30/01/2000 – Un nouvel accord Djibouti-Somaliland ? A quel prix pour le peuple djiboutien ?

Cher Monsieur Schaal,

Après la catastrophe de Ali-sabieh, j’ai contacté par téléphone Djibouti. j’ai appris que la semaine dernière les élèves du lycée de Djibouti ont manifesté. les forces de l’ordre ont lancés des grenades lacrymogènes sur les jeunes manifestants. L’objet de la manifestation était une réponse à la diminution des bourses scolaires.

Les salaires des travailleurs et travailleuses ont également été diminués. Dans ces deux cas (élèves et salariés) il s’agissait pour IOG de récupérer de l’argent pour le donner à Igal, “président” du
Somaliland.

Ce dernier est arrivé vendredi à Djibouti pour signer un accord avec M.Guelleh: la télévision djiboutienne en a diffusé des images. M. GUELLEH a déclaré a cet occasion: “aidons nos frères et soeurs de somalie, l’Europe c’est notre ennemi, c’est pour cela qu’on va faire partir les étrangers de la Mer Rouge, et on sera une grande Afrique de l’est, large et riche”( référence a la “grande somalie”, projet avorté).

En fait, la population de Djibouti a faim et souffre. Nous demandons toujours que la France prenne des décisions pour que l’aide française soit suspendue, car elle n’atteint pas la population. M. GUELLEH va
jusqu’à demander de l’argent aux petits vendeurs de khat.

L’accord entre M.Guelleh et M.Igal est destiné empêcher l’opposition de s’implanter au “somaliland”, c’est la raison pour laquelle il recherche
de l’argent afin de donner des gages aux somaliens. M. GUELLEH voudrait que cet accord serve à neutraliser des opposants, comme il l’a fait avec l’Ethiopie (exemple: arrestation d’Amir, sur demande des autorités djiboutiennes).

voilà ce que je viens d’apprendre.

Amitiés,