24/05/2000 – Affaire Borrel: deux juges d’instruction parisiens poursuivent le quotidien Libération ( 24.05.00 17:34 Extrait dépêche AP)

PARIS (AP) — Deux juges d’instruction parisiens en charge de l’enquête sur la mort d’un magistrat français à Djibouti en 1995 ont cité à comparaître pour diffamation le quotidien Libération devant le Tribunal de grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine).

L’audience se déroulera le 20 juin. Marie-Paule Moracchini et Roger Le Loire, tous deux juges d’instruction au Tribunal de grande instance de Paris, demandent chacun 50.000ff de dommages et intérêts, indique-t-on mercredi de sources judiciaires.

Les deux magistrats reprochent au quotidien d’avoir qualifié de “rocambolesque” leur enquête sur le décès de Bernard Borrel, un magistrat français détaché à Djibouti, ou d’avoir fait preuve de “partialité”.

L’article incriminé a été publié le 14 mars, lendemain de la conférence de presse organisée par la veuve du magistrat qui demandait au Garde des Sceaux l’ouverture d’une enquête sur les conditions dans lesquelles l’instruction concernant la mort de son époux était menée par les deux magistrats parisiens.

L’enquête confiée à la brigade criminelle a conclu à la thèse du suicide alors que Mme Borrel est persuadée que son mari a été victime d’un assassinat. Dans leur rapport d’expertise remis le 5 avril aux deux magistrats instructeurs, les Drs Dominique Lecomte et Guy Nicolas soutiennent que le magistrat français s’est suicidé par immolation.

Source : AP

————————————————————————————————————

Note de l’ARDHD :
Cette audience sera peut-être l’occasion de faire la lumière sur la façon dont les deux juges ont conduit l’enquête sur l’affaire BORREL et sur toutes les carences relevées par les avocats de Mme BORREL. Il serait quand même fort stupéfiant que les deux juges ‘fassent du bénéfice” sur cette affaire …….