08/04/02 La diplomatie française : deux poids, deux mesures !

Nous publions
ci-dessous un extrait du point de presse du Ministère
des Affaires étrangères de la France.

Actualités
diplomatiques du ministère des Affaires étrangères.
Point de presse d’une porte-parole du Quai d’Orsay du 8 avril
2002 :

5 – SYRIE

”Depuis
l’arrestation, en août dernier, de personnalités
politiques et la condamnation, le 20 mars, du député
Maamoun al Homsi à cinq ans de prison, nous avons manifesté
à plusieurs reprises notre préoccupation sur
la situation des droits de l’homme en Syrie. Venant après
la condamnation de Maamoun al Homsi, la sévérité
du verdict prononcé à l’encontre du député
Riad Seif, jeudi 4 avril, constitue un signal négatif
pour le respect de la liberté d’expression et des libertés
politiques dans ce pays. Nous formons le vœux que les
procédures d’appel soient appliquées dans le
respect des droits de la défense et des principes de
l’Etat de droit, notamment dans le cadre de ces deux procès.”

Note
de l’ARDHD :
Combien il est intéressant et significatif de constater
que notre diplomatie est bien plus préoccupée
par les Droits des députés d’un pays indépendant
depuis 1946 que par 12 militaires prisonniers politiques,
qui font par désespoir la grève de la faim,
depuis plus de 30 jours à Djibouti, pays francophone
où tous les Droits humains sont bafoués depuis
près de 25 ans et tout particulièrement depuis
le hold up électoral auquel Ismaël Omar Guelleh
a procédé en 1999.
Qu’il soit bien clair que nous ne critiquons pas la France
qui défend les Droits de l’Homme et des condamnés
politiques, mais nous aimerions constater qu’elle agit avec
la même sincérité et avec la même
force dans tous les pays …. à Djibouti en particulier
où sa position lui permettrait d’avoir droit au chapitre