09/05/2000 – L’HOMME DE LA SEMAINE: ALI MOHAMED ABDOU QUI JUSTIFIE UNE CONDAMNATION A UN AN DE PRISON DE FERME POUR DES MINEURS AYANT “SNIFFE DE LA COLLE” ET …

Monsieur Ali Mohamed ABDOU est une “vieille connaissance”. Il avait signé fin janvier 2000 le communiqué commun “de la famille judiciaire” qui prétendait que Djibouti était un état de Droit.

Cette fois, il persiste, mais il est le seul signataire …

Il ose prétendre que des enfants âgés entre 10 et 15 ans ont le discernement suffisant pour juger de leurs actes … et que leur condamnation à un an de prison ferme pour avoir “SNIFFE de la COLLE” est une mesure douce, puisqu’ils encouraient CINQ ANS …

Il ose prétendre que des réfugiés ont pu reconnaître “librement” les faits qui leur sont reprochés, alors qu’ils ne parlaient probablement pas la même langue que les policiers et qu’ils ne savent probablement pas lire …

Monsieur le Procureur Général, vous gagnez le titre cette semaine. Nous espérons simplement que vous n’avez pas d’enfants, car vous pourriez avoir du mal à leur expliquer un jour vos actes honteux sur des mineurs …