02/08/02 (B 158)Les annonces commerciales de la semaine

1
– Exploitation agricole

PK
20

Le potager miraculeux dans le désert “


A
vendre magnifique exploitation agricole.
Conviendrait à un couple.
Cette exploitation a bénéficié, durant
des années,
de soins attentifs de la part d’experts internationaux.
Les installations sont ultramodernes
en particulier au niveau de l’irrigation, mais elles devront être révisées.

La
qualité des équipements justifie
les investissements considérables qui ont été
réalisés
et le prix de cession qui est demandé aujourd’hui
: 1 FD symbolique !

Les
terres sont ‘en friche’ actuellement.

Moyennant
quelques efforts, le repreneur pourra aisément
produire
des légumes et des fruits pour sa consommation
personnelle !!

Prévoir un budget important pour l’irrigation en
eau douce et filtrée …

Références
exigées : un diplôme d’une école d’agriculture
ou un BTS.
A défaut, avoir exercé une fonction ministérielle
à Djibouti.

Le
PK 20, terre agricole d’expérience … Des dizaines
de millions ont été investis par la communauté
internationale pendant plusieurs années (en pure
perte semble-t-il), pour produire quelques kilos de fruits
et de légumes, moyennant une surconsommation d’eau.
Il semble que le projet soit abandonné aujourd’hui
et pourtant les terres ne manquent pas d’ensoleillement

Qui
a empoché le surplus des financements internationaux
? M. Kamil, Haut responsable au Ministère de l’agriculture,
Gouled Aptidon, ancien Président et /ou IOG, actuel
dictateur ? Réponse dans les prochains mois …

______________________________________

2
– Société de télécommunication


STID
“Un
bijou de technologie dans une ville à la dérive”

A
vendre participation
dans une société internationale de Télécommunication.
Nombreuses possibilités d’écoute : bretelles,
enregistrements personnalisés et automatiques,
identification des interlocuteurs en temps réel

Possibilités d’interdiction sélective d’accès
à certains sites Internet …
Liaisons informatiques avec la Présidence ..
Climatisation et confort moderne
Matériels français, chinois, américain,
etc …

Après
avoir acquis l’entreprise à l’État djiboutien,
au terme d’un montage financier plus que contestable puisqu’il
n’aurait pas versé un seul sou, le propriétaire
actuel souhaiterait réaliser un bénéfice
important avant son départ, pour recentrer ses
activités sur son métier de base, à
savoir la fabrication d’armement en Afrique du Sud et
l’approvisionnement de toutes les factions armées
principalement en Afrique de l’Est (Éthiopie, Soudan,
Erythrée, Somalie ..).

Il
propose de revendre sa participation, moyennant un paiement
comptant, par virement bancaire à son ordre (au
choix de l’acquéreur : sur une Banque suisse ou
sur une banque soudanaise, filiale du Groupe Al Qaida
).

Servitudes
: le repreneur devra s’engager à continuer de transmettre
chaque jour tous les enregistrements de toutes les conversations
téléphoniques et la copie de tous les messages
E-Mail au Chef du SDS.