30/09/02 Depuis son arrivée à Bruxelles, IFTIN ne s’est pas beaucoup exprimé ! Est-il devenu fou et/ou sénile, comme le laisse entendre une rumeur contrôlée directement par le Palais de l’Escale ?

Certains lecteurs s’interrogent
sur le quasi-silence d’IFTIN depuis son arrivée à Bruxelles
après une sorte de cavale dans les rues d’Addis Abeba où il
a tenu en échec les agents du Cdt Zakaria, mandatés par Guelleh
pour le liquider….

Il serait tout à
fait cohérent qu’IFTIN ait eu des entretiens avec des journalistes
et qu’il souhaite regrouper ses idées, ses informations et ses documents,
avant d’apparaître sur la scène publique.

Car nous en sommes persuadés, il doit détenir des informations
de première importance, non seulement sur l’affaire Borrel, mais aussi
sur d’autres … Certaines rumeurs laissent entendre que certaines informations
pourraient mettre en cause des dirigeants politiques français et des
avocats. Nous on attend pour voir et pour entendre.

Sur le site du GED,
un article décrit les moyens de pression utilisés par Guelleh

Il se trouve que nous venons de lire sur le GED, un article qui fait état
des pressions que Guelleh ferait subir aux membres du Conseil du GED, par
intermédiaire et entremetteurs divers. On a cru comprendre que des
hommes comme Tour-Tour, Ali Kahin, dont nous avions déjà décrit
les conditions de séjour à Paris, les contacteraient souvent
pour leur faire des tonnes de promesse …..

Un lecteur nous
a décrit les méthodes utilisées par Guelleh pour écarter
les opposants politiques
D’autre
part, un lecteur nous a transmis cet matin, une contribution (déjà
publiée), dans laquelle, il expose les différentes manoeuvres
que Guelleh utiliserait pour s’assurer le mutisme des opposants dans les affaires
critiques pour lui.

Parmi elles, une a retenu
notre attention : celle qui consiste à faire passer, aux oreilles du
bon Peuple, l’opposant pour un fou ou pour un vieux radoteur ayant perdu la
tête et l’esprit.

Pourquoi a-t-elle attiré
notre attention plus que les autres ? Parce que nous ne l’avions jamais évoquée.
Et pourtant, la méthode a déjà été appliquée
en son temps (et sans grand succès), contre Mme Borrel, contre le Lt Alhoumekani et d’autres.

Devinez-qui est la nouvelle
cible ? Vous ne voyez pas ? IFTIN, pardi. Comme il semble (s’il on croit l’article paru sur le GED) que ni les promesses,
ni le chantage, ni les menaces n’aient eu raison de la volonté d’IFTIN (ni des autres membres du GED)
, Guelleh applique une nouvelle phase de son plan
et il veut le faire passer pour fou ou pour quelqu’un qui a perdu la tête. Mais attention c’est l’avant-dernière étape : après, il n’a plus qu’une cartouche, celle pour tuer l’empêcheur de tourner en rond (sans le râter).

Contrairement aux
rumeurs téléguidées par Guelleh, IFTIN semble bien-portant.
Selon les
experts consultés, il n’en est rien. “Sain de corps et d’esprit
et bon pour le service”, paraît-il ! Nous irons vérifier
un jour ….