Articles

22/09/2015 (Brève 478) L’équipe de l’ARDHD souhaite une bonne fête de l’Aïd El Adha à tous les musulmans.

L’équipe
de l’ARDHD souhaite une bonne fête à toutes celles et à tous ceux qui se reconnaissent dans la religion musulmane. Elle s’adresse en particulier à tous les réfugiés djiboutiens en Ethiopie qui vivent dans des conditions difficiles, de privation, de manque de soins médicaux et de pauvreté. Elle s’adresse aussi à toutes les djiboutiennes et à tous les djiboutiens qui sont au pays et qui sont victimes des atteintes permanentes aux Droits de l’Homme, commises par le régime et par ses obligés, de plus en plus vieillissants mais guidés par une haine de plus en plus farouche à l’égard de la Population et des opposants (Cf les nombreux témoignages qui sont publiés sur ce sujet).

Elle n’oublie pas non plus toutes les personnes d’origine djiboutienne qui ont été contraintes à l’exil pour fuir les harcèlements policiers, les injustices et les discriminations sur fond de tribalisme d’un autre âge.

Le régime de Guelleh et de ses amis survit uniquement par la peur qu’il suscite auprès des populations civiles, s’appuyant pour cela sur des forces militaires et policières dévouées à son service et récompensées pour cela. Plus il se sent en danger, plus le régime se crispe et plus la répression est sauvage. Plus il se sent en minorité, plus il tente de diviser pour se maintenir coûte que coûte, en exacerbant des haines tribales qui n’ont plus lieu d’être.

La seule réponse que le peuple doit opposer est de maintenir son union en toute circonstance, sans aucune division, quelles que soient les origines tribales ou raciales. L’avenir ne peut être que dans un pays libéré de son dictateur et de ses prédateurs corrompus et avides
et la constitution d’une nation une et indivisible.

Bonne fête à toutes et à tous

19/12/08 (B478-B) A lire sur LOI cette semaine ….

DJIBOUTI
L’eurodéputé socialiste belge, Alain Hutchinson, qui revient d’une mission parlementaire dans la Corne de l’Afrique (LOI nº1249) est l’organisateur de la conférence sur les droits de l’homme à Djibouti, prévue le 19 décembre au Parlement européen. (…)

ERYTHREE
Le jeu dangereux d’Asmara en Somalie

Un récent rapport du Monitoring Group on Somalia confirme la poursuite de l’aide militaire et financière de l’Erythrée aux insurgés islamistes somaliens (…)

LA LETTRE DE L’OCEAN INDIEN N°1252 – 20/12/2008
Des militaires traînent les pieds
Selon des informations recueillies par La Lettre de l’Océan Indien, le commandant Ali Hamid, basé dans le Nord du pays, a été renvoyé dans la capitale après avoir refusé de participer à une mission qui visait à déloger les rebelles de la faction armée du Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie (FRUD) dans la zone montagneuse de Moussa Ali, à l’extrême nord du pays, le long de la frontière avec l’Erythrée. (…)

19/12/08 (B478-B) AL Jazeera / Un groupe de combattants islamistes annoncent qu’il combattra toutes les forces étrangères présentes sur le territoire et il lance un avertissement aux gouvernements occidentaux. // Somali fighters warn Western powers (En Anglais – Info lecteur)

An armed group battling Ethiopian forces in Somalia has told Al Jazeera it will take its fight beyond the country once it defeats its rivals.

"We are fighting to lift the burden of oppression and colonialism from our country … We are defending ourselves against enemies who attacked us," Abu Mansoor, the leader of al-Shabab, said.

"Once we are successful with that we will fight on and finish oppression elsewhere on earth," he said.

Al-Shabab, meaning youth, split last year from the Islamic Courts Union which controlled much of Somalia, including the capital Mogadishu, until it was pushed out by government and Ethiopian troops in 2006.

It has since retaken large areas of central and southern Somalia and is putting increased pressure of the transitional government, which exercises little control from its base in the town of Baidoa.

‘Islamic rule’

In Marka, just 90km from the capital Mogadishu, Ibrahim Almaqdis, one of the fighters, told Al Jazeera: "We wish to tell Bush and our opponents our real intentions.

"We will establish Islamic rule from Alaska and Chile to South Africa, Japan, Russia, the Solomon Islands and all the way to Iceland, be warned, we are coming."

Abu Mansoor said that al-Shabab’s ranks had been bolstered by foreign fighters and urged others to join, saying that a core principle of the group was that all Muslims are citizens of Somalia.

"Many have already died fighting our cause and many others are here with us," he said.

"We shall welcome any Muslim from any part of the world who wants to join us. We will allow him to wed our daughters and share our farms."

The group was created in 2001 by four Somali men who had trained in Afghanistan and is listed as a "terrorist organisation" by the US.

Relative peace

The Islamic Courts Union brought relative peace to the Horn of Africa nation during its six months in control, enforcing strict laws and renewing hopes that the Somalia would become stable enough to allow aid agencies the freedom to operate.

However, their defeat by the Ethiopian and government forces has brought renewed violence as various anti-government forces have mounted near-daily attacks.

In Marka, Al Jazeera found people welcoming al-Shabab and dressing their children like the fighters who have been the only people to bring some semblance of peace to Somalia in recent years.

More than one million people have been displaced by the fighting in Somalia, one third of the population rely on emergency food aid and the chaos has helped fuel kidnappings and piracy off the coast.

19/12/08 (B478-B) Le journal de la flibuste … Pas d’arraisonnements signalés aujourd’hui ….De nouvelles nations s’engagent dans la lutte contre les pirates ou envisagent de le faire : Chine, Allemagne et maintenant la Suisse. (5 articles en Français)

___________________________ 5 – Romandie News (Ch)

Somalie: le Conseil fédéral réfléchit à l’envoi de troupes suisses

Les éventuelles attaques contre les navires suisses naviguant au large de Somalie ont occupé le Conseil fédéral ce vendredi. Il a discuté de l’envoi de soldats suisses mais n’a pas encore pris de décision, a indiqué le porte-parole du gouvernement Oswald Sigg.

Le dossier va être examiné de manière plus approfondie, a-t-il précisé. Sous la coupe de pirates somaliens, le golfe d’Aden est aussi emprunté par la flotte de haute mer helvétique.

Et les armateurs multiplient les messages à l’Office suisse de la navigation maritime à Bâle. Ils y indiquent la position de leurs bateaux lorsqu’ils pénètrent dans des zones dangereuses s’accumulent, dans l’espoir d’obtenir protection.

L’insécurité grandissante dans le golfe d’Aden, route maritime stratégique, a conduit plusieurs puissances, dont l’Union européenne, à déployer des forces militaires pour tenter d’assurer la sécurité des navires de commerce. Mardi, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution autorisant pour un an des opérations internationales contre les pirates sur le territoire de Somalie.

___________________________ 4 – DW-WORLD (Ge)

Accord du Bundestag pour l’intervention allemande contre la piraterie

C’est avec une large majorité que le Bundestag a avalisé l’intervention de la marine allemande contre la piraterie au large des côtes somaliennes. Les députés allemands ont accepté d’envoyer sur place une frégate et jusqu’à 1.400 soldats pour lutter contre les pirates dans le cadre de la mission européenne Atalante. Eckart von Klaeden, porte-parole pour les questions de politique étrangère du groupe parlementaire conservateur :

« Il s’agit de protéger les bateaux et d’empêcher les attaques de pirates dans la région de la Corne de l’Afrique, c’est pourquoi la mission Atalante est importante et juste. L’alternative, c’est-à-dire renoncer à la sécurité des voies maritimes ou encore limiter notre trafic maritime, ne peut pas être sérieusement envisagée quand on sait que le transport par bateau est essentiel au commerce mondial et qu’il profite aussi à notre pays. »

L’intervention militaire, d’une durée prévue de un an, doit aussi assurer la sécurité de l’aide apportée à la population en détresse en Somalie. La frégate « Karlsruhe » de la marine allemande se trouve déjà sur place et peut immédiatement commencer sa mission.

___________________________ 3 – XINHUA

L’Indonésie ne négociera pas avec les pirates somaliens la libération de l’équipage pris en otage

Le gouvernement indonésien ne négociera pas avec les pirates somaliens la libération des 11 membres d’équipage indonésiens travaillant sur un remorqueur malaisien, a déclaré vendredi le ministère indonésien des Affaires étrangères.

L’équipage de 11 membres a été pris en otage par les pirates somaliens au moment où il partait en mer le 16 décembre, se dirigeant vers les eaux du Yémen via celles de Somalie, a déclaré le porte-parole du ministère Teuku Faizahsyah.

Le gouvernement somalien coopère actuellement avec le propriétaire du bateau malaisien, Mas Indra Shipping Malaysian Bhd, basé dans le Port de Klang Malaysia, pour sauver les membres de de l’équipage, a ajouté M. Faizahsyah.

"Le gouvernement indonésien ne négociera pas avec les pirates somaliens, car la négociation avec ces bandits conduira à la répétition de tels actes"

"Cette position a été adoptée par beaucoup de gouvernements dans le monde", a affirmé M.Faizahsyah.

De plus, le centre de crise, établi par le ministère pour traiter ce dossier, a été capable d’identifier tous les otages , a-t-il précisé.

Selon l’internet, les 11 otages sont encore vivants.

___________________________ 2 – Afrik.Com

Piraterie : la Chine envisage une opération militaire en Somalie

Pékin « envisage activement d’envoyer des navires militaires dans le Golfe d’Aden pour participer aux opérations de protection des voies maritimes », a déclaré jeudi Liu Jianchao, porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois.

Au lendemain d’une attaque de pirates qui a visé des marins chinois dans le Golfe d’Aden, la Chine s’apprête donc à envoyer ses hommes au large de la Somalie pour une durée de trois mois, écrit TV5. Le Conseil de sécurité de l’ONU, qui se réunissait mardi, a par ailleurs renforcé la possibilité pour les Etats membres de poursuivre les pirates en territoire somalien.

___________________________ 1 – La Chine d’aujourd’hui

Pékin et Washington pourraient reprendre leur dialogue militaire pour lutter contre la piraterie

La participation annoncée de la Chine à la lutte contre la piraterie au large de la Somalie pourrait permettre de relancer les échanges militaires entre Pékin et Washington, suspendus depuis octobre, a jugé jeudi un haut responsable militaire américain, l’amiral Timothy Keating.

Ces commentaires interviennent alors que la Chine a assuré jeudi se préparer à dépêcher des navires militaires dans le Golfe d’Aden, au lendemain d’une attaque ayant visé des marins chinois.

"J’espère que les Chinois vont le faire", et "je pense que cela pourrait être un tremplin pour la reprise du dialogue entre l’Armée de libération du peuple et le commandement des forces américaines en Asie-Pacifique", qu’il dirige, a estimé l’amiral, lors d’une conférence de presse à Washington.

La Chine a suspendu en octobre ses échanges militaires avec Washington pour protester contre des ventes d’armes des Etats-Unis à Taïwan, d’une valeur de 6,5 milliards de dollars.

Les relations entre Taipei et Pékin, qui considère Taïwan comme l’une de ses provinces, se sont toutefois réchauffées depuis l’arrivée au pouvoir à Taïwan en mai du président Ma Ying-jeou, favorable à un rapprochement.

L’amiral Keating a expliqué que son commandement, en collaboration avec d’autres agences et commandements américains, s’efforçait de rassembler des informations à destination des forces armées chinoises "si leur pays décidait de déployer des navires dans la zone de responsabilité du Commandement central" américain, qui supervise le Moyen-Orient et l’Asie centrale.

Les Etats-Unis participent à la lutte anti-piraterie au large des côtes somaliennes aux côtés d’autres forces étrangères, notamment celles qui mènent l’opération Atalante au nom de l’Union européenne. Ils veulent "être sûrs que (les Chinois) soient au courant des lignes de communications dont ils disposent" s’ils envoyaient leurs navires en renfort, a indiqué l’amiral Keating.

Les eaux du golfe d’Aden, axe maritime stratégique, sont infestées de pirates somaliens qui ont attaqué plus d’une centaine de navires depuis le début de l’année et détiennent toujours quelque 240 marins.

19/12/08 (B478-B) Le Monde avec AFP / Somalie: l’embargo sur les armes régulièrement violé

L’embargo sur les armes à destination de la Somalie, en place depuis 16 ans, est constamment violé, les armes provenant essentiellement du Yémen et leur financement d’Erythrée, affirme un rapport de l’ONU publié vendredi.

Ce trafic alimente le conflit armé chronique dont souffre le pays et favorise également la piraterie maritime qui sévit au large des côtes somaliennes, indique ce rapport adressé au Conseil de sécurité par le groupe de contrôle créé pour surveiller l’application de l’embargo.

Il affirme que "la plupart des armes utilisables et presque toutes les munitions actuellement disponibles" en Somalie "ont été obtenues depuis 1992, en violation de l’embargo".

19/12/08 (B478-B) Le Président du GNT toujours sur un siège éjectable. Les vieilles casseroles qu’il trainerait derrière lui, commencent à ressortir, en particulier dans le domaine des cessions d’armement aux milices qui le soutiennent. (2 dépêches en Anglais)

_________________________ 2 – Garowe on Line (En Anglais)

L’ancien premier ministre somalien, démis par la décision du Président, mais confirmé à son poste par les parlementaires, se rend à Djibouti, pour renforcer l’accord de paix récemment signé. // Somalia: PM Nur Adde travels to Djibouti

The disputed Prime Minister of Somalia, Nur « Adde » Hassan Hussein, has traveled to the neighboring Republic of Djibouti to strengthen a recent peace pact he signed with an opposition faction, Radio Garowe reports.

Nur Adde, who was boosted by last week’s vote of confidence, flew from the southwestern town of Baidoa where parliament approved his new Cabinet.

His plane made a brief stop in Mogadishu, the national capital, where a number of Cabinet ministers joined him on the trip to Djibouti.

« We are going to Djibouti to reinforce the Djibouti Agreement, » Nur Adde told journalists at Mogadishu’s Aden Adde International Airport.

He held a brief meeting with members of Mogadishu’s local government and the national police command, the Prime Minister’s aides said.

Nur Adde expressed optimism and support for the ongoing visit to Mogadishu by Sheikh Sharif Sheikh Ahmed, chairman of a divided opposition coalition known as the Alliance for the Re-liberation of Somalia (ARS).

Somali President Abdullahi Yusuf has rejected the Djibouti Agreement, which was reached between Nur Adde and Sheikh Sharif following UN-brokered talks.

Yusuf, who refuses to recognize Nur Adde’s premiership, appointed Mohamed Mohamud « Gamodheere » as Somalia’s new Prime Minister two days ago.

But Nur Adde did not mention the ongoing dispute with Yusuf during brief comments to the media at Mogadishu airport, telling reporters that he had « no time » for questions.

The widening split between Yusuf and Nur Adde threatens to destroy the UN-recognized interim government and plunge Somalia deeper into chaos.

__________________________________ 1 – En Anglais

Le Président somalien accusé d’avoir remis illégalement des armes à ses propres milices à partir de stocks prélevés sur les dotations de l’armée régulière et d’avoir fait arrêter tout aussi illégalement de hauts responsables. // ‘Somali leader armed clan with TFG guns’

Somali President Abdullahi Yusuf Ahmed has illegally armed his clan with weapons belonging to the country’s transitional government, report says.

A fact-finding mission, tasked by the Somali Parliament with investigating accusations of corruption against Abdullahi Yusuf Ahmed, claims the president arranged for the transfer of the weaponry to his clansmen Majerteen, a Press TV correspondent reported on Thursday.

Informing the lawmakers of the delegation’s findings, Parliament spokesman Sheikh Adan Mohamed Nur also accused Yusuf Ahmed of pocketing great chunks of the Transitional Federal Government (TFG) funds.

The news comes after, on Tuesday, Yusuf Ahmed replaced premier Nur Hassan Hussein with his appointee Mohamud Mohamed Guled, reportedly violating the constitution.

The move came amid Somalia’s ongoing struggle to agree on a cabinet since Hussein’s predecessor Ali Mohamed Gedi stepped down in October 2007.

Hussein’s dismissal and Gedi’s resignation have both been put down to the two former officials’ defying the president’s will to use the state budgets to fund his clansmen and ‘other foreign mafia’.

During the parliamentary session, the president was also charged with ordering his clan’s gunmen to illegally arrest some legal authorities of the government including the Chairman of the Supreme Court Yusuf Ali Haruun.

19/12/08 (B478-B) Radio-Trottoir : Un cran de plus a-t-il été franchi dans la censure des sites Internet, ou simplement une panne ? Depuis jeudi matin et nous sommes vendredi soir, plus moyen de se connecter aux media locaux. (Lecteur)

Certains pensent que Guelleh aurait pu décider une mesure de réciprocité.

En effet, comme les sites de l’opposition djiboutienne sont censurés à Djibouti (ARDHD, GED, UGUTA-TOSA, etc;;), il aurait estimé que les sites gouvernementaux (ADI, RTD, La Nation, etc..) devaient aussi être censurés, mais dans l’autre sens.

Les informations des premiers n’ayant pas le droit d’entrer sur le territoire, les informations des seconds ne devaient plus avoir le droit d’en sortir. C’est comme cela ! Mesure dictatoriale !

Trève de plaisanterie. Il s’agit plus certainement d’une panne technique (*).

Comme c’est le week end, le lampiste préposé à la maintenance n’a certainement pas pensé à vérifier le bon fonctionnement du matériel. Et plus rien. La communication de Guelleh, pourtant si intéressante et tellement innovante, ne passe plus. Le monde entier s’inquiète.

Nous n’allons plus avoir le détail des télégrammes de félicitations que Guelleh envoie à ses confrères ou qu’il reçoit. Nous ne saurons plus le montant de la dotation journalière que Decherf, l’Ambassadeur de France a remis à Guelleh, Dileita, Haid ou Ali Guelleh. Nous ne saurons plus où en sont les procédures d’expropriation des biens de Borreh. Un désastre digital.

Depuis longtemps nous savions que le contenu des informations diffusées par l’ADI, La Nation et la RTD manquaient totalement d’intérêt et de fiabilité.

Maintenant nous savons que le matériel en manque aussi. Déjà 24 heures sans solution technique … !

Ou alors, troisième hypothèse, Guelleh a des choses à nous cacher et il a fait couper tous les robinets d’information pour pouvoir nettoyer les archives …. Par exemple, il pourrait enlever tous les propos anti-français qui ont été publiés par épisode, puisque maintenant, il reconnaît que la langue du pouvoir est plutôt le Français. Il est vrai que le dernier petit chèque signé par Decherf l’a aidé à changer son point de vue. Il ne lui resterait plus qu’à nettoyer le passé en effaçant les déclarations anti-français.

Puis à aller voir les arabes, pour leur proposer de lui verser une nouvelle aide pour donner la priorité à l’arabe. Si l’hypothèse est la bonne, cela nous promet une nouvelle coupure des média pour enlever les propos pro-français, cette fois.

__________________________________________
(*) Note de l’ARDHD. Une panne cela arrive parfois et nous devons rester modeste. La preuve ! C’est que notre hébergeur a été obligé d’interrompre aujourd’hui la diffusion de l’ARDHD et d’autres sites, pour changer des éléments défectueux. Mais cela n’a pas pris 3 jours …. (Cf notre précédent message.

19/12/08 (B478-B) Une panne technique chez notre routeur coupe l’accès à nos sites et en particulier à l’ARDHD, pendant une partie de la journée. Le problème est résolu. (ARDHD)

A la suite d’une migration technique, notre hébergeur a rencontré un problème technique assez important. Les internautes ont donc été privés d’accès à notre site entre ce vendredi matin 8h30 env. et ce soir 16h00 environ.

Nous leur adressons toutes nos excuses et nous félicitons l’équipe technique de notre hébergeur qui a su réparer tous les problèmes dans la journée.