04/02/2000 – DJIBOUTI: le pays est économiquement “à bout de souffle” : il emprunte au FMI, il négocie des subventions.

Une énorme de quantité de mobiliers acquis dans le magasin ROMÉO de Claude Dalle (Galerie Élysées 26 – Champs Élysées) vient d’être expédiée à Djibouti sur les conseils du décorateur Yvan Silly. Nous ignorons encore le montant global de la commande, mais nous avons regardé les prix dans cette boutique. Un seul canapé est vendu autour de 100.000 FF.

Avec quel argent, le Gouvernement djiboutien a-t-il réglé les achats : les fonds du FMI ? Certainement pas avec l’argent des français, puisque le Ministère de la Coopération nous avait assuré qu’il connaissait la destination du moindre centime et qu’il suivait l’utilisation de chaque franc donné à Djibouti.

On peut quand même se poser des questions. N’est-il pas choquant de réaliser des achats somptueux avec l’argent d’un pays qui vit mal, où les salaires sont payés avec retard, etc…