Articles

30/12/2012 (Bréve 072) Flash Info : Meurtre à Obock d’un jeune lycéen de 15 ans. Violences policières et répresssion à balles réelles à Obock : un mort et au moins 8 blessés dont 5 dans un état grave. (Un correspondant et Cassim Ahmed Dini)

___________Un correspondant nous a adressé le message suivant :

Il y a eu une manifestation à Obock ville. La police et la gendarmerie ont tiré sur les manifestants à balles réelles. Il y a eu un mort : Hachim Hassan Mohamed, un jeune de 15 ans

Plusieurs blessés ont été admis à l’hôpital dont certains dans un état critique.

L’origine de la manifestation met en casue le secrétaire d’état aux sports Djama Okieh qui a décidé d’organiser une journée omnisport inter district à Obock. Les jeunes de la ville lui ont fait savoir, qu’ils n’avaient pas les moyens financiers pour accueillir tout le monde…

Ils ont manifesté pacifiquement hier pour lui dire non Le secrétaire d’état n’a rien voulu savoir et il est venu aujourd’hui pour accompagner les jeunes de Dikhil, de Ttadjourah et d’Arta afin d’organiser les compétitions inter district.

Aussitôt, il y a eu des accrochages entre la population d’Obock et les forces de Police et de Gendarmerie qui ont d’abord utilisé les grenades lacrymogènes, puis qui ont rapidement tiré avec des balles réelles.

Le jeune Hachim a succombé à ses blessures : il était âgé de 15 ans ….

Que Dieu accueille cet innocent dans son paradis éternel.

____________ Message de Cassim Ahmed Dini

MEURTRE A OBOCK

Une importante manifestation s’est déroulée cet après-midi dimanche 30 décembre 2012 à Obock.

Elle était organisée par des collégiens qui n’avaient qu’une seule revendication : que les pouvoirs publics dotent leur région d’infrastructures socio-éducatives dignes de ce nom et que ses écoliers et collégiens ne soient plus les parents pauvres des politiques sportives.

Le régime a demandé à ses troupes de charger ces manifestants pacifiques qui avaient le soutien des Indignés de Tadjourah. Bilan : le collégien Hafez Mohamed Hassan a été tué par balles et sa dépouille n’a toujours pas été restituée aux siens.

Plusieurs blessés par balles sont également à déplorer.

A l’heure où l’on ose parler de participation électorale, donc de compétition pacifique, ce meurtre gratuit devrait inciter certains à ne pas se voiler la face et à combattre ce régime criminel avec les armes appropriées.

Je présente mes condoléances à la famille du martyr, souhaite prompt rétablissement aux collégiens blessée et invite tous mes concitoyens à continuer leur légitime résistance contre cette injustice.