a encore rien
compris. Non, il s’agit de renforcer notre force de repli, en créditant
nos comptes bancaires à l’étranger. Cet argent va venir de
France. Souviens-toi de l’adage (Rendre à Guelleh, ce qui est à
Chirac …). Il doit donc rentrer en France … mais sur nos comptes.
Les Français nous en serons extrêmement reconnaissants. C’est
le principe simple des outres communicantes.

Ce
sera aussi pour nous tous, l’opportunité de créer des activités
créatrices d’emploi…

Adil
Ahmed alias carpette usée :

En matière d’emploi,
Votre Sérénissime peut elle subséquemment nous en préciser
l’incidence ?.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Présentement, ma chère et si tendre épouse
Kadra a proposé non seulement ses services personnels, mais aussi
la mise à disposition des avions de la Compagnie aérienne
DAALLO SARL qu’elle exploite en partenariat actif avec ses quémandeurs
permanents de frères. (Entre nous et OFF-RECORD) ceux-là,
ils ont bien de la chance de m’avoir car je ne peux rien refuser à
leur sœur.
Sans elle ni ses conseils quotidiens, pertinents et
avisés, jamais je n’aurais acquis cette stature internationale incontestée.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
ce serait donc une nouvelle et excellente initiative de sa très imposante
et populaire Majesté Kadra Haïd dont nous apprécions
tous et toutes les extraordinaires compétences dans tous les domaines
et en particulier, en matière d’aéronautique. Ce serait injuste
d’ailleurs, si on n’évoquait pas aussi ses merveilleuses qualités
de cœur, sa générosité infinie et son humilité
sans égal …y compris au sein du clan des Gouled qui lui voue
une véritable dévotion …et qui lui reconnaît tant
de hautes qualités – entre autres – dans l’art de préparer
des potions magiques exclusives, dont elle garde le secret, mais qui guérissent
définitivement de tous les maux auxquels on est sujet sur cette terre.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Oui, mais le problème c’est que le scénario
du film devra être légèrement modifié : comme
vos lecteurs le savent bien, on ne peut pas faire passer facilement un Boeing
usagé et raffistolé, pour un jet de combat. Même si
on le repeint avec les couleurs camouflées de l’armée …
même si l’on change le train d’atterrissage … même si on
ajoute des armes et des munitions réelles …

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Ajouter des armes ! Des
vraies ! En état de fonctionnement et des munitions ? Comme c’est
excitant ! Mais comment les approvisonner ?

Ismaïl
Omar Guelleh :

Oh ce n’est pas un
problème. Notre commerce traditionnel, d’ordinaire si florissant,
connaît un ralentissement inquiétant depuis quelques semaines.
Nos stocks augmentent car les Somaliens, en particulier, commandent moins
depuis quelques semaines. Il sera donc facile de prélever sur nos
stocks dormants, les armes et les munitions nécessaires à
l’équipement du Boeing de Daallo. En confidence, (OFF-RECORD),
ce ne sera pas la première fois que ce Boeing transportera des armes
et leurs munitions … Mais ne le répéte à personne
! Surtout pas à l’opinion publique, car ce commerce ne peut pas être
publié au grand jour.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
mes lecteurs comprennent parfaitement toutes les difficultés auxquels
votre famille et vous-même êtes confrontés pour mener
ce grand projet à son terme. Cela aura certainement une incidence
sur la ponctualité des vols, mais le Peuple, conscient de l’enjeu
international de premier ordre, continuera à accepter les retards
et à patienter paisiblement, quitte à remettre son voyage
de quelques semaines.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Oui vous avez raison prendre l’avion avec DAALLO SARL,
c’est une véritable aventure pour les passagers. Ils ne savent ni quand
ils partent, ni quand ils arrivent et parfois la destination peut être modifiée.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Votre Sérénissime,
on est quelque peu surpris que les hautes autorités de notre pays
n’utilisent jamais les services de DAALLO SARL, pourquoi ?

Ismaïl
Omar Guelleh
:
Effectivement,
nous préférons laisser les places à bas prix aux passagers
issus du Peuple de notre pays qui ont peu de moyens et qui doivent aussi pouvoir se divertir. Pour une somme
modique, on se fait des frayeurs incomparables avec DAALLO SARL. A elle seule
DAALLO est un véritable parc d’attractions qui n’a rien à
envier à Disneyland. Je dirais même et je suis fier pour mon épouse et sa famille d’annoncer que c’est la seule attraction
aérienne de la région qui a obtenu le label officiel et tant convoité
d’HAÏDLAND.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Par
ailleurs, le bruit courre que vous souhaiteriez propulser la production
cinématographique de notre pays au premier plan international. Il
se murmure que vous avez décidé de frapper un grand coup !.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Oui tu as raison et je vais t’offrir gratuitement
un scoop (Une fois n’est pas coutume, les suivants seront payants : mon
Chef de Cabinet te donnera les coordonnées du compte pour effectuer un virement préalable – 70 % minimum des bénéfices, c’est mon tarif).

Examinons
ensemble le contexte : cela fait plus de 27 années que nous faisons
du cinéma en permanence à Djibouti. Nous avons une expérience
inégalée, des acteurs – excellents au demeurant, spontanés car peu ou pas cultivés (nous avons toujours refusé les diplômés au Gouvernement), mais capables
de jouer tous les rôles de composition : financiers, juridiques, policiers,
politiques, militaires … – seulement, il nous manquait un (le ?) grand réalisateur,
qui soit reconnu à la fois par toute l’industrie mondiale du cinéma
(Hollywood, Rome, Saint Maur, Nice, Hambourg, ..) mais aussi par la Justice française et la Cour pénale internationale.

Un
seul pouvait prétendre à cette fonction en justifiant simultanément les deux
pré-requis que je viens de te citer.

En
toute modestie : en dehors de moi, personne n’a la capacité, le talent,
l’expérience, la réputation ni le passé nécessaires.

Pour
le seul bien de mon pays, j’ai décidé de me sacrifier et de m’investir corps
et âme. Le titre du premier film – que je produirai – est déjà
trouvé.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
vous aiguisez notre curiosité au plus haut point. Ce film sera t-il
tourné en Technicolor ?.

Ismaïl
Omar Guelleh :


Voici le projet d’affiche.

avec Ismaïl
Omar Guelleh, Hassan Saïd, le procureur Djama
et l’éternel Abdourahman Mohamed Boreh ,

Non,
il sera tourné exclusivement en couleurs locales. Nous avons privilégié
un procédé en demi-teinte, qui permettra une vision à
angles multiples. Pour y parvenir nous allons jouer habilement entre le flou
et le manque de transparence : il sera tourné intégralement
sur notre future Zone Franche de Doraleh. Ce sera une superproduction internationalement
reconnue. Le titre du film sera  » Les 4 chameliers de l’Apocalypse « …

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
Oh merveille ! Oh grandeur ! Que ce choix est habile ! C’est l’initiative clef
du millénaire ! Pourriez-vous, dans votre ineffable bonté,
confier à nos lecteurs les grandes lignes de votre scénario
?

Ismaïl
Omar Guelleh :

Tu sais bien qu’à
mon niveau suprème de responsabilité, on ne peut pas tout dire au public,
sinon, nous risquerions de réduire la motivation primaire des masses
laborieuses qui nous enrichissent grâce à leur travail, leur patience infinie, leur capacité à tout accepter et à leur dévouement illimités.

L’essentiel,
lorsque l’on écrit un tel scénario et que l’on est placé
face à un public attentif à vos moindres faits et gestes,
face à un public conquis à vos visions et à vos décisions
par la force et par la terreur, face à un public avide de liberté
et de justice, c’est de parler simple et vrai. La langue de fer dans la
gueule de bois, comme disent les Français !

Ce
que je puis en dire, c’est que notre film va indéniablement avoir
des répercussions fantastiques et immédiates sur l’emploi.
J’ose même affirmer que grâce à cela, le plein emploi
devient une réalité à Djibouti. Fini le chômage
qui touche encore quelques jeunes de familles défavorisées
et non encore affiliées au RPP, mais plus pour bien longtemps.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
je suis subjugué par cette annonce magnifique. Le tournage démarre
quand ?

Ismaïl
Omar Guelleh :
Là encore, j’ai préparé une surprise
pour tes lecteurs. Nous n’avions rien dit, mais le projet a commencé
depuis quelques années et il devrait encore se poursuivre jusqu’à
son épilogue dans quelques années.


Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
quand pourra parler de plein emploi à Djibouti ?

Ismaïl
Omar Guelleh :

Tu n’ignores pas qu’un
tel scenario ne se réalise pas en quelques mois et que par ailleurs
et compte tenu de nos récentes et excellentes relations de partenariats
bilatéraux avec certains pays d’Asie et du Golfe, je souhaite que
cette superproduction ait une véritable dimension internationale.

Pour
me renforcer dans mon rôle à vie, il faut que j’impressionne
le FMI, la Banque mondiale, l’UE, la BID et les Américains.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Votre Sérénissime,
allez-vous faire appel à des figurants en provenance de pays d’Asie
qui vont avoir le privilège de figurer dans ce film, au coude à
coude avec nos ressortissants ?

Ismaïl
Omar :
Oui effectivement, mais je réserve
la part du lion aux Djiboutiens et aux Djiboutiennes en les assurant que
le plein emploi est prévu dèbut 2044, d’après les conclusions,
sans appel, de nos meilleurs experts djiboutiens en économie.

Si
les choses se déroulent comme nous le pensons et il n’y a pas de
raison de penser le contraire, puisque j’ai le plein soutien de nos généraux,
de nos forces armées et de la SDS avec son Chef incontesté.
Et même au contraire, ce plein emploi pourrait arriver plus vite. Je suis
convaincu que l’on pourrait gagner un trimestre, voire même un semestre,
dans l’hypothèse la plus favorable.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Votre Sérénissime,
c’est merveilleux. C’est fantastique ! Ainsi les enfants d’aujourd’hui pourront
garantir à leurs arrières-petits-enfants, qu’ils ne connaîtront jamais
ni le chômage, ni la galère, ni l’émigration !

Ismaïl
Omar :
Mais oui, le plein emploi pourrait être même être achevé
fin 2043, avec l’aide d’Allah le Miséricordieux !.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Je prie pour la réalisation de ce formidable défi que seul un homme de votre trempe pouvait engager. Merci Votre Sérénissime,
tous les Djiboutiens et toutes les Djiboutiennes sans aucune exception vont
continuer à chanter éternellement et sans modération,
vos louanges et à prier pour votre Salut. Longue vie à Pau…,
pardon, à notre Reine et à son époux, le Prince étranger,
souverain et absolu de nos terres.

Humour
: texte préparé en complicité
sur une idée
originale de Bouh Warsama.

03/09/04 (B261) RSF APPEL POUR UN CAS EN SOMALIE : Le rédacteur en chef d’un quotidien indépendant du Somaliland interpellé pour la quinzième fois.

Pour
la quinzième fois en une dizaine d’années, le rédacteur
en chef du quotidien indépendant Jamhuuriya, Hassan Said Yusuf, a
été arrêté le 1er septembre dans son bureau de
Hargeisa, « capitale » de l’Etat autoproclamé du Somaliland.
Les journalistes travaillant à ses côtés ont rapporté
que son interpellation avait eu lieu alors qu’ils préparaient ensemble
la prochaine édition du journal. Une douzaine de policiers a fait
irruption dans la rédaction vers 23 heures en présentant un
mandat d’arrêt daté de la veille, mardi 31 août. Ils
ont transféré le journaliste au commissariat central de Hargeisa,
où il serait toujours détenu.

Le
chef de la police a affirmé que cette arrestation intervenait après
que Hassan Said Yusuf avait plusieurs fois refusé de répondre
à une convocation du procureur général. Il a également
soutenu que l’arrestation du rédacteur en chef de Jamhuuriya était
parfaitement légale et que son cas serait porté devant un
tribunal.

«
Nous appelons la police à libérer immédiatement Hassan
Said Yusuf et nous demandons des explications sur les motifs de son arrestation,
a déclaré Reporters sans frontières. Si aucune atteinte
majeure au droit des journalistes n’avait été recensée
récemment au Somaliland, cette arrestation, qui ressemble à
un énième épisode d’acharnement judiciaire, prouve
qu’il faut rester vigilant », a ajouté l’organisation.

Il
s’agit de la quinzième opération de police visant Hassan Said
Yusuf depuis qu’il a pris ses fonctions à la tête de la rédaction
de Jamhuuriya, il y a plus d’une dizaine d’années. En novembre 2003,
il avait été arrêté en pleine rue de Hargeisa,
pour des motifs similaires, avant d’être relâché sous
caution quelques heures plus tard.

Après
l’arrestation de leur rédacteur en chef, les journalistes du quotidien
Jamhuuriya se sont mobilisés en sa faveur. Toutefois, ils n’ont pu
ni lui rendre visite, ni entrer en contact avec le procureur général,
absent de son bureau.

Plusieurs
sources indépendantes à Mogadiscio, capitale de la Somalie,
affirment que le journaliste a été arrêté à
la suite d’un article publié le 30 août. Celui-ci faisait état
des réactions « inquiètes » de la Somalie et de
l’Inter-Governmental Authority on Development (IGAD), un organisme de coopération
régionale, devant le refus du Somaliland de participer à une
conférence de réconciliation nationale récemment convoquée.
L’administration du Somaliland, Etat du nord de la Somalie, a proclamé
unilatéralement son indépendance en mai 1991, mais n’a jamais
été officiellement reconnue par la communauté internationale.

Leonard
VINCENT
Bureau Afrique / Africa desk
Reporters sans frontières
/ Reporters Without Borders
5, rue Geoffroy-Marie
75009 Paris, France
Tel
: (33) 1 44 83 84 84
Fax : (33) 1 45 23 11 51
Email : afrique@rsf.org
/ africa@rsf.org
Web : www.rsf.org

01/09/04 (B261) Contre l’immunité accordée par la France à Guelleh, préparons ensemble l’hymne « UNITE » ! L’ARDHD lance un appel à tous les Djiboutiens pour qu’ils soumettent leur projet d’Hymne à l’Unité nationale contre la dictature.

L’ARDHD
demande à toutes les Djiboutiennes et à tous les Djiboutiens
qui le souhaitent, de rédiger un Hymne à l’Unité, à
l’Unité nationale contre la dictature sanguinaire mais agonisante,
à l’Unité de tous les opposants contre le régime mafieux,
à l’Unité de tous (toutes ethnies confondues) contre l’oppression
du Peuple.

Merci
de nous adresser votre proposition (en indiquant la musique choisie). La
sélection sera enregistrée par des professionnels et elle
sera diffusée sur notre site.

Nous
conseillerons ensuite à tous les opposants de chanter cet hymne à
chaque manifestation.

Pour
envoyer votre proposition, cliquez ici : j’envoie
mon projet

 

01/09/04 (B261) Le régime agonise : à tous les opposants, je souhaite beaucoup de courage et je leur demande de redoubler leurs efforts (Un lecteur muselé)

Selon
des sources très proches de l’équipe du MRD en Belgique, nous
apprenons qu’une grande réunion aura lieu avec DAF, Ali Salem, le
Comité du MRD de Belgique et les militants, le samedi 11 septembre
2004. Il parait que la réunion aura lieu à partir de 16 heures,
au même endroit que la fois dernière, c’est à dire à
la station de métro Comte de Flandre, au 76 rue de l’école.

Mohamed Moussa Chehem, actuel ambassadeur serait dans tous ses états.
Il a essayé d’en savoir plus, mais c’est difficile pour lui, car
le Comité se méfierait de plus en plus de certains infiltrés
du régime. Moussa Chehem aurait démandé à un
agent de son ambassade, « Comment font-ils ces réfugiés
pour s’organiser ainsi » ? Qui les finance ?…

Mais ce
qu’il ignore (jusqu’à lire cet article), c’est que cette réunion avec les militants du MRD en Belgique,
a pour objectif de préparer une très grande manifestation
prévue début octobre en présence de DAF, Mohamed Kadami
et des autres opposants et militants.

Que va-t-il bien pouvoir faire
pour les en empêcher ? Contrairement à nous qui sommes au pays, les opposants réfugiés
en Europe se trouvent sur une terre de liberté et ils peuvent donc
faire usage librement de leurs droits.

IOG a-t-il encore besoin
d’autres cris qui s’ajouteront à ceux de Madame Borrel, ses enfants,
sa famille, ses amis et des autres démocrates, pour qu’un jour Justice
soit rendue à Djibouti. Ce jour-là, quelqu’un osera dire finalement,
« Oui, j’ai tué le Juge Bernard…B…, sur ordre de mon chef ».

De Djibouti, nous disons à tous les opposants et pas seulement
à ceux du MRD, de redoubler d’effort car le régime agonise.

A tous les opposants du MRD, du FRUD, du GED et aux autres, je souhaite
bon courage.

Que Dieu vous protège.

Un
Djiboutien
muselé chez lui.

31/08/04 (B261) (Humour – selon une dépêche de La Nation) Djibouti au cœur du tournage d’un film français sur une menace terroriste internationale (Les chevaliers du Ciel).

Nous
apprenons dans un article de La Nation du 23 août 2004 que Djibouti a été
choisi pour le tournage d’une nouvelle version ‘des Chevaliers du Ciel’.

Pourquoi
Djibouti ?

  • Parce
    que Guelleh et son équipe représentent un exemple qui pourrait menacer
    la stabilité dans la région et un frein pour la liberté du
    Peuple, pour la Paix et la Sécurité dans la région ?
  • Parce
    qu’en termes de transports aériens, Paulette s’y connaît particulièrement
    bien (Cf les articles du Ged sur le « sponsoring »de Daallo par Paulette
    …) ?

Les
acteurs seront choisis sur place : Guelleh dans le rôle du terristoriste,
Paulette sera son égérie, entourée d’enfants somaliens embrigadés
de force dans ses troupes de choc. Les avions de Daallo sémeront la terreur
dans les airs …. Un premier rôle a été promis à Grandes
Oreilles le procureur. Des seconds rôles sont réservés
en particulier à Yacin Elmi Bouh, à Hassan Saïd, à Djama Ali Guelleh, et les généraux
Fathi et Zakaria. La figuration sera assurée par Aden Robleh, Moumin Bahdon,
Ahmed Dini et les autres.

Aucun
rôle n’a encore été trouvé pour Dileyta … pas facile
à caser, en raison de son manque d’expression ?

Nous
publions, en première page, l’affiche d’un autre projet de tournage d’un nouvel épisode de 007 à
Djibouti (humour)

31/08/04 (B261) A lire sur le site du GED, un ultimatum adressé à IOG et signé par le Général IFTIN, en qualité de Commandant du Mouvement djiboutien de Libération nationale.

Lien
avec l’article : http://www.gouv-exil.org/3_actualite/actu1_379%20htm.htm

En
raison de la gravité de l’ultimatum, nous le publions intégralement.

Le
Général de Division
(à titre temporaire)
M ALI ABDILLAHI
IFTIN
Commandant
le Mouvement Djiboutien de Libération Nationale



CONSIDÉRANT
:

QUE la Constitution
de la République est bafouée en permanence, par M. Ismaïl Omar
Guelleh, par le Gouvernement, par l’autorité judiciaire, par les forces
spéciales de Police et d’investigation aux ordres directs du pouvoir et
par certains grands commis de l’Etat,

QUE
le modèle économique et politique appliqué par les gouvernements
de ces vingt sept dernières années a semé la pauvreté
puis la misère, l’insécurité, l’angoisse et la démoralisation
des familles dans la capitale comme dans l’arrière pays de la République
de Djibouti,

QUE
– loin de placer notre pays et ses populations sur le chemin du progrès
économique, social et politique – ce modèle de gestion archaïque
a provoqué la concentration de la richesse dans les mains d’un petit groupe
de familles qui se sont accaparées indûment tous les pouvoirs de
l’appareil d’Etat comme du secteur privé et ont généré
une fausse démocratie liée à leurs seuls intérêts
avec l’utilisation d’une propagande fallacieuse richement dotée à
partir des finances publiques et dépassant largement les frontières
du pays,

QUE les
politiciens et certains hauts fonctionnaires d’Etat sont corrompus et ont laissé
le pays plonger en chute libre vers les abîmes … La corruption et l’impunité
ont laminé en profondeur toutes les bases de l’économie puis le
secteur privé, la morale, la justice et la politique,

QUE
les responsables du démantèlement du pays ont séquestré
la démocratie et ont converti le parti unique du RPP – régnant sur
les autres partis politiques qui en sont ses annexes – en un antre de leurs pactes
pervers, de leurs conciliabules et des négociations exclusivement d’ordre
d’intérêt personnel avec la dilapidation des ressources financières
de l’État,

QUE
lesdits responsables du démantèlement du pays ont politisé
à outrance le système judiciaire qu’ils ont asservi et instauré
de fait l’impunité pour les puissants ; y compris avec la mise en péril
de la souveraineté et l’unité nationales entre toutes les tribus
qui composent la République de Djibouti,

QUE,
les principaux responsables actuels sont ISMAÏL OMAR GUELLEH et son épouse
KADRA MAHAMOUD HAÏD et parce que depuis leur auto proclamation – après
les Elections présidentielles falsifiées d’avril 1999 – la crise
s’est considérablement aggravée en cinq années,

QUE
l’incapacité notoire du Président autoproclamé ISMAÏL
OMAR GUELLEH a mené, de façon perverse, notre jeune République
et ses Institutions à la banqueroute sociale, morale et politique, a semé
le chaos économique avec des privatisations déguisées alors
qu’il y a eu dans les faits accaparements travestis du patrimoine national au
profit de quelques uns ; tout cela avec la complicité et la responsabilité
conjointe du Pouvoir judiciaire et du Conseil Constitutionnel,

QUE
les mêmes responsables de cette débâcle nationale ne peuvent
rester à la tête du pays pour continuer de produire les mêmes
effets dévastateurs. L’expérience a démontré que depuis
le 27 juin 1977 aucune Election n’a échappé à la falsification
sous toutes ses formes et se traduisant d’évidence constatée par
l’impossibilité qu’un seul candidat de l’opposition politique puisse être
élu démocratiquement, ne serait ce qu’à un siège de
député de l’Assemblée Nationale.

QUE
suite à ces indignes conditions d’Elections, toutes les réclamations
formulées auprès des instances internationales concernant toutes
les falsifications – avec preuves à l’appui – sont restées "
lettres mortes " au nom de ce que l’on suppose être une position diplomatique
de " non ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat
indépendant",

QUE
dans de telles conditions inacceptables pour la démocratie nous nous dirigeons
– une fois encore – vers des Elections présidentielles programmées
pour mai 2005 dans un même contexte de falsifications les plus diverses
et dont nous connaissons déjà le résultat par avance,

QUE
tout au long de notre jeune histoire : l’Armée Nationale, la Gendarmerie
et la Police Nationale comme les Fonctionnaires – assimilés comme tels
et les Enseignants – ont joué un rôle important dans la défense
des intérêts nationaux, de ceux du peuple djiboutien et que le moment
actuel réclame leur participation directe pour soutenir les décisions
exprimées par les populations de la République de Djibouti.

Dans
l’exercice du pouvoir au service de la souveraineté populaire, afin de
restaurer la démocratie authentique voulue par les populations de notre
pays,

le
Mouvement Djiboutien de Libération Nationale

DÉCIDE
:

De convoquer
par tous moyens : voie de presse, affiches, réunions … les populations
Djiboutiennes pour révoquer – de manière officielle et clairement
marquée – le mandat du gouvernement actuel présidé par M
ISMAÏL OMAR GUELLEH et d’exprimer notre volonté commune pour l’instauration
d’une DÉMOCRATIE AUTHENTIQUE applicable égalitairement à
toutes les provinces du pays, sans exception d’aucune sorte,

1.
D’exiger de M ISMAÏL OMAR GUELLEH qu’il procède devant la Nation –
avant le jeudi 30 septembre 2004 – à la désignation d’un nouveau
Gouvernement d’UNION NATIONALE représentant toutes les sensibilités
politiques de notre pays et exprimant les volontés des populations djiboutiennes
en vue de l’instauration d’un Etat de Droit respectant toutes les libertés
publiques sous un régime de " bonne gouvernance ",

2.
D’exiger de M ISMAÏL OMAR GUELLEH (dans le respect des Articles 40 et 43
de la Constitution de la République de Djibouti) qu’il procède devant
la Nation – avant le jeudi 30 septembre 2004 – à la promulgation par ordonnance
et pour une durée de 12 mois d’un texte donnant les pleins pouvoirs au
nouveau gouvernement d’Union nationale sous la conduite de son Premier Ministre
pour assurer la gestion du pays et les conditions du retour à la démocratie,
à la Justice et aux libertés individuelles.


Ceci
suppose que ledit gouvernement d’Union nationale, muni des pleins pouvoirs, aura
la charge en particulier :


de dissoudre l’Assemblée Nationale et d’organiser sous contrôle international
– restant à définir – de nouvelles Elections législatives
libres et démocratiques à échéance du 7 janvier 2005
et de veiller à ce que toutes les opinions puissent s’exprimer librement
et égalitairement avant et après le scrutin dans le respect des
Lois de notre République,


de former des tribunaux de justice spéciaux et publics, indépendants
du pouvoir politique, aux fins de juger les responsabilités éthiques,
civiles et pénales des hauts fonctionnaires et des politiciens corrompus
ou mis en accusation pour d’autres raisons,


de suspendre pour une durée de 12 mois toute décision de mise en
retraite par anticipation ou de licenciement au sein de nos Forces Armées,
de la Gendarmerie, des Forces Nationales de Police, des Ministères et des
Services d’Etat.

Fait
à Bruxelles le mardi 31 août 2004.


Pour
le Mouvement Djiboutien de Libération Nationale
Le Général
de Division (à titre temporaire)
ALI ABDILLAHI IFTIN