08/04/2000 – LIBÉRATION DE DIX PRISONNIERS “FRUD SUD”, mais il reste encore six prisonniers politiques, 10 OROMO et 24 ENFANTS A GABODE

LIGUE DJIBOUTIENNE DES DROITS HUMAINS
(LDDH)
Le Président : Noël ABDI Jean-Paul
Siège : Quartier V, Boulevard DE GAULLE n°66
B.P. : 74 Djibouti, République de Djibouti
Bureau Tél : (253) 358 007
Domicile Tél/fax : (253) 357 804

Djibouti, le 8 avril 2000

COMMUNIQUE DE PRESSE N°13/LDDH/2000

Le 8 avril 2000 à 12 h, dix prisonniers politiques du Frud sud ont été libérés de la prison de Gabode.

Néanmoins, six prisonniers politiques croupissent encore dans la sinistre prison de Gabode dont :

le fils du Président de l’ODU : M Abdoulfatha,

deux proches de M Ismaël Guedi Harreh, membre du haut-conseil de l’ODU : MM Ali Robleh Darar et Abdilahi Robleh Darar.
La LDDH a toujours suivi avec beaucoup d’attention la situation d’incarcération, en particulier celle de tous les prisonniers politiques, elle se réjouit de cette nouvelle libération, et encourage le gouvernement pour que les derniers prisonniers politiques encore incarcérés retrouvent rapidement leur foyer.

La LDDH déclare qu’elle continuera à porter sa modeste contribution pour la réalisation conrète d’une Paix globale, juste, transparente et définitive, tout en témoignant à chaque étape des négociations l’entière disponibilité afin de mieux accompagner et d’appuyer les différentes processus en faveur de la Paix, de la Démocratie, l’Etat de Droit et la Justice Sociale; condition sine qua non du Développement et du Bien-Etre.

NOEL ABDI Jean-Paul
Président de la LLDH

Note de l’ARDHD
nous saluons, comme il convient, cette nouvelle libération de prisonniers politiques et nous félicitons les négociateurs qui ont conclu les accords permettant ce dénouement heureux.

Nous espérons maintenant que le régime djiboutien va libérer les 6 derniers prisonniers politiques encore incarcérés à Gabode et qu’il va mettre un terme le plus rapidement possible à la captivité invraisemblable des 29 enfants OROMO, âgés de 6 à 13 ans, qui sont détenus depuis six mois.