03/05/2000 – Le Général Ali Meidal n’a plus de passeport.

Le général Ali Meidal, journaliste, serait aussi privé de son passeport, comme le sont de nombreuses personnalités de l’opposition : MM. Mohamed Aref, Moumin Bahdon, …. Le Général Ali Meidal Weis a été chef de l’Etat-Major avant de diriger un journal libre d’opposition “Le RENOUVEAU”. avec trois autres journalistes, il avait été incarcéré en septembre 99, sous le prétexte d’un article pouvant démoraliser l’Armée.

Les deux derniers journaux “LE TEMPS” et “LE RENOUVEAU” avait été interdit en même temps. Cette décision des autorités djiboutiennes est à l’origine de la création de LA LIBERTÉ sur Internet. Les trois journalistes avaient été libérés milieu décembre 99 : depuis, ils seraient victimes de harcèlement permanent … comme le retrait des passeports et l’interdiction de circuler librement.

Nous rappelons qu’un journaliste djiboutien Amir ADAWEH est toujours emprisonné et torturé en Éthiopie à la demande du Gouvernement djiboutien. Il aurait été blessé par balle par ses geôliers et il serait enfermé dans des conditions épouvantables.

Reporters sans Frontières a lancé de nombreux appels en sa faveur, sans obtenir de réaction du Gouvernement djiboutien.