07/02/2000 – Je pensai que nous aurions l’occasion d’entendre l’estime qu’ils tenaient au magistrat feu Borrel

Je viens de lire le communiqué que des magistrats et avocats se sont crus devoir diffuser. Je pensai que nous aurions l’occasion d’entendre l’estime qu’ils tenaient au magistrat feu Borrel, ou leur émotion dans cette affaire surtout leur appel au respect de l’instruction :ce qu’en justice les magistrats appellent “la manifestation de la vérité “.

Il s’agit nullement de cela ! Personne en tout cas aujourd’hui ne demande, à” la famille judiciaire” de fournir la preuve de l’innocence du chef de l’État. C’est du moins une attitude suspecte.

Par ailleurs toute démocratie repose sur la liberté de la presse !

Famille présidentielle , famille gouled , famille au pouvoir ,famille judiciaire, voyez vous
nos magistrats et avocats sont victimes d’un processus inconscient . on aura compris la filiation, fantasme périlleux dans lequel ils exercent une justice fondée sur le règne familial , bien entendu .

Dans ce cas , la parole du chef des familles est sacrée .

S. I.
Canada , Vancouver