Articles

23/11/2015 (Brève 522) (Verité) Deux poémes envoyés par un correspondant djiboutien.

V E R I T E :   POEME : UN PEUPLE  UNIE ( 1)

Voici  le peuple solidaire prêt  à chercher et gagner la noble citoyenneté et la liberté.
Voici la population entière s’unisse et résiste la violence, la propagande orchestrée par le régime clanique.
Voici la jeunesse Djiboutienne se mobilise à la recherche d’une vie saine et prospère.
Voici les mères et ses enfants s’organisent pour mieux assurer leur rôle au sein de l’USN.
Voici les dirigeants d’USN passent aux actes concrètes pour orienter la foule et pointer du doigt vers l’objectif, et surtout  pour que le peuple retrouve une bonne direction et un pays prospère pour tous.
Voici les leaders d’USN désorientés, violentés, emprisonnés, menacés, humiliés devant leur famille, révoqués sans motif, éloignés dans le cours des décisions, s’organisent et réalisent des actes exemplaires en prenant des décisions fermes et courageux pour sauver le pays et son peuple.
Voici les responsables de l’USN  déterminés de la situation actuelle que traverse notre pays, ils sont prêts à agir avec méthode en déclarant les conditions à suivre si le clan au pouvoir refuse  la doléance d’un peuple soudé.
Voici les cadres, les hommes murs, les intellectuelles, les professeures, les jeunes retraités forcés, les démobilisés, les fonctionnaires non clans s’organisent pour aider et accompagner la révolution pour sauver le pays.
Voici a l’horizon la sensation d’un air pure et libre se plane au sein du pays mais le peuple doit agir pour regagner  une liberté durable.
Voici le temps évolue, la violence, la brutalité, l’injustice, la corruption, la tyrannie, ne sont plus tolérables.
Voici  le moment est proche  de juger tous ceux qui ont commis des actes graves et inhumains envers le peuple et ses leaders.
Voici  les derniers conseils pour le clan et ses acolytes,  il faut mieux abandonner les mauvaises méthodes sanguinaires, rejoignez  au peuple pour mieux vivre ensemble et sauver le pays.

________________________________________________

 
POEME : USN  EN ACTION  FACE D’UN REGIME DIRIGE PAR UN TYRAN ( 2)

Un peuple appauvri, oublié, détruit, massacré, humilié, par le système du fils de l’oued, qui désire encore de contenir les citoyens  dans la misère, pendant que le clan dilapide et détourne les aides et la richesse du pays.

La situation  a changée, le peuple est décidé  d’aller vers la lumière, et le changement du régime et ses sanguinaires.

Le monde change

La politique change

Les hommes changent

Les actions et les stratégies changent

Les méthodes de diriger changent

Les leaders  changent leur vision, leurs idées, leur plan, leur organisation pour mieux diriger un peuple qui demande le changement pacifiquement et sans la guerre civile.

Le peuple change aussi, se sent, se saisisse, s’oriente, se demande pourquoi la destruction du pays et son peuple  par un groupe  dirigé  par le fils du rail.

Le système change et la réalité est incontournable, elle est visible, palpable sur tous les  couches sociaux qui désirent sans hésitation pour atteindre la liberté.

Les services de sécurités  doivent changés aussi leur méthode de violence, et de brutalités envers les citoyens et assurer leur mission de servir et de protéger le peuple.

Le peuple demande un changement complet  dans toutes sphères de l’Etat.

30/10/09 (B522) Le journal de la Flibuste (6 articles en Français)

____________________ 6 – Euro Investor avec Reuters

Accord sur la rançon pour un bateau grec – pirates somaliens

Des pirates somaliens ont déclaré jeudi avoir accepté une rançon pour un bateau grec dont ils s’étaient emparés en mai et qui devrait être relâché sous peu.

"Nous sommes convenus d’une rançon de 3,5 millions de dollars pour relâcher le bateau grec. Nous attendons seulement l’argent", a déclaré par téléphone à Reuters un pirate du nom d’Hassan basé dans la ville côtière d’Haradheere.

"Nous allons quitter le bateau au cours des prochaines 48 heures, si ce n’est avant. C’est à dire, dès que nous aurons l’argent. L’équipage est sain et sauf et la négociation est terminée, bien qu’elle ait pris du temps".

Les pirates se sont emparés le 2 mai de l’Ariana au nord de Madagascar alors qu’il se rendait du Brésil au Proche-Orient avec à son bord un équipage de 24 Ukrainiens. Le bateau, qui bat pavillon maltais, appartient à la compagnie grecque All Oceans.

(Abdi Sheikh et Abdi Guled,
version française Nicole Dupont)

___________________ 5 – Chine Information

Une flotte de la marine chinoise quittera vendredi les îles de Zhoushan pour faire voile vers la Somalie, afin d’escorter les navires marchands dans le golfe d’Aden, région infestée par les pirates, a déclaré jeudi la marine de l’Armée populaire de libération de Chine.

Il s’agit de la quatrième flotte envoyée par la Chine dans cette région depuis la fin de l’année dernière.

Cette flotte se compose des frégates lance-missiles FFG-525 Ma’anshan et FFG-526 Wenzhou, qui rejoindront le navire de ravitaillement Qiandaohu, en service dans la région depuis environ trois mois. La flotte, constituée d’une équipe de plus de 700 personnes, inclut également une unité des forces spéciales ainsi que deux hélicoptères embarqués.

Elle participera à des missions internationales d’aide humanitaire, et mènera des échanges amicaux avec les marines d’autres pays.

La Chine avait envoyé trois navires de guerre dans le golfe d’Aden le 26 décembre 2008 pour protéger les navires marchands.

Les navires de la marine chinoise ont escorté des centaines de navires chinois et étrangers depuis l’arrivée de sa première flotte dans la région.

____________________ 4 – L’Express avec AFP

Somalie : la Royal Navy a repéré le voilier, vide, des Britanniques disparus

La Royal Navy a retrouvé le voilier vide du couple de Britanniques vraisemblablement capturé par des pirates dans l’océan Indien, a annoncé le ministère britannique de la Défense (MoD) jeudi.

"Le MOD peut confirmer qu’au cours d’une opération antipiraterie pendant la nuit du 28 au 29 octobre, un navire de la Royal Navy a trouvé le voilier de Paul et Rachel Chandler. Il a été retrouvé dans les eaux internationales", indique le ministère dans un communiqué.

"Paul et Rachel Chandler n’étaient pas à bord du voilier et nous n’avons pas de raisons de penser qu’ils aient été blessés", est-il précisé.

"Le bateau avait été détecté par un hélicoptère du bateau espagnol Canarias et il a été confirmé qu’il s’agit bien du voilier britannique porté disparu, le Lynn Rival", a de son côté précisé la force navale européenne en Somalie, EU NAVFOR.

Les Chandlers naviguaient depuis les Seychelles jusqu’en Tanzanie. Ils n’ont pas donné de nouvelles depuis que leur voilier a envoyé un signal de détresse à 22H00 GMT vendredi.

Un groupe de pirates somaliens a indiqué jeudi à l’AFP avoir emmené le couple vers Harardhere, une base de pirates sur la côte somalienne à quelque 300 km de Mogadiscio.

____________________ 3 – JDD

Somalie: Un navire thaïlandais capturé

Des pirates se sont emparés jeudi d’un navire de pêche battant pavillon thaïlandais et se dirigeant vers la Somalie, a annoncé la force navale de l’Union européenne déployée au large de la corne de l’Afrique.

Les pirates ont approché le bateau à bord de deux skiffs à environ 200 miles nautiques au nord des Seychelles et 650 miles au large des côtes somaliennes.

____________________ 2 – Marine marchande avec AFP

Un bateau de pêche thaïlandais apparemment pris par des pirates somaliens

Un bateau de pêche battant pavillon thaïlandais a été pris d’assaut jeudi matin au nord des Seychelles et vraisemblablement capturé par des pirates, a indiqué la force navale européenne Atalante.

L’attaque menée par des pirates à bord de deux esquifs s’est produite en plein Océan indien à 200 milles marins au nord des Seychelles et 650 milles marins au large de la Somalie, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Un avion de patrouille maritime basé aux Seychelles a observé à 5H30 GMT la présence à bord du bateau de pêche de pirates ainsi que des esquifs habituellement utilisés par ceux-ci pour leurs attaques.

Dans son communiqué, le quartier général de l’opération EUNAVFOR Somalia/Atalante a aussi indiqué que le navire semblait se diriger vers la côte somalienne.

Atalante cherchait par ailleurs à avoir confirmation de la présence d’un équipage d’environ 25 marins russes à bord du bateau attaqué.

____________________ 1 – Malango Actualités (Mayotte)

Les Seychelles se défendent d’abriter et d’aider des pirates

Le gouvernement des Seychelles rejette les allégations du journal « The Guardian » selon lesquelles «les îles sont également devenues populaires auprès des pirates ».

Les Seychelles ont 1,4 million de kilomètres carrés d’océan dans le cadre de sa zone économique exclusive (ZEE), et de 115 îles, et « il n’y a aucune preuve que les îles sont utilisées par des pirates ou fréquentés par des pirates dans la façon dont le document suggère » a répliqué le gouvernement des Seychelles après la parution d’un article dans le journal The Guardian. Les eaux territoriales des Seychelles sont sûres, et il n’y a eu aucune attaque de pirates dans cette zone. Mais la ZEE des Seychelles a été menacée par le piratage à de nombreuses reprises, elle couvre une vaste étendue d’eau, précisent les autorités seychelloises.

En outre, le gouvernement des Seychelles affirme n’avoir passer aucun "traité avec les pirates qui leur permettrait de fonctionner pour autant qu’elles n’affectent pas les intérêts des Seychelles", comme l’affirme le journal. La fréquence des attaques qui ont eu un impact économique direct sur l’économie des Seychelles a entraîné une réduction de 30% dans les activités portuaires. Le gouvernement des Seychelles considère que le piratage constitue une menace directe pour son bien-être et sa souveraineté. « Les Seychelles sont un partenaire engagé dans la lutte contre la piraterie dans la région ».

Les intérêts des Seychelles sont d’assurer la sécurité de ses citoyens, ainsi que les deux principaux piliers de son économie, le tourisme et la pêche. Par conséquent, les Seychelles ne permettraient jamais que des bandes criminelles, des groupes comme les pirates somaliens d’opérer dans ses eaux, menaçant ainsi la vie et la subsistance du peuple seychellois.

La libération de 11 pirates présumés à laquelle l’article se réfère a été effectué en raison de l’absence de preuves permettant de les arrêter et de les inculper. « Les Seychelles ont agi dans le respect du droit international et des droits de la défense ».

De même en ce qui concerne le rapatriement de 23 pirates en provenance des Seychelles en septembre. « Leur libération a été en relation avec l’absence de preuves formelles permettant les poursuites ». « Les Seychelles ne détiennent pas les gens indéfiniment, cela est contraire à leurs droits et va à l’ncontre le droit international ». Il n’y avait pas de preuves suffisantes pour les juger pour piraterie devant les tribunaux des Seychelles. Ils devaient donc être libérés. Ils ne pouvaient pas être libérés sur place, aux Seychelles, étant entrés illégalement sur le territoire. Ils ont donc dû être expulsés par un vol spécial vers la Somalie, puisqu’il n’existe pas de vols réguliers.

Il est à noter également, que la République du Kenya, et la République des Seychelles sont les seuls pays qui ont tenté de maintenir des pirates en détention afin qu’ils soient jugés dans la région.

Le gouvernement rappelle que « les Seychelles ont fait tous les efforts pour combattre la piraterie dans la région ». Depuis le mois de février, le président James Michel a travaillé à développer la coopération militaire avec les partenaires internationaux dans le but de créer un centre de surveillance des forces internationales dans les Seychelles, précise-t-on à Victoria.

Cela inclut le stationnement aux Seychelles de véhicules aériens sans pilote (UAV), les drones qui sont utilisés par les États-Unis pour la surveillance des eaux. Les Seychelles s’impliquent dans les opérations anti-piraterie par une coopération active avec l’OTAN, l’Union européenne, la Russie, la Chine, et les Forces navales américaines présentes dans la région.

Enfin, le gouvernement des Seychelles estime que « les solutions à long terme réside en Somalie et elle s’est engagée à soutenir toutes les initiatives qui visent à apporter la paix et la stabilité en Somalie ».

30/10/09 (B522) Le dernier "tube" de Nima Djama. Un lecteur nous envoie la traduction du dernier couplet (concernant son arrestation)

Tam-tam de guerre.

– Ninka hablihi xirxiray celui qui a enfermé les filles
– Ninka Dalkisa xarashay celui qui a vendu aux enchères son pays
– Ninka dabka nagu xukumay celui qui nous a immolé (condamné au feu°

——-Le refrain ci-dessous est repris à chaque fois, à deux reprises
——
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Dhulqisa ninki xarashay Celui qui a vendu aux enchères son pays
– Ninka xaaskisa ka adkeen Celui qui ne peut pas contrôler sa femme

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Ninka gaajo na gu xukumay Celui qui nous a acculé à la faim
– Xishodki ka teeygay qui a perdu toute pudeur
– Xaaskisa ninka cashanin Celui qui ne peut pas retenir sa femme
– Ninka gabddihi xirxiray Celui qui a enfermé les filles

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Ninka xeerki ka booday Celui qui bafoue les lois
– Ninka xilki ilobay Celui qui n’assume pas sa Responsabilité
– Dadkisa , ninka xirxiray, Celui qui emprisonne arbitrairement

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Shishayeeh ninka uu xariga Celui qui danse pour les étrangers
– Amanka ninka xoolo sistay Celui qui a vendu la Sécurité nationale
– Hilka ninka ilobay Celui qui a failli à ses responsabilités

– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus igu reebeya Peut-il me léguer le moindre souvenir ?
– Muyu xurmo lay yahay A-t-il le moindre respect ?
– Xasus miyu kugu reebeya Peut-il nous léguer le moindre souvenir ?

– Mandagi laygu xiray Le mandat qui n’a jeté en prison
– Xashadi laagu soo teebshay l’ordre écrit qu’on a transmis
– Baris laagu so xukumay condamnation venue de Paris (*)
– Baris laagu so xukumay condamnation venue de Paris

(*) Lorsque Nimac Djama a été arrêtée, la Première Dame était, paraît-il, en déplacement à Paris.

30/10/09 (B522) Nouvelles de Somalie (2 articles en Français)

_____________ 2 – Quotidien du Peuple (Chine) avec XINHUA

L’ONU condamne les tentatives d’assassinat contre le président somalien

Le haut responsable des Nations unies pour la Somalie a condamné jeudi les personnes responsables des tentatives d’assassinat contre le président somalien cheikh Ahmed Sharif, survenues ce mercredi et la semaine dernière.

Dans un communiqué publié à Nairobi, le Représentant spécial des Nations unies pour la Somalie Ahmedou Ould-Abdallah a déclaré que les extrémistes menaçaient à nouveau de faire régner la terreur en Somalie après leur tentative de coup d’État en mai de cette année.

« Après l’échec de leur tentative de coup d’État en mai, tentative vivement condamnée par l’ensemble de la communauté internationale, les extrémistes tentent à nouveau de faire régner la terreur en Somalie et de semer le chaos dans le pays », a dit M. Ould-Abdallah.

Des extrémistes ont tenté mercredi d’assassiner le président à son retour à Mogadiscio.

Ce nouvel incident fait suite à un tentative similaire effectuée jeudi dernier à l’aéroport de Mogadiscio alors que le président Sharif embarquait pour l’Ouganda afin d’assister à un sommet africain.

______________________ 1 – Zone d’intérêt (Blog)

La sécurité du gouvernement somalien entre les mains des contractors

Le gouvernement somalien a engagé une compagnie de sécurité privée américaine pour assurer la formation et l’entraînement de ses forces de sécurité.

L’entreprise américaine CSS Global a annoncé, peu après le gouvernement de transition somalien, la signature d’un contrat de longue durée visant à assurer la formation et l’entraînement des forces de sécurité somaliennes, dans les domaines de la protection d’autorités et de la lutte contre le terrorisme. L’entreprise sélectionnée est une filiale de CSS Alliance, un groupe spécialisé dans les enquêtes privées, la sécurité et l’assistance aux personnes, notamment lors de catastrophes naturelles.

L’entraînement des forces régulières et le possible recours à des SMP sont un véritable serpent de mer depuis plus de 5 ans. La formation des militaires et de la police somalienne est un objectif ancien pour les USA, bien que Washington souhaiterait voir ce travail effectué par ses partenaires européens, préférant apporter son soutien sous forme d’envois d’armes et d’aide financière. La France avait tenté d’apporter sa contribution en aidant à former les services de renseignement du pays, notamment en dépêchant deux agents de la DGSE, qui furent la cible d’un enlèvement en juillet dernier.

Si le renforcement du gouvernement somalien et de ses capacités sécuritaires revient régulièrement sur la table occidentaux, avec le projet de mission Eusec Somalia, Européens comme Américains semblent plus enclin à faire parvenir des armes au gouvernement somalien, avec le concours des Russes, qu’à envoyer un contingent de formateurs adéquat. Les partenaires de la Somalie craindraient notamment pour la sécurité de leurs personnels, dans un pays où la corruption des fonctionnaires est répandue et aurait pu faciliter la capture des militaires français.

La lutte contre la piraterie est un autre volet important de la situation sécuritaire somalienne à demeurer en suspens. Bien que les marines de nombreux pays patrouillent régulièrement l’océan indien et le golfe d’Aden, peu de nations semblent vraiment prêtes à s’attaquer aux pirates à terre. Ce constat avait amené le gouvernement somalien à consulter plusieurs SMP, parmi lesquelles TopCat Marine, Blackwater et le français SECOPEX, annonçant à plusieurs reprises des partenariats sans lendemain, en l’absence de généreux financeurs.

Le gouvernement somalien n’a pas révélé grâce à quel financement il se paierait les services de CSS Global, dont les contractors auront fort à faire dans ce pays instable. La protection des autorités gouvernementales est une lourde tâche pour les forces de sécurité, comme l’a montré l’attaque du convoi présidentiel à l’aéroport de Mogadiscio. L’ampleur de la mission suscite déjà des doutes aux Etats-Unis sur la capacité d’une PSC qui ne semble pas la plus aguerrie aux théâtres difficiles, à relever le défi somalien.

30/10/09 (B522) Radio-Trottoir / Confidentiel – secret d’Etat : Le nouveau décret présidentiel qui devrait être rendu public ce jour (Humour – Lecteur)

Décret Présidentiel portant Installation de l’Empire d’Haramous.
N° 1/PH/ 30/10/09

Nous, Kadra Mahamoud Haïd (KHM) en vertu des Pouvoirs qui m’ont été conférés par le Père de l’Empire d’Afrique Orientale, le Demi-Dieu Ismaêl Omar Guelleh (IOG), avons décidé que :

Article 1er
La première Présidence à vie est confiée à KMH, à compter du 30 octobre 2009, à charge pour elle de continuer à assurer la pérennité du régime institué par le Demi-Dieu IOG, dans l’intérêt exclusif des riches et des nantis.

Article 2
Les autres nominations sont limitées à une durée maximale d’un an non renouvelable, sauf décret présidentiel portant exception à la présente régle.

Article 3
Trois ministres sont limogés ce jour, à savoir :
– Dilleita M. Dilleita qui est remplacé par Robleh Olayeh,
– Yassin E.Bouh qui est remplacé par Liban Ismaël Omar,
– Le patenté des détournements des Fonds internationaux, le sieur Miguil est remplacé par Ali Silay qui cumulera ce Ministère avec celui de la Coopération.

Article 4
Robleh Olayeh, ès qualité de premier Ministre, devra présenter son programme de renforcement de la corruption et des détournements publics. Il devra présenter sous quinzaine, un bilan précis de ses avoirs financiers, incluant ceux qu’il a détournés.

Article 5
Les autres postes ministériels feront l’objet d’une permutation, qui sera officialisée par un nouveau décret.

Pour le Demi-Dieu IOG
La Présidente à vie KMH

30/10/09 (B522) Somalie: les autorités du Somaliland appellent à « combattre » les shebab (AFP)

Les autorités du Somaliland ont appelé jeudi à « combattre » les insurgés islamistes shebab, à l’occasion de la commémoration du premier anniversaire de sanglants attentats islamistes perpétrés dans cette région semi-autonome du nord de la Somalie.

Au cours d’une cérémonie officielle, le président du Somaliland Dahir Riyale a rendu hommage aux 24 victimes de trois attentats suicide qui avaient frappé simultanément la capitale Hargeisa le 29 octobre 2008.

« Ces attaques visaient à saper l’existence de notre Etat. Nous devons nous unir pour combattre les responsables de telles violences, dont certains sont toujours dans notre région avec des complots en tête préparés par des éléments terroristes étrangers », a accusé M. Riyale.

« Nous devons lutter contre ces éléments qui veulent de notre région un nouveau Mogadiscio, nous devons les combattre physiquement », a-t-il dit.

Les shebab contrôlent toute la partie sud de la Somalie, ainsi que la majorité des quartiers de Mogadiscio, où ils assiègent le gouvernement de transition somalien (TFG). Le centre de la Somalie, les région autonomes du Puntland et du Somaliland échappent à leur contrôle.

Leur leader présumé, « l’émir » Ahmed Abdi « Godane », connu également sous le nom de cheikh Mukhtar Abu Zubaïr, est originaire du Somaliland.

Epargné par les violences qui ravagent le reste de la Somalie, le Somaliland connaît cependant actuellement de vives tensions politiques, après le report sine die de l’élection présidentielle prévue le 27 septembre, déjà repoussée à deux reprises.

Le président Riyale, élu à la tête du Somaliland en mai 2002, est candidat à sa réélection.

28/10/09 (B522) Le journal de la Flibuste (11 articles en Français)

______________________________ 11 – Les Afriques

Somalie : Cargo chinois capturé – Pékin négocie sans exclure le recours à la force

Pékin négociait toujours jeudi pour obtenir la libération du cargo chinois De Xin Hai et de son équipage de 25 hommes, capturés lundi par des pirates somaliens dans l’océan Indien.

Malgré les mises en garde des pirates, Pékin n’exclut pas une opération militaire si les discussions n’aboutissent pas, a déclaré le général Qian Lihua, directeur du département des affaires extérieures au Ministère chinois de la défense.

Pour lui, le succès d’une intervention armée pour libérer les otages est possible, si toutes les forces engagées dans la lutte anti-piraterie au large de la Somalie coopèrent.

______________________________ 10 – JDD

Somalie: Chantage des pirates à Londres

Les pirates somaliens qui détiennent deux plaisanciers britanniques à bord d’un yacht au large de la Corne de l’Afrique ont sommé les forces britanniques de ne rien tenter pour les sauver, sous peine de pointer leurs armes contre eux.

Les pirates ont pris le contrôle de leur bateau vendredi matin non loin des Seychelles. Ils ont conduit le yacht vers les côtes somaliennes, dans l’intention de réclamer une rançon.


______________________________ 9 – Le Télégramme de Brest

Somalie. Les pirates arrêtés venaient d’attaquer un thonier concarnois

Les sept pirates somaliens arrêtés ce matin venaient d’attaquer le thonier concarnois Cap Saint-Vincent, de l’armement CMB. Ils avaient opéré en pleine journée contrairement à leur habitude d’opérer au lever ou au coucher du soleil selon les indications de Jean-Yves L’Abbé, responsable de l’armement.

Les militaires français embarqués à bord ont tiré sur les pirates lorsque ceux-ci se sont approchés trop près du thonier, en dépit des tirs d’avertissement préalables.
Les pirates ont alors jeté l’éponge. Ils ont été capturés par une frégate allemande, après avoir été pris en chasse par un hélicoptère d’une frégate espagnole.

Le thonier n’a essuyé aucun tir des pirates

Le Cap Saint-Vincent n’a essuyé aucun tir des pirates, a précisé Jean-Yves Labbé.

Les militaires français ont de toute façon ordre de tirer sur les assaillants avant que ceux-ci n’arrivent à portée de leurs propres armes, a précisé l’armateur.

L’armateur s’inquiète du rayon d’action de plus en plus large

"Ce qui devient assez pesant, c’est le nombre d’équipes de pirates en activité, assez impressionnant", a déclaré l’armateur, qui s’inquiète aussi du rayon d’action de plus en plus large des Somaliens.

"Un vraquier a été attaqué à l’est des Seychelles" et "des embarcations suspectes ont été aperçues ces derniers jours au large de la Tanzanie, presque à l’entrée du canal du Mozambique", a indiqué Jean-Yves Labbé.

"On ne peut plus considérer qu’il y a de zone sûre" pour les pêcheurs, a-t-il dit.

Les marins vont bénéficier d’informations de la part de drones américains

L’armateur a toutefois relevé que les marins de la zone vont bientôt bénéficer "des informations fournies par des drones américains", des appareils basés aux Seychelles qui vont commencer des missions de surveillance.

Les navires militaires de l’opération européenne anti-piraterie Atalante couvrent également une zone de plus en plus large, s’éloignant de plus en plus du golfe d’Aden, a-t-il également noté.

______________________________ 8 – JDD

Sept pirates arrêtés après l’attaque d’un bateau de pêche français

La force Atalante, spécialisée dans la prévention de la piraterie, a fonctionné…

L’hélicoptère a fait stopper les deux esquifs après des tirs de sommation.

Les Somaliens ont alors jeté par dessus bord «ce qui était probablement leur attirail de pirates», notamment leurs armes, indique le communiqué.

Arrivée sur les lieux, la frégate allemande les a arraisonnés et fait monter les sept Somaliens à son bord.

______________________________ 7 – Nouvels Obs avec AP

Sept pirates somaliens arrêtés après avoir tiré sur un thonier français

Des tirs ont été échangés mardi après-midi entre un navire français et des pirates somaliens, a-t-on appris de sources militaires européenne et française. Sept pirates ont été arrêtés.

Selon le porte-parole des forces navales européennes, les pirates se trouvaient à bord de deux petites embarcations lorsqu’ils ont tiré sur le thonier français à environ 350 miles nautiques de Mogadiscio. Des soldats se trouvaient à bord du bateau de pêche et ont répliqué.

A Paris, le contre-amiral Christophe Prazuck, porte-parole de l’état-major des armées, a confirmé que des soldats se trouvaient à bord du "Cape Saint Vincent". Les militaires français ont d’abord effectué des tirs de semonce, avant de viser les embarcations.

Selon lui, des hommes de l’opération européenne "Atalante" sont intervenus et ont interpellé sept pirates.

______________________________ 6 – AFP

Somalie: deux plaisanciers étrangers capturés par des pirates dans l’océan Indien

Deux plaisanciers étrangers, vraisemblablement un couple de Britanniques porté disparu depuis vendredi, sont aux mains des pirates somaliens dans l’océan Indien, a déclaré mardi à l’AFP par téléphone un pirate du port somalien d’Harardere (centre).

"Nous ignorons leur nationalité mais ce que je peux vous dire pour le moment, c’est qu’un petit bateau avec deux personnes à bord est aux mains de nos amis. Ils font route vers Harardere et une fois arrivés, nous pourrons entamer les négociations", a déclaré à l’AFP Abdi Yare, un pirate de cette localité du centre de la Somalie.

"C’est vraiment chanceux: personne ne s’attendait à ce que deux (plaisanciers) osent naviguer ces temps-ci dans l’océan Indien à bord d’un voilier", a-t-il ajouté.

Un autre pirate ayant requis l’anonymat a confirmé cette information, précisant que deux esquifs avaient participé à l’assaut du voilier.

"Selon mes informations, 13 pirates à bord de deux embarcations rapides ont capturé les deux (plaisanciers) très loin des côtes somaliennes", a-t-il déclaré.

De son côté, la force navale européenne croisant au large de la Somalie a annoncé mardi avoir repéré un yacht tirant deux esquifs derrière lui, sans confirmer s’il s’agissait du voilier des deux Britanniques.

"Nous avons repéré dans l’océan Indien un voilier remorquant deux skiffs généralement utilisés par des pirates", a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’opération anti-piraterie européenne Atalante, le capitaine Daniel Auwermann.

Mais, "nous ne sommes pas en mesure de confirmer que c’est le yacht que nous avons cherché ces derniers jours", a-t-il ajouté, se bornant à préciser que le petit convoi se dirigeait vers la côte somalienne, dont il était encore éloigné de quelque 200 milles nautiques.

"Nous continuons nos vérifications", a-t-il dit.

Un peu plus tôt mardi, le Foreign Office avait annoncé qu’il tentait de retrouver la trace d’un couple de Britanniques dont le voilier, parti des Seychelles jeudi, avait envoyé un signal de détresse dans la nuit de vendredi à samedi au large de la Tanzanie, une zone où pullulent les pirates.

Paul Chandler, 58 ans, et son épouse Rachelle, 55 ans, avaient quitté les Seychelles et se dirigeaient vers la Tanzanie à bord de leur voilier de 11,6 mètres, le Lynn Rival, lorsque leur balise de détresse s’est déclenchée vendredi. Ils n’ont plus donné de nouvelles depuis, selon le ministère des Affaires étrangères qui a lancé une "enquête en urgence".

Les gardes-côtes seychellois ont confirmé la disparition suspecte du voilier et les recherches en cours.

Mercredi dernier, le couple de Britanniques avait expliqué que leur bateau avait fait le plein de carburant, d’eau et de vivres.

Si elle se confirmait, cette nouvelle capture porterait à huit le nombre d’embarcations actuellement aux mains des pirates somaliens, qui détiennent également plus de 170 marins.

Depuis le début du mois d’octobre, les pirates ont multiplié les attaques au large des Seychelles, notamment contre des thoniers français et espagnols, mettant à profit la fin de la mousson et des conditions de navigation plus favorables.

Le dernier voilier en date capturé par des pirates somaliens était le français "Tanit", dont les occupants avaient été libérés en avril dernier lors d’une opération au cours de laquelle le capitaine du bateau, Florent Lemaçon, avait été tué dans un échange de tirs entre pirates et forces spéciales françaises.

______________________________ 5 – L’Express avec Reuters

Des pirates somaliens capturent un couple britannique

Des pirates somaliens ont annoncé mardi qu’ils s’étaient emparés d’un yacht à bord duquel se trouvait un couple britannique dans l’océan Indien et qu’ils conduisaient le bateau dans leur pays.

"Le couple britannique est maintenant entre nos mains. Nous les avons capturés alors qu’ils naviguaient dans l’océan Indien", a dit à Reuters un pirate prénommé Hassan. Il a ajouté que les deux captifs se portaient bien et que des demandes de rançon allaient suivre.

Selon un représentant du gouvernement des Seychelles, un signal de détresse à caractère urgent a été capté par les garde-côtes britanniques alors que Paul et Rachel Chandler étaient entrés dans des eaux où des attaques de pirates ont été signalées le 22 octobre.

"Nous sommes en contact avec la famille au Royaume-Uni et avec les garde-côtes des Seychelles qui continuent de surveiller la situation et effectuent des recherches dans le secteur", a déclaré à Reuters le haut commissaire britannique aux Seychelles, Matthew Forbes.

Les deux Britanniques faisaient route vers la Tanzanie quand ils ont été pris en otages. Dans le dernier message diffusé sur leur blog vendredi à l’aube, les Chandler demandaient : "S.V.P. téléphonez à Sarah."

Il n’y a pas eu d’autre communication depuis avec leur yacht, le Lynn Rival.

De source maritime, on n’a pu confirmer l’endroit où se trouvait le bateau lorsqu’a été lancé le signal de détresse. Selon un forum de gens de mer sur internet, le signal aurait été capté vendredi à 01h33 GMT et le yacht se serait trouvé à 60 milles nautiques (111 km) à l’ouest de Victoria, la capitale seychelloise.

Des pirates harcèlent depuis des années les navires qui empruntent les voies de navigation au large des côtes somaliennes. Plusieurs marines étrangères ont déployé des bâtiments de guerre dans la région pour s’y opposer, mais les gangs se lancent désormais aux trousses de bateaux qui naviguent loin des côtes dans l’océan Indien.

______________________________ 4 – Les Afriques

Somalie : Piraterie, armada et acteurs locaux

« Le déploiement d’une armada de guerre et le soutien au gouvernement central seraient sans effets sur l’activité de piraterie, si les acteurs locaux bénéficiant d’une légitimité n’étaient pas soutenus », indique un rapport de l’Institut norvégien de recherches urbaines et régionales (NBIR).

Selon l’Institut, la stratégie d’endiguement de la piraterie est coûteuses et ses résultats limités.

Soutenir les acteurs locaux, comme les autorités de la région semi-autonome du Puntland (nord-est de la Somalie) ou la milice soufie Ahlu Sunna wal Jamaa, serait plus efficace pour neutraliser les pirates opérant dans l’océan Indien et le golfe d’Aden.

______________________________ 3 – EuroInvestor avec Reuters

Des pirates somaliens disent retenir un couple de Britanniques

Des pirates somaliens ont déclaré mardi s’être emparé d’un yacht dans l’océan Indien et retenir en otages un couple de Britanniques qui étaient à bord.

"Le couple britannique est maintenant entre nos mains. Nous les avons capturés alors qu’ils naviguaient dans l’océan Indien", a dit à Reuters un pirate prénommé Hassan.

Les deux captifs vont bien et une demande de rançon sera prochainement formulée, a-t-il ajouté.

Abdi Guled,
version française Grégory Blachier

______________________________ 2 – Le Mamouth

Des gendarmes contre les pirates ?

Le général Roland Gilles, DGGN, a confirmé aux députés de la commission de défense que ses gendarmes étaient disponibles pour accompagner les équipes de la marine dans la lutte contre la piraterie. Il a même ajouté que la proposition formelle en avait été faite à l’EMA et à l’EMM.

"Il est vrai que chaque maison a sa culture propre, constate le DGGN. Pour moi, l’important est que chacun apporte sa pierre dans son domaine d’excellence."

Comme Hervé Morin l’a confirmé au ministre Joel Morgan, aux Seychelles, le weekend dernier, la France a promis de mieux transférer les dossiers et les preuves recueillies contre les pirates interpellés par la marine française. Une telle efficacité passerait par l’embarquement d’officiers de police judiciaire (OPJ) de la gendarmerie, comme le constate le député Christian Ménard, autueur d’un rapport exemplaire sur la piraterie.

Il en faudrait une petite quinzaine, si l’on compte les navires de la marine, mais aussi les thoniers protégés par Orthongel.


______________________________ 1 – Le Figaro avec AFP

Tokyo s’implique contre les pirates

Le Japon envisage d’envoyer l’an prochain un navire de ravitaillement en fuel, actuellement basé dans l’Océan Indien, vers les côtes de Somalie, pour soutenir la lutte anti-piraterie, a déclaré aujourd’hui le ministre de la Défense.

Depuis fin 2001, la marine japonaise déploie un navire ravitailleur accompagné d’un navire de guerre dans l’Océan Indien pour participer à l’effort de guerre en Afghanistan. Mais le gouvernement de centre-gauche arrivé au pouvoir le mois dernier a décidé d’arrêter cette mission en janvier.

Le nouveau premier ministre Yukio Hatoyama, qui avait critiqué dans le passé la participation des Forces d’autodéfense (nom officiel de l’armée japonaise) à des "guerres américaines", a promis de venir en aide à l’Afghanistan par d’autres moyens.

Le ministre de la Défense, Toshimi Kitazawa, a jugé "totalement possible" que la mission navale japonaise soit redéployée au large de la Somalie pour ravitailler les navires d’une vingtaine de pays qui protègent le trafic maritime des pirates somaliens.

28/10/09 (B522) Nouvelles de Somalie (2 articles en Français)

__________________________________ 2 – CCTV (Chine)

Somalie : le Premier ministre déterminé face aux actes de piraterie

Le Premier ministre somalien a déclaré que son pays ferait tout son possible pour délivrer un couple de Britanniques qui aurait été capturé par des pirates. Lors d’une interview donnée mercredi à la chaîne Sky News, Omar Abdiras a déclaré qu’il s’était rendu à Londres pour tenter de résoudre cette question liée aux nombreux actes de piraterie perpétrés en Somalie.

Il a ajouté que d’ici 2011, son gouvernement éradiquerait la piraterie en ayant recours à des moyens civils et militaires, tout en offrant des propositions commerciales viables aux communautés qui aujourd’hui prennent part à cette activité de hors-la-loi.

Les forces navales internationales ont cherché le couple disparu pendant plusieurs jours. Paul et Rachel Chandler se dirigeaient vers la Tanzanie à bord de leur yacht lorsqu’ils ont disparu. Aucune nouvelle information sur le couple n’a été publiée, depuis qu’un bateau non identifié a été vu mardi dans la zone concernée.

Rédacteur: Hu Xiaoyan

__________________________________ 1 – Le Mali en ligne

Belgique: Visite de travail du Premier ministre somalien

Le Premier ministre de Somalie, Omar Abdirashid Ali Sharmarke, est attendu jeudi à Bruxelles pour une visite de travail au cours de laquelle il sera reçu par le commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, Karel de Gucht, a-t-on appris de source officielle européenne dans la capitale belge.

L’entretien entre les deux parties portera sur l’aide que l’Union européenne doit apporter au gouvernement de Mogadiscio qui lutte contre des groupes rebelles.

En juin dernier, l’Union européenne, déterminée à assurer la stabilité de la Somalie, avait décidé d’envoyer des experts militaires dans ce pays de la Corne de l’Afrique pour entraîner les forces de sécurité somaliennes à la lutte contre la piraterie et le terrorisme. Ces experts militaires européens devaient travailler en étroite collaboration avec l’opération Atalante, la force navale européenne déployée dans l’Océan indien pour lutter contre la piraterie maritime qui sévit au large de la Somalie.

On rappelle par ailleurs que l’Union européenne apporte une importante aide financière à la Mission militaire de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), composée essentiellement de soldats ougandais et burundais.