Articles

04/03/11 (B593-B) FDP / Appel à manifester le 5 mars à Bruxelles.

À l’initiative du FDP, rejoint dans son appel par nombre de Citoyens belges d’origine djiboutienne, tel que.. Z. Iftin et d’autres, une manifestation sera organisée le 05.03.2011 à Bruxelles devant les ambassades de France et des Etats-Unis d’Amérique

Angle Avenue des Arts et rue Joseph II
Metro Art-Loi,
rassemblement à 10 h00,
sur la pelouse devant l’ambassade de France, .

De 10 h à 11 h
manifestation
devant l’Ambassade de France

De 11 h à 12 h
manifestation
devant l’Ambassade Américaine.

Unitaire dans son esprit, cette maniiaura pour tâche de porter les revendications du peuple Djiboutien qui lutte actuellement pour ses droits légitimes.

En soutien à la manifestation prévue le 04.03.2011 à Djibouti, les initiateurs de la manifestation de Bruxelles appellent la diaspora Djiboutienne de Belgique, les amis des démocrates Djiboutiens, l’ensemble de l’opposition Djiboutienne, les collectifs et autres associations à venir manifester le samedi 05.03.2011 pour:

– Appeler à ce qu’une véritable démocratisation des pratiques politiques s’instaure à Djibouti,

– dénoncer les actes de répression perpétrés par le régime moribond à l’encontre de la population,

– dénoncer la manœuvre de violation de la constitution entreprise par le dictateur IOG et la présidence à vie qu’il projette,

– Dénoncer l’apathie de la communauté internationale devant les méfaits de la mafia régnante,

Venez nombreux soutenir la volonté du peuple Djiboutien qui refuse l’inacceptable

L’Equipe

04/03/11 (B593-B) Inspiré de la chanson – « C’était mon copain, c’était mon ami » (Par Roger Picon)

Pour mes escroqueries
J’avais un seul ami
Mais il s’est au loin envolé
Il était plus que lui
Il était beaucoup moi
Je crois qu’en se sauvant
Il m’a aussi tué
Et je pleure, tout seul, la nuit
Mais il ne le sait pas

C’était mon copain
C’était mon ami
Pauvre vieux copain
De toutes nos filouteries
Kadra adorait son visage
Au regard si malicieux
Nous avions presque le même âge
Dans les mêmes larcins mafieux

 

 

Ami, mon pauvre ami
Te reverrai-je jamais
Quand me rendras-tu tout cet argent
Que j’ai eu tant de mal à détourner

C’était mon copain
C’était mon ami
J’écoute le chant du muezzin
Qui me répète que tout est fini
Alors que le vent du nord du pays
Vient accentuer mes frayeurs
Et que les vagues et l’eau de la mer
Ont pris de l’intensité et d’étranges couleurs

Perdu dans mes songes, chaque nuit
Un mystérieux concert
M’a dit qu’il faut garder
L’espoir à tout jamais
Car ceux qui ont bâti
Un monde d’indignité
Iront ensemble prier, se prosterner
En enfer pour y faire pénitence
Puisqu’ils l’ont tant mérité

O mon vieux camarade
Mon copain, mon ami
Alors que souffle le brulant khamsin
Je te parle et t’appelle chaque nuit
Mais ton pesant silence
Est un mal si cruel
Que je n’entends ta présence
Parfois qu’au fond de mes propres poubelles

04/03/11 (B593-B) Les habitants du quartier 5 disent : IOG DÉGAGE!!!

Les jeunes du Q5 qui ont longtemps été considérés, comme acquis à la cause de IOG et au pouvoir en place, entendent participer en masse à la manifestation de vendredi 4 mars aux côtés de toutes les composantes de la population djiboutienne.

Contrairement à certaines rumeurs et fausses affirmations, la lutte politique à Djibouti n’est pas une affaire des Mamassan contre les Fourlabah ou des Issa contre les Afar, mais c’est le rejet d’un système qui touche toutes les autres communautés djiboutiennes à savoir les Gadarboursi, Issack, Arabe, Darod et autres.

Pour ce faire, nous demandons à nos concitoyens Issa et Afar de cesser leur querelle et de se concentrer tous ensemble contre la source même de notre probleme afin de vivre des jours meilleurs.

Enfin, je rappelle encore une fois que les jeunes du Q5 sont determinés à marquer l’histoire pour l’avènement de la démocratie et d’un État de droit à Djibouti.

Notre message est clair : nous demandons à IOG de rendre le pourvoir au peuple sans plus tarder.

Vive la République de Djibouti

04/03/11 (B593-B) Manifestation à Bruxelles le 5 mars, avec la participation d’Ali Abdillahi Iftin, candidat à l’élection présidentiel et de son équipe de campagne.

Le samedi 5 mars, la diaspora Djiboutienne de Bruxelles va manifester à Bruxelles, pour soutenir nos soeurs et nos frères qui vont manifester à Djibouti, ce vendredi 4 mars et pour exiger le départ du dirigeant actuel.

Samedi 5 mars
entre 10h et 12h
en
face des ambassades de France et des Etats-unis.

M. Ali Abdillahi Iftin et son équipe seront présents avec les manifestants.

Vous pouvez le joindre sur l’un de ces numeros :

0032 /(0)4 85 86 31 26 ou le second numero 0032 / (0)4 89 24 39 42

04/03/11 (B593-B) Nouvelle crispation de Guelleh. Le Ministre de l’intérieur interdit la manifestation du 4 mars … (Info UAD)

La qualité des copies des différents courriers a été dégradée pour limiter le volume des informations à consulter. Les lecteurs qui le souhaitent peuvent télécharger l’intégralité des courriers à l’adresse suivante :
http://www.ardhd.org/photos/L0304_courriers_UAD_UMP/Courrier-manifestation-4mars.pdf

N° 1 – Le 26 février, les Présidents des deux coalitions UMD et UAD ont envoyé au Ministère de l’intérieur, une lettre pour informer de la manifestation en préparation pour le 4 mars.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

N°2. (2pages) Le 2 mars, Yacin Elmi Bouh (Membre influent de l’Ordre des Brosses à reluire) a répondu par lettre, en utilisant des termes peu aimables, qu’il demandait l’ajournement de la manifestation à une date ultérieure et qu’il rejettait la responsabilité des désordres sur les dirigeants politiques de l’opposition, incapables à ses yeux de garantir la maîtrise et le contrôle des manifestants.

 

 

 

 

 

 

___________________________________________

N°3 – A réception de cette lettre, les Présidents de l’UMD et de l’UAD ont répondu pour dire que la responsabilité des désordres n’étaient pas à rechercher parmi les manifestants pacifiques, mais à mettre sur le compte des provocations policières … et que de toutes les façons, il était impossible d’annuler la manifestation, deux jours avant son déroulement.

 

 

 

 

 

 

 

_______________________________________

Le 3 mars, Yacin Elmi Bouh a pris sa plus belle plume pour interdire définitivement la manifestation et pour dire, comme nous l’avions anticipé, que les manifestants seront considérés comme des contrevenants et passibles de sanctions pénales.

Cette interdiction de manifester est contraire à l’application des droits légitimes et constitutionnelles de la population ….

04/03/11 (15h45-Paris CET) (B593-B) Flash Info / manifestation. Des informations partielles que nous adresse Jean-Paul Noël Abdi.

Je suis indigné d’avoir entendu les propos qu’à tenus notre soit disant Ministre des Affaires Etrangères qui s’exprimait en Soamlie sur VOA « La Voix de l’Amérique » vers 16h40 (Djibouti).

Il a utilisé des mots et des phrases bassement insutants, en tout cas indignes dans la bouche d’un Ministre en exercice, ce qui montrait bien, s’il en fallait une preuve, qu’il n’est qu’une marionette de la diplomatie au service du régime …

Pourtant Aden Robleh, sur la même radio, avait donné avec politesse et respect, des informations précises sur les différentes
manifestations qui sont éparpillées. En effet la ville est effectivement complètement quadrillée.

Balbala est coupée de Djibouti, même les axes routiers ont été pris d’assaut depuis hier soir, par les forces de Police. La circulation des bus a été stoppée car ils seraient inéluctablement
menacés.

A la question de VOA : Aden Robleh a répondu que les manifestants à « Bilikbilik » dont il faisait partie avaient été éparpillés par des jets de grenades lacrymogènes.

Malgré cela, dans l’une de ses réponses le Ministre des Affaires Etrangères a affirmé que le secteur de « Bilikbilik » n’existe pas. Si ce n’était pas aussi lamentable, on aurait envie de rire aux éclats devant de telles sottises.

Ces déclarations lamentables montrent clairement qu’il ne connaît pas Balbala.

Pour éviter qu’il ne se perde, je tiens à lui rappeler qu’il passe souvent devant le « Bilikbilik » à chaque
fois qu’il se rend à Arta où il se fait construire un immense Palais probablement au
frais de la princesse : N ’est-ce pas Monsieur le ministre ?

Pour compléter son information, je tiens à lui préciser qu’il y a même deux Bilikbilik (en Somalie lumière émise par un Phare).

Pauvre Ministre qui se ridiculise gratuitement.

Franchement je le plains et j’ai surtout grande pitié pour ses parents qui sont des gens très respectables.

Le vieux Jean-Paul NOEL ABDI

04/03/11 (B593-B) Radio-Trottoir // (Lectrice) 4 mars 2011 : interdiction à la Rue de parler …

alors faut-il faire parler les…

Le père de Mahamoud fils de Saïd Ali Haïdar était bien connu pour ses sermons religieux, pour sa dévotion à Allah et apprécié par tous les croyants Djiboutiens qui ont eu l’occasion de le connaître, tandis que son fils l’insolent Mahamoud, Ministre des « Affaires Etranges », contrairement à son père, préfère prier le tyran IOG, qui se prend désormais pour un Dieu.

Il est encore temps à Mahamoud de croire et de prier le PARFAIT, le
MISERICORDIEUX, le TOUT-PUISSANT ALLAH.

Il est encore temps à Mahamoud et à tant d’autres Ministres de suivre l’exemple d’Aden Robleh, qui avait retourné sa veste, avant l’indépendance en s’aligant, avec 13 autres députés sur la LPAI.

Les Ministres
des Affaires Etrangères, de l’Intérieur, de l’Education de l’Energie et
les autres ont encore quelques heures pour prendre le large pour abandonner ce Dictateur passible
prochainement de poursuites du Tribunal de la Haye.

Oui, nous savons que le pauvre petit Mahamoud est gravement atteint de paranoïa.

Il voit partout des Erythréens, des Ogaden et des Oromos.

Pour lui Ismaël Guedi Hared est un Ogaden, Aden Robleh est un Oromos, Daher Ahmed
Farah (DAF) est Erythréen, etc… A ses yeux, sommes-nous tous des Ouattara ?

Pour lui,
aucun opposant ne serait Djiboutien d’origine. C’est ce que lui dit aussi son Maître à pensée et son unique gros
odieux agent de la Piscine, actuellement surnommé le Khadafi de Djibouti.

La capitale Djibouti serait en proie à un soulèvement populaire au cas où la répression s’abattrait lourdement sur les civils innocents qui se préparent à manifester pacifiquement après la prière de midi.

En effet, depuis 8 heures ce matin vendredi 4 mars, la route venant de Balbala est soumise à un contrôle routier d’une rare sévérité "en alerte rouge".

Les quelques bus venant de Balbala sont « passés au peigne fin ».

Depuis hier soir la ville de Djibouti, ainsi que Balbala jusqu’au PK 12 sont quadrillés. Plus de six cents personnes sont séquestrées depuis une semaine.

L’ARDHD qui suit avec attention la situation à Djibouti devrait lancer des alertes fréquentes car en ce vendredi 4 mars 2011, les menaces des bombardements par les chars sont envisageables, et cette après-midi le Khadafi
Djiboutien montrera son vrai visage d’assassin.

L’épouse d’un Ministre
qui a peur de "l’anarchie d’Etat"

04/03/11 (16h00-Paris CET) (B593-B) Le Parisien – A Djibouti, l’opposition fait état d’une mobilisation générale dans l’après-midi.

«Le régime a commencé, depuis ce matin, à montrer les dents en encerclant certains quartiers de la capitale et à réprimer la population civile (…) Hier déjà, poursuit le communiqué, (il a été demandé) sur ordre du président Ismaël Omar Guelleh, aux partis de l’opposition, le report de cette mobilisation pour des raisons simplistes et sans argumentaires juridiques.

Son maintien exaspère visiblement le régime qui appréhende sa chute dans les prochains jours.»

Le Mouvement des Républicains Solidaires et le Collectif pour la Démocratie à Djibouti, principal mouvement de l’opposition à l’étranger, ont maintenu la mobilisation «pour dire non à la continuité présidentielle et à la monarchisation de la république, non au viol de la constitution et au manque de démocratie.»