Articles

13/08/08 (B460) Blog sur Tribune de Genève / Des soldats éthiopiens tirent sur la foule en Somalie

Brève du jour- Une bombe explose lundi au passage d’un convoi éthiopien dans le distict de Wanlaweyn au nord de la capitale somalienne tuant deux soldats éthiopiens et blessant des civils. Aussitôt, les soldats éthiopiens répliquent et tirent dans la foule. Bilan: Six civils meurent sur le coup dont un enfant et une femme.

Ce genre d’acte n’est pas un cas isolé, car les civils somaliens notamment les femmes et les enfants paient un lourd tribut dans le conflit qui oppose à Mogadiscio entre le gouvernement fédéral de transition épaulé par les soldats éthiopiens et ses adversaires islamistes.

13/08/08 (B460) Garowe On Line : Des combats violents et des bombardements dans le Sud de la Somalie après des embuscades tendues aux forces éthiopiennes qui ont perdu plusieurs soldats. Les troupes éthiopiennes d’occupation ont reçu des renforts. / Heavy battles in Somalia after insurgents ambush Ethiopia forces (En Anglais – Info lecteur)

Fierce fighting erupted in parts of southern Somalia on Tuesday, as Ethiopian forces traveling along a key road were ambushed different times by Islamist guerrillas, Radio Garowe reported.

The fighting was concentrated in Lower Shabelle region, with locals near the Baledogle airstrip reporting of « heavy bombardment » and « many casualties. »

At least 10 people – including civilian bystanders, Ethiopian soldiers and insurgents – have been reported dead so far and many more wounded.

Ethiopian troop reinforcements were dispatched from Baidoa and Afgoye towns, with emerging reports indicating that an Ethiopian convoy was ambushed separately in Burhakaba district, in Bay region where Baidoa is located.

An Ethiopian army truck hit a landmine and exploded in Burhakaba, according to local sources.

The ambushed force was traveling on the road that links the capital Mogadishu to Baidoa, where the country’s federal parliament is based.

Islamist fighters have waged a relentless guerrilla war since early 2007, when the Ethiopian army helped install the Somali government in Mogadishu.
In June, the government and its Islamist opposition signed a peace agreement but violence continues to rage in the country.

13/08/08 (B460) Press TV / L’Ethiopie rappelle le Général en Chef Gabre, commandant les forces éthiopiennes d’occupation en Somalie. Ethiopia recalls general from Somalia (Info lecteur / En Anglais)

The commander of Ethiopian forces in Somalia has been called back to his country for his failure to bring peace to the war-torn nation.

Ethiopia’s government ordered General Gabre Heard as well as a colonel connected to the Ethiopian secret intelligence agency to return to the country for failing to perform their duties, a Press TV correspondent reported Tuesday.

The men have since been replaced by two new Ethiopian army commanders in what has been described as a discreet handing-over ceremony in Mogadishu.

General Gabre had been accused by the former deputy prime minister of Somalia, Hussein Mohamed Farah Aideed, of allowing the killing and displacing of thousands of Somali civilians.

But Gabre and the unnamed colonel were reportedly also called back because of their suspected involvement in financial scandals including the blackmailing of the Somali president, prime minister and various businessmen.

Both men are thought to have gained large sums of wealth from the war in Somalia.

Somalia has been without an effective central government since President Siad Barre was overthrown in 1991. In 2006, US-backed Ethiopian troops invaded the country in an attempt to back Somalia’s Transitional Federal Government (TFG).

Thousands of civilians have been killed and displaced as a result of the continuous violence in the war-torn country.

13/08/08 (B460) Press TV / Un petit bimoteur, transportant du Khat dont le commerce est lucratif en Solamie, s’écrase au Sud de Mogadiscio après avoir heurté une ligne électrique : 3 morts. Khat plane crash in Somalia kills 3 (Info lecteur – En Anglais)

An airplane carrying Khat, a mild narcotic leaf, from Kenya to Somalia has crashed south of Mogadishu, killing three people on board.

Witnesses reported a heavy explosion in the K-50 airport, some 50 kilometers (30 miles) south of Mogadishu, where the small aircraft had crashed, killing all three Kenyan crew members on board, Press TV correspondent in Somalia reported on Wednesday.

Khat trade is a lucrative business in Somalia. Small aircraft carry loads of the leaf from Kenya into Somalia at K-50 and other airstrips around Mogadishu on a daily basis.

The mild stimulant which is mainly chewed by men who sit in groups for long hours, is a crimson brown plant grown in East Africa and parts of the Arabian Peninsula.

13/08/08 (B460) XINHUA / Le président somalien promet de soutenir la réconciliation nationale

Le président somalien Abdullahi Yusuf a déclaré mardi qu’il soutenait la réconciliation nationale et a évoqué pour la première fois ses divergences avec le Premier ministre Nur Hassan Hussein.

« Je ne suis pas opposé à la réconciliation nationale et personne dans mon gouvernement n’est opposée », a déclaré le président Yusuf lors d’une conférence de presse tenue à son bureau à Mogadiscio.

« La réconciliation est nationale, constitutionnelle et inévitable. Il n’y aura pas d’avenir pour la Somalie sans cela », a- t-il ajouté.

Le gouvernement de transition somalien est « complètement honnête sur la réconciliation » et « est pour la réconciliation et le partage du pouvoir », a-t-il souligné.

Le gouvernement préfère plutôt le dialogue, le consensus politique et les moyens pacifiques que la guerre, a-t-il ajouté.

M. Yusuf a tenu ces propos après qu’il fut accusé d’être contre la réconciliation nationale prônée par le Premier ministre Hussein.

A propos de ses désaccords avec le Premier ministre, M. Yusuf a déclaré qu’ils ne concernent pas la politique ou la réconciliation, mais la Constitution.

« Personne ne doit violer la Constitution », a-t-il indiqué, ajoutant que le président est responsable pour protéger la Constitution.

14/08/08 (B460) 31ème Jeux Où l’on pique. Epreuves de danse avec deux médailles au couple Princier, décernées dans la liesse populaire. Un énorme scandale dans la réprobation générale, quand se trompant d’objectif, Dileita a « Piqué un somme ». (ARDHD – Humour)


L’affiche d’ouverture proposée par Roger Picon
Aujourd’hui

la Valse
du Grand Piquage
.

1 – Catégorie danse féminine individuelle

RPP gagne la Médaille d’Or par forfait de sa rivale.

La dernière concurrente encore en lice, issue des repêchages, qui devait affronter Paulette pour la finale de l’épreuve a déclaré forfait avant la compétition.

Très émue, elle n’a été capable que de piquer un fard. Elle a déclaré, que face à Paulette, elle n’avait aucune chance, car trop impressionnée, elle ne pourrait pas piquer autre chose !

Et pourtant, nous avions affaire à une spécialiste de la discipline, dont nous tairons le nom par discrétion, mais chacun la reconnaîtra …


Cet exercice impose d’adopter un style campagnard et très « cornichon », ce que Paulette a accompli avec une spontanéité toute naturelle. Ce qui prouve que l’argent n’est pas suffisant pour effacer totalement les vestiges du passé.

2 – Catégorie danse homme individuel

Confronté à Dileita, le seul concurrent qui avait accepté de participer en finale contre le Chef de tout et de rien, Guelleh a gagné la médaille d’Or en exécutant son numéro personnel de danse qui l’avait rendu célèbre autrefois, auprès de la gente féminine ..

Sans que personne ne le remarque, il a réussi à Piquer ainsi l’intégralité de la recette de la journée au port …, ce qui lui a donné la victoire totale


Comme cela se produit souvent, en équilibre instable sur une seule jambe, Guelleh exécute la fameuse GUIBOLE, qui lui permet de modifier son discours en fonction de l’interlocuteur.
(Photo empruntée à La Nation N°20 du 11 mars 2002))

Contrairement aux pronostics pessimistes, Dileita n’a pas démérité au début . Bien au contraire !

Il a exécuté un numéro de lévitation extraordinaire. Captivant toute l’attention, il a même réussi à piquer le Portefeuille de Guelleh sans que ce dernier ne s’en aperçoive.

Mais Guelleh est le plus malin et son Portefeuille était absolument vide : Dileita n’a donc pas marqué le point qui lui aurait peut-être permis de gagner la finale à la surprise générale.

Le drame est arrivé, lorsque déçu par le résultat, Dileita s’est mis en tête de piquer un somme. Toujours en retard d’une guerre, il n’avait pas compris qu’il fallait piquer une grosse somme. Résultat, on a entendu des ronflements sonores qui ont choqué les spectatrices.


Dileita se prépare à piquer … un somme. Il est probable, que fidéle à ses habitudes, il n’avait pas encore compris les enjeux fondamentaux du concours.
   

3 – Catégorie couple

A la déception générale, l’épreuve a du être annulée, quand Paulette a refusé de danser avec le Chamelier, sans ne donner aucune explication.. De l’eau dans le gaz ??

 

Beau joueur et dans l’incapacité de s’y soustraire, sauf à perdre son fauteuil de Premier Ministre dévoué, silencieux et aux ordres, Dileita s’est résolu, d’assez mauvaise grâce (disons-le, franchement…) à remettre la médaille d’Or au Maître absolu de ses pensées, de ses paroles et de ses gestes..

.

12/08/08 (B460) XINHUA / Six civils et deux soldats éthiopiens tués en Somalie

Deux soldats éthiopiens ont trouvé la mort lundi lors de l’explosion d’une bombe au passage d’un convoi militaire éthiopien, alors que six civils ont été tués dans des tirs qui ont suivi l’incident, qui a également fait plusieurs blessés dans le district de Wanlaweyn au nord de la capitale somalienne de Mogadiscio, ont affirmé des témoins et des médias locaux.

« Les troupes éthiopiennes ont commencé à tirer sur toutes directions, tuant six personnes dont un efant, une femme et une personne âgée, après que deux des soldats éthiopiens eurent trouvé la mort dans l’énorme explosion », a dit à Xinhua par téléphone, Abdinasir Mohamed Ali, un témoin oculaire proche de la scène.

Des médias locaux ont évoqué le même nombre de morts, précisant qu’il y avait plusieurs blessés dont des civils et des soldats éthiopiens dans l’explosion.

Selon des informations provenant de Wanlaweyn, le convoi éthiopien se dirigeait vers la ville de Baidoa (sud), siège du parlement transitoire de Somalie.

Baidoa, capitale provinciale de la région somalienne de Bay, à 250 km au sud-ouest de Mogadiscio, a été récemment le théâtre d’attaques croissantes des insurgés.

12/08/08 (B460) Yémen (Yemen News Agency (saba).- Cinq terroristes tués et deux capturés avec des armes et des explosifs. Deux agents de sécurité ont aussi perdu la vie dans l’accrochage. (En Anglais)

Two security soldiers are reported dead and other three injured on Monday during their chasing of terrorist elements in Hadhramout governorate which resulted in the killing of five terrorists and arrest of two possessing many weapons and explosives.

Hadhramout governor Salem al-Khanbashi said to Saba that the incident occurred in Tareem city while the security soldiers were performing their tasks of chasing a wanted group of seven.

The security bodies were chasing the terrorist group whose individuals were hidden in one of houses from which they exchanged fire with security bodies resulted to the death of two solders and three injured.