16/12/1999 – Fin de l’occupation de la mairie de Blois par des Djiboutiens. (Source AFP)

Mercredi 15 Décembre 1999 – 19:34 GMT

BLOIS, 15 déc (AFP). Huit Djiboutiens, qui occupaient depuis mercredi après-midi le hall de la mairie de Blois (Loir-et-Cher) pour demander l’arrêt de la coopération entre la France et le régime de Djibouti, ont annoncé, en début de soirée, mettre fin à leur action.

Les huit militants d’un collectif d’associations djiboutiennes ont arrêté leur action après avoir obtenu l’assurance d’un rendez-vous avec le maire PS de Blois, Jack Lang, également président de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale.

L’Association pour la démocratie et le développement, l’Association de solidarité au peuple Afar, l’Association pour le respect des droits de l’homme à Djibouti et le Comité en Europe pour la défense des prisonniers politiques à Djibouti, souhaitaient attirer l’attention des autorités françaises sur la situation de leur “pays en crise où se déroule une guerre civile médiatiquement occultée”.

Alors que se tenait, mercredi à Paris, une commission mixte de coopération franco-djiboutienne, la délégation a demandé à la France qu’elle cesse “de coopérer avec un régime qui viole et torture” et “subordonne son aide au respect des droits de l’Homme”.

Jack Lang, qui se trouvait mercredi à Paris, a adressé au ministre de la Coopération, Charles Josselin, une copie des documents que lui a transmis la délégation djiboutienne.