Articles

12/06/09 (B503) Radio-Trottoir : un lecteur nous a adressé la « copie » d’un rapport secret, qui aurait pu avoir été adressé à IOG, mais dont l’authenticité reste à prouver. Nous le publions avec les réserves d’usage en attendant une confirmation, si elle nous arrive …

Rapport Secret d’Etat
– A IOG renommé par des rumeurs persistantes « l’Imbécile Obsédé de Gloire »
– Emis par un Instructeur de la coopération militaire Ethiopienne.

Après six mois de formation des troupes Djiboutiennes dans le Camp de vos Forces armées de Balbala, je me suis indirectement penché en tant que sociologue de formation, spécialiste des affaires somaliennes et lieutenant-colonel des renseignements militaires sur les risques d’une guerre urbaine dans la capitale, car rien ne va plus ici.

Je vais en quelques points vous soumettre des aspects que je considère comme dangereux, et qui vont précipiter votre fuite en avant avec tous les résultats navrants de bains de sang et votre fin comme Idi Amin Dada.

En effet, dans le contexte actuel, vous allez, dans un très proche avenir, affronter les conséquences de toutes vos actions négatives.

D’ailleurs votre conseiller spécial Gueda, qui est l’un des meilleurs sociologues Djiboutien, pourra vous confirmer certaines de mes dires.

Je ne vais pas être long car je sais que vous n’aimez pas lire, car le bon Khat de mon pays mélangé à votre Khat du Day est paraît-il un excellent cocktail, il suffit de bien le mâcher, ce qui vous permet de bien parler dans le vide, sans rien produire, sans résultats tangibles sauf celui de bien connaître la vie privée des djiboutiens(nes) qui vous font la cour.

Personnellement je ne broute pas et je ne peux pas apprécier ces discussions.

Vous conviendrez, que je dois me permettre de vous informer avec franchise et sans mâcher mes mots, d’ailleurs je n’ai pas peur du « billet bleu » car je l’ai parfois utilisé à d’autres fins.

Tout d’abord, il faut bien comprendre que le principal inconvénient est le manque de maturité politique des Djiboutiens au pouvoir ou dans l’Opposition, mais surtout l’inexistence d’un homme d’Etat capable de diriger ce petit pays.

Quant à vous, certains diplomates diraient que votre QI=0.

Vous êtes vraiment loin de Bongo le dormeur et le Gabon est un pays riche.

A mon avis, il vous serait profitable de vous créer une nouvelle santé en transférant tous vos pouvoirs au Premier Ministre « le bon à tout faire sans rien comprendre sourire aux lèvres » et ce le plus rapidement possible.

Votre départ par la force est inéluctable.

Toutefois, je vais tirer la sonnette d’alarme sur les points suivants :

1. L’officialisation par vos militaires de la future formation de mille (1000) soldats somaliens par les Forces Françaises, ne serviront à rien car dès leur retour en Somalie, ils ne manqueront pas de rejoindre armes et bagages leurs frères d’Al SCHABAAB. Je vous parle en parfait connaisseur et suite à mes expériences tant en Somalie Occidentale où nous avons formé durant les deux années d’occupation Ethiopienne plusieurs centaines de soldats somalis mais en vain ;

2. N’oubliez pas que les mouvements nationalistes Somaliens peuvent à tout moment opérer et sans être inquiétés dans la capitale s’ils se sentent menacer par vos comportements anti-somalis, les ventres mous pullulent dans votre capitale et mêmes les Forces prépositionnées sont elles aussi très vulnérables ;

3. Vos nouvelles opérations d’intimidations aux populations Afars du Nord de votre pays et les déclarations belliqueuses de Dilleita « la gaffe dès qu’il parle en Français» ne peuvent que donner l’occasion aux Forces Erythréennes de mieux s’infiltrer et frapper vos forces partout et quand ils veulent ;

4. Il ne faut pas oublier que vous n’avez pas respecté les Accords de Paix de 2001 et que ces normes de répressions ne peuvent que créer un nouveau climat de guérilla mais cette fois sur l’ensemble du pays de Guestir à Doumeira et surtout dans la capitale ;

5. Pire encore les déclarations sur la RTD uniquement à la Radio en langue Somalie disant que des rebelles armées s’étendent tout en confirmant l’infiltration d’armes de guerre sur tout le Territoire.

6. Toutes ces déclarations sont triplement dangereuses :

7. Déclarations dangereuses pour les investisseurs étrangers qui en cette période de crises socioéconomiques dans votre pays vont retarder leur venue et vont favoriser la fuite des capitaux pour ceux qui sont déjà installés ;

8. Déclarations dangereuses avec les rafles quotidiennes et les fouilles systématiques des logements populaires surtout les quartiers pauvres à Balbala depuis une vingtaine de jours après que des jeunes ont jeté des pierres sur votre véhicule. Même si une pierre vous a atteint à la joue, c’est un peu de votre faute car dans cette zone il ne faut jamais ouvrir les fenêtres surtout que votre semi blindé peut même résister aux tirs à balle réelle.

9. Déclarations dangereuses, et déjà des jeunes de Balbala déclarent qu’ils sont prêts à se rendre en Erythrée pour s’entraîner ;

10. A Djibouti ville : le mythe de la Peur a disparu, d’ailleurs vous ne représentez rien du tout.

En tant que Sociologue, je peux vous affirmer que vous avez perdu toutes formes de crédibilités pour se maintenir encore au pouvoir sans des conflits armées.

Déjà certains anciens militaires se demandent comment obtenir des bazookas pour vous rappeler que vous êtes très vulnérables avec vos balades entre Haramous et le Palais de l’Escale.

Le temps presse, il vous faut partir et compte tenu de l’urgence, je ne vais pas m’étaler à disserter sur des analyses et contre analyses.

Lieutenant-colonel Atto Warki