Articles

07/12/2016 (Brève 886) Djibouti : une cinquantaine d’élèves-infirmiers auraient été arrêtés puis mis en détention au centre de rétention de NAGAD, selon la LDDH – Djibouti.

Selon un communiqué signé par M Omar Ali Ewado sur en-tête de la LDDH, nous apprenons l’arrestation puis l’incarcération à Nagad (centre de détention et de torture, indépendant de l’autorité judiciaire) d’environ 50 élèves infirmiers, au motif qu’ils auraient osé réclamer la régularisation de leur situation tant administrative que financière, après leur formation au Centre de formation de la Santé.

Ils auraient été arrêtés par la Garde républicaine, alors qu’ils manifestaient pacifiquement à proximité de la Présidence, pour demander leur régularisation légitime.

L’équpe de l’ARDHD
soutient l’appel de M Ewado au nom de la LDDH qui dénonce et condamne le traitement inhumain auquel sont soumis les rares jeunes embauchés par l’ETAT DJIBOUTIEN.

L’ARDHD exige leur libération immédiate et la reconnaissance de leurs droits, selon la Loi et les Textes en vigueur.