Articles

24/02/07 (B384) REUTERS : L’Ouganda prêt à envoyer 1.500 soldats en Somalie

KAMPALA
(Reuters) – L’Ouganda a fait savoir qu’il était prêt à
envoyer en Somalie 1.500 soldats appelés à former l’avant-garde
d’une force de maintien de la paix de l’Union africaine, mais qu’il attendait
la mise au point de leur mandat et leur transport par avion.

Les attaques d’insurgés, quasi quotidiennes à Mogadiscio, ont
amené le gouvernement provisoire à réclamer un déploiement
rapide de troupes de l’UA. Celles-ci doivent remplacer les forces éthiopiennes
qui ont contribué à évincer des milices islamistes en
décembre mais qui sont impopulaires en Somalie.

« Nous allons partir très prochainement. Mais cela dépend
des procédures. Nous attendons l’Algérie, qui a promis de fournir
un transport aérien », a déclaré à Reuters
la secrétaire d’Etat à la Défense Ruth Nankabirwa.

Le Nigeria, le Ghana, le Burundi et le Malawi devraient aussi contribuer à
une force de paix de 8.000 soldats qui a été approuvée
mardi par le Conseil de sécurité de l’Onu.

Nankabirwa a dit que l’Ouganda devait encore signer avec l’Union africaine
un accord sur le « statut des forces » définissant les conditions
dans lesquelles les troupes pourront recourir à la force, ainsi que
leurs droits et responsabilités.

Elle n’a pas avancé de date précise à ce sujet.

Un diplomate étranger a déclaré à Reuters
qu’un petit nombre de soldats ougandais étaient déjà
en Somalie. Le ministre de la Défense Crispus Kiyonga et d’autres responsables
militaires ougandais se sont rendus à Baidoa, capitale provisoire du
gouvernement somalien, pour discuter de la mission.

24/02/07 (B384) REUTERS Violents combats à Mogadiscio

MOGADISCIO
(Reuters) – De violents combats ont opposé dans un quartier du nord
de Mogadiscio soldats somaliens et leurs alliés éthiopiens,
d’une part, à des éléments armés non identifiés
de l’autre.

Pendant plus d’un quart d’heure, des journalistes de Reuters ont pu
entendre des explosions d’obus de char et des échanges de tirs nourris
autour d’une caserne des forces somaliennes et éthiopiennes située
dans l’ancien immeuble du ministère de la Défense.

Ce dernier a été touché par des obus de mortier et des
roquettes tirés par les assaillants et des projectiles perdus ont touché
plusieurs habitations du quartier, rapporte un témoin.

« Les soldats gouvernementaux et les Ethiopiens ont riposté avec
des tirs de char et d’artillerie lourde. Les combats ont duré près
de 20 minutes », a précisé ce témoin, qui habite
en face de l’ancien ministère.

Au moins trois civils ont été tués par des balles perdues
et des tirs de représailles alors que les violences gagnaient les quartiers
voisins de Bar Ubah et Gupta.

Les affrontements sont devenus quasi quotidiens
moins de deux mois après la prise de la capitale par les troupes éthiopiennes
et somaliennes.

Les nouvelles autorités imputent cette insécurité aux
derniers éléments islamistes armés chassés de
la capitale et comptent sur la force de maintien de la paix promise par l’Union
africaine pour y mettre fin.

23/02/07 (B384) Selon des informations publiées par Reuters, le Yémen serait en cours de finalisation d’un projet de pont de 14 kms au-dessus de la Mer rouge. Le projet évalué à 1 milliard de $US pourrait être finalisé dans deux mois, en coopération avec une société de Dubaï. (SomaliNet en Anglais)

(SomaliNet)
Yemen is in talks with a Dubai-based company to build a 14-km (8.7 miles)
bridge across the Red Sea to the Horn of Africa country of Djibouti, a Yemeni
official said on Tuesday.

A UAE newspaper
said the project, estimated to cost $1 billion, could be launched within two
months, though it was not immediately clear when it would be completed.


Document réalisé avec Google Earth

« The
company and the government are still in negotiations, » a senior Yemeni
government official told Reuters.

« This project, if implemented, will be a main gate between Africa and
Asia. It is crucial for trade and tourism. »

UAE newspaper al-Bayan cited unnamed officials on Tuesday as saying that Dubai-based
Middle East Development Company was discussing the bridge project with both
Djibouti and Yemen, an Arab country on the southwestern edge of the Arabian
peninsula.

It said the project would span Yemen’s Red Sea island of Perim across the
strait of Bab al-Mandib to Djibouti.

As well as a motorway to carry cars and trucks, the bridge will include a
railway track which will be used to transport goods imported from Russia,
India and China to Africa, it said.-Reuters.