Articles

10/01/2017 (Brève 907) Arrestation musclée à Djibouti du Docteur ADAWA HASSAN ALI GAANTA, ex Ministre de l’Education Nationale et de la Formation (Info confirmée par la LDDH)

Adawa Hassan ex ministre de l'éducation à Djibouti
Selon plusieurs sources confirmées par le communiqué que nous a adressé M. Omar Ali Ewado, en qualité de Président de la LDDH, le Docteur ADAWA HASSAN ALI GAANTA, ex  Ministre de l’Education Nationale et de la Formation, a été arrêté de façon musclée, dans la nuit du 9 janvier 2017.

Selon ces mêmes sources, au moment de son arrestation, les hommes de main (Policier, Gendarmes, ???) se seraient livrés à un saccage total de l’habitation, terrorisant sa femme et ses enfants et pillant les ordinateurs et tout le matériel Hi-Fi de la famille.

On sait que Adawa Hassan, nommé Ministre de l’Education et de la formation, avait été limogé sur ordre de Guelleh, 5 mois seulement après sa prise de fonction.Ses prises de position, en particulier en faveur du déploiement d’écoles dans les zones rurales et plus spécifiquement dans le nord du Pays, avait suscité la colère du dictateur.

Depuis son limogeage, il animait
une page Facebook où il émettait des critiques à l’encontre de la pensée unique que le clan au pouvoir entend imposer au pays.

Très récemment, il nous avait fait part de ses craintes à propos d’une arrestation imminente et surtout il avait dénoncé l’attitude des autorités françaises qui, bien qu’elles n’ignoraient pas l’urgence, lui avaient refusé de renouveler un visa de voyage, se fondant sur des motifs purement administratifs, peu convaincants au regard de la situation. Ont-elles une part de responsabilité dans cette nouvelle violation des Droits de l’Homme ?

L’ARDHD soutient l’appel de la LDDH qui dénonce et condamne sans réserve l’arrestation arbitraire et illégale du Docteur ADAWA HASSAN ALI fondée sur ses opinions et elle exige du régime en place à Djibouti la libération immédiate et inconditionnelle du Docteur ADAWA.