Articles

14/01/05 (B281) Une nouvelle nomination dans l’Ordre des Brosses à reluire cette semaine. Rachid Idriss de La Nation.

Réunis en urgence
absolue, les chevaliers de l’Ordre des Brosses à Reluire ont eu à
étudier rapidement le cas de ce journaliste de La Nation, directeur,
auteur de l’Editorial et plus spécifiquement de l’article intitulé
: ‘Affaire Borrel – The game is over ! ».

Aprés les discussions
d’usage et les demandes d’information, le Comité a voté à main
levée, la cooptation immédiate et sans condition de Rachid Idriss
( RI ) éditorialiste à LA NATION. De son vrai nom Rachid Idriss
Nour Saban, il se trouve qu’il est un ami très proche d’Hassan Saïd,
dit Hassan Madobeh, tristement célèbre pour son action en qualité
de directeur de la SDS et impliqué dans une affaire de subornation
de témoin, contre Ali Iftin, ancien officier de Gendarmerie. D’ailleurs
la rumeur affirme qu’il appartiendrait aux réseaux d’Hassan Saïd.

Une standing ovation a
salué les passages les plus conformes à l’éthique des
Brosses à Reluire, c’est à dire à dire la capacité d’écrire l’inverse de la
vérité, en s’empêchant de sourire ! Citons au passage :

« RFI, confortant
son légendaire mépris pour les africains en général
et les djiboutiens en particulier précisait que Hassan Saïd Djama
et Souleiman seraient contraints (par la force) par la justice française
à faire des dépositions »

« En tant que République
souveraine, Djibouti ne soumettra jamais l’appréciation de l’honneur
de ses plus hauts responsables à un juge étranger, même
français. »

« (..) Mohamed
Saleh Al Houmeikani et Ali Abdillahi Iftin. Tout le monde connaît à
Djibouti à quel point ces deux individus sont mégalomanes. »

« (…) cette réunion
n’a jamais eu lieu. Alain Romani était en France le jour de cette fameuse
réunion, Awaleh Guelleh et Adwani Hamouda quant à eux étaient
en prison à Djibouti »

« En traitant la
République de Djibouti de  » confetti stratégique « ,
c’est la France raciste et colonialiste que RFI fait resurgir. En expliquant
que Hassan Saïd et Djama Souleiman vont être forcés de comparaître
devant la justice française, c’est encore la négation de la
souveraineté de Djibouti. »

« (…) alors il
n’y a pas de justice en France et c’est une honte au pays de la Déclaration
Universelle des Droits de l’Homme. »

et la cerise sur le
gâteau :

« Et ces milieux
français, là bas en France ou ici à Djibouti n’ont toujours
pas compris que l’actualité récente démontre que la volonté
populaire finit toujours par balayer les invectives ou autres intimidations… »

Sur la base de ce dossier
exceptionnel et en vertu des pouvoirs qui nous ont été conférés,
nous vous cooptons immédiatement dans l’Ordre des Brosses à
Reluire, avec application sur le champ.

Nous vous remettons les
insignes de votre grade que vous devrez arborer fièrement lors de
toutes les réceptions officielles, car vous êtes intronisé
désormais dans le sérail très fermé des derniers soutiens de Guelleh.

Rachid
Idriss Nour Saban
Nous vous faisons Chevalier
de l’Ordre des Brosses à Reluire
au grade de ‘Cache misère »

Toutes nos félicitations
et nos encouragements à poursuivre votre brillante carrière
au service de la dictature, de l’asservissement du peuple et de la défense
des crimes.