Articles

30/01/10 (B536) Paris : réunion d’information de l’ARD – Compte-rendu « à chaud » de l’ARDHD.

En réponse à l’invitation de l’ARD, un membre de l’ARDHD a assisté à la réunion organisée par ce parti.

Nous attendons le compte-rendu officiel qui devrait nous être adressé par les organisateurs et que nous publierons sur le site.

Les principaux thèmes qui ont été développés par les représentants qui se sont succédés en commnençant par Cassim Ahmed Dini puis par le Vice-Président et les réprésentants pour l’Europe et pour la France, sont :

– la constitution actuelle ne permet pas un fonctionnement démocratique dans le pays. De toutes les façons, il faudra la modifier pour officialiser, dans les textes, en particulier, l’existence des partis d’opposition mais aussi et surtout la séparation des trois pouvoirs : législatifs, exécutifs et judiciaires.

– l’alternance par les urnes étant impossible dans le contexte actuel et la conquête par les armes n’étant absolument pas une option qui puisse être envisagée par l’ARD, il ne reste plus que la pression populaire pour provoquer un changement de régime,

 

 

_________________________________

– l’ARD privilégie l’organisation d’actions d’information de la population en République de Djibouti : meetings, manifestations. Elle ne sous estime pas la puissance de réaction d’un régime dictatorial qui a « la gâchette facile », mais elle fait le pari que la multiplication des présences étrangères sur place, constituera un bouclier efficace pour empêcher des actions gouvernementales violentes et répressives contre la liberté de manifester..

_________________________________
– l’ARD a décidé de multiplier les représentations régionales, nationales et même locales pour informer la diaspora de la situation et pour qu’elle soit le relais des actions prévues, en particulier via les familles restées au pays. De plus au travers de ses représentations, elle va développer les contacts avec les différentes autorités politiques et administratives des pays dans lesquels elle aura désigné un représentant.

Actuellement, il y a un représentant pour l’Europe, des représentants en France et en Suisse. Bientôt des représentants en Belgique et en Hollande seront désignés, de même que des représentants dans certaines villes européennes. Une structure pyramidale équivalente pour l’Afrique et l’Amérique est en projet.

A noter que l’ARD avait invité Mme Karéra et ses deux filles pour qu’elles puissent rencontrer des membres de la société civile djiboutienne établis à Paris, ce qui les aideront dans leur démarche d’intégration.

La
Présidente de Survie-Paris est venue assister aux débats qui ont suivi les exposés des dirigeants de l’ARD.