Articles

31/01/2017 (Brève 917) Détention de l’opposant djiboutien Jabha: une situation ubuesque pour son avocat (RFI – Carol Valade)

Lien avec l’article original

Me Zakaria Abdillahi est le président de l’une des deux ligues de défense des droits de l’homme à Djibouti et député d’opposition à l’Assemblée nationale. Lui-même incarcéré à plusieurs reprises, Me Zakaria consacre sa vie à défendre les opposants politiques face à la justice djiboutienne. Parmi eux, Mohamed Ahmed, dit Jabha, dont les proches sont toujours sans nouvelles malgré l’annulation de la procédure à son encontre. Me Zakaria Abdillahi répond aux questions de Carol Valade.

« Ce monsieur Jabha, où toutes les charges ont été abandonnées, et dont toute la procédure a été annulée pour non-respect des règles les plus élémentaires du Code de précédure pénale djiboutien, se trouve toujours dans les prisons de la République de Djibouti mais sans que nous sachions où. C’est quelque chose qui est quand même assez ubuesque, qui n’existe qu’à Djibouti. Et rappelez-vous ce qu’a dit le Premier ministre de la République de Djibouti: « Tant que je serai aux affaires, il restera en prison. » Le procureur général était aussi ce jour là à l’audience de la Cour suprême. Je m’adresse au procureur général et je lui dis: « mais il est où mon client ? » Il a été incapable de me répondre… »

___________________________________________

♦ Contacté par RFI, le procureur de la République de Djibouti n’a pas tenu à répondre aux accusations formulés par Me Zakaria. « Dans les deux affaires, l’instruction est en cours » a-t-il précisé.