Articles

27/02/07 (B384) BBC – US warship tackles Somali pirates (Un navire de guerre américain contre les pirates somaliens) – (Info lectrice)

A
US warship is heading towards the Somali coast where a United Nations-chartered
cargo ship was hijacked by pirates, say aid officials.

UN staff say the hijacked ship, the MV Rozen, is at anchor after delivering
food aid in north-eastern Somalia.

There have been no reports of demands from the pirates who boarded the ship
armed with AK-47s. It is not known if any of the 12 crew have been injured.

Piracy was rampant in Somalia, but stopped during recent Islamist rule.

Since the overthrow of the Union of Islamic Courts at the turn of the year,
Somalia has been descending back into the violence and chaos seen in the previous
16 years, and this latest incident raises fears of a resumption of lawlessness
on the seas as well.

A World Food Programme spokeswoman, Said Warsame, said the US warship was
still in international waters, but was heading towards the port of Bargal
in the Puntland area, where the MV Rozen has docked.

US officials in Nairobi have not confirmed the reports.

« The administration in Puntland is also involved in efforts to secure
the release of the vessel and its crew, » Mr Warsame told the BBC.

Puntland’s Ports Minister Sa’id Mohamed Raage said three police speed boats
were planning to surround the pirates.

A policeman said the boats were now in range of the ship.

The crew is composed of six Kenyans and six Sri Lankans, including the captain.

« We asked them to stop going further because our biggest concern is the
safety of the 12 crew on board, » Col Abdi Ali Hagafe told the BBC.

Concern

WFP says there are no demands for ransom.

« We know it has been hijacked by pirates but we do not know how many
pirates there are, » the WFP’s Stephanie Savariaud said.

Ms Savariaud said the Rozen had delivered 1,800 tonnes of food aid to the
semi-autonomous Puntland region of Somalia and was returning to its home port
of Mombasa in Kenya.

The Rozen was attacked last year off a port south of Mogadishu, but dodged
the pirates that time, the WFP said.

In October, Kenya jailed a group of Somali pirates after they were captured
by the by the US Navy off the Somali coast.

Meanwhile five people were injured when an unidentified attacker hurled an
explosive device at a stall selling fuel in the Somali capital, Mogadishu.

A police officer was among those wounded in the explosion in the north of
the capital.

Witnesses said the attacker escaped in a vehicle which sped from the scene.

27/02/07 (B384) L’acte de piraterie, contre un cargo chargé de transporter l’aide alimentaire pour les populations qui en ont un besoin absolu, a une première conséquence : l’interruption momentanée du programme. Et qui va payer ? Les populations privées de ces ressources … !

Somalie
: un cargo du PAM pris à l’abordage au large des côtes

Source : Programme Alimentaire Mondial

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) annonce que
le MV Rozen, un navire cargo affrété par le PAM, a été
abordé dimanche vers 09h30 au large des côtes nord-est de la
Somalie, près de Bargal, au nord de Hafun dans l’Etat du Puntland.

Douze membres d’équipage (6 Sri-lankais, dont le capitaine, et 6 Kenyans)
étaient à bord du navire. Le bateau venait de livrer 1 800 tonnes
de nourriture du PAM et des équipements de la FAO à Berbera
et à Bossaso. Le navire cargo vide retournait vers Mombassa. On rapporte
qu’il est ancré pour le moment au large de Bargal, dans les eaux somaliennes.

Tôt l’an dernier, le MV Rozen a pu éviter de justesse une embuscade
dans les eaux somaliennes au sud du pays. Un navire semblable, le MV Semlow,
a été abordé dans les eaux somaliennes en juin 2005 avec
de l’aide alimentaire du PAM qui devait couvrir une période de 100
jours. L’équipage a été libéré sans blessure.
Un autre navire avec de la nourriture du PAM à bord, le MV Miltzow,
a aussi été abordé pendant 33 heures en octobre 2005
alors qu’il déchargeait de la nourriture au port de Merka.

« Le PAM est très préoccupé par la sécurité
des membres de l’équipage et pour le navire. De tels actes de piraterie
pourraient compromettre les distributions d’aide alimentaire aux personnes
vulnérables en Somalie et pourraient aggraver davantage la situation
humanitaire précaire, » a déclaré Peter Gossens,
directeur du PAM en Somalie.

Le PAM est en contact permanent avec le Gouvernement Fédéral
de transition en Somalie (GFT), les autorités du Puntland, et l’agent
du navire pour obtenir des informations précises et pour assurer une
libération rapide du navire et de son équipage. Les forces de
coalition basées à Djibouti sont tenues informées et
un vaisseau de guerre se dirige vers la zone.

En 2005, après les abordages, le PAM
a suspendu temporairement ses livraisons d’aide alimentaire par mer pour quelques
semaines,
mais elles avaient depuis repris sans interruption
et ce même dans les moments forts du conflit opposant le GFT et l’Union
des tribunaux islamiques (UTI) à la fin de l’an dernier.

Au cours de l’année 2006, le PAM a livré près
de 78 000 tonnes d’aide alimentaire à plus de 1,4 million de personnes
qui ont été touchées par la sécheresse et les
inondations dans le sud de la Somalie.

27/02/07 (B384) LDDH : La participation à une Enquête sur la Gouvernance à Djibouti. Composition style CENI, à part les profs ?


Le Président

NOTE
D’INFORMATION DU 26 FÉVRIER 2007.

La participation
à une Enquête sur la Gouvernance à Djibouti.

Composition style CENI, à part les profs ?

« Dans le cadre
de l’enquête sur la.gouvernance, confiée par la CEA (Commission
Economique pour l’Afrique des Nations Unies) au CRI (Centre de Recherches
Universitaires de Djibouti) », une cérémonie de lancement
de l’étude de la gouvernance à Djibouti a été
organisée au Palais du Peuple le dimanche 25 février 2007
et le Recteur de Djibouti M. Aïdid Aden a invité le Président
de la LDDH à participer aux travaux du panel des experts.

Après avoir écouté les diverses interventions des personnalités
de rang politique, et après la pause café, des explications
très claires et nettes ont été données par des
responsables comme :

Docteur Souraya Hassan responsable du CRU, Professeur Ayenew Ejigou consultant
international, Madame Hodane Aden Youssouf responsable de la CEA et M. Ahmed
Bachir Mahamoud.

L’intervention du Professeur Ayenew a attiré particulièrement
notre attention, car elle détermine d’une manière précise
les différentes méthodes des enquêtes et la tendance
à apprécier les plus « fraîches ».

On ne peut qu’espérer, que ces enquêtes reflèteront
la réalité en République de Djibouti, même si
apparemment la composition des experts semblent tendre vers une majorité
d’officiels progouvernementaux.

Là encore, comme pour
la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) chargée
des « enquêtes, du bon déroulement des élections
», l’Opposition Djiboutienne demeure toujours quantitativement absente
et la seule Presse libre « Le Renouveau Djiboutien » comme par
hasard en cette période préélectorale voit son matériel
de production mis sous verrou par le Parquet et non par un Jugement de Justice.

Il semble actuellement prématuré de porter un oil critique
sur des travaux en cours, toutefois la Ligue Djiboutienne des Droits Humains
(LDDH) ne manquera pas de soumettre ultérieurement les raisons des
appréhensions sur la finalité exacte réservée
à ce noble travail de recherches universitaires.

Certes, à Djibouti la Mauvaise gouvernance continue à faire
rage.

Il suffit de se pencher attentivement et cas par cas, ce qui ne manque pas
actuellement.

A titre d’exemple : plus d’un quart de siècle à la tête
de l’EDD (Electricité de Djibouti) l’impunité règne
sur la catastrophique gestion de ce secteur stratégique, d’autant
plus, semble-t-il, qu’il suffit d’être cousin germain au Premier Magistrat
pour bénéficier de tout.

M.
NOEL ABDI Jean-Paul