27/11/02 (B173 ) Radio-Trottoir. Chronique de la vie ‘cachée’ des stars du régime. Ou comment se moquer ouvertement des représentants de l’Autorité canadienne qui font leur métier avec conscience pour venir en aide à ceux qui le méritent … !

Y aurait-il d’autres prédateurs
qu’IOG et sa famille proche, au sein du régime ?

Il semblerait que certains
membres de son gouvernement soient des rapaces confirmées. Prenons
quelques exemples, au hasard :

1) Le Ministre
des Finances de Djibouti, le fameux Yacin Elmi Bouh “Warabeh
Kourayeh” (nommé déjà deux fois ‘Homme
de la semaine” par notre publication”)
vient d’envoyer
son épouse Anissa Ismail Assoweh avec ses enfants au Canada
pour y solliciter le statut de refugiés politiques.


Mais ce n’est pas tout !

Sa soeur Zeinab Ismail
Assoweh (fonctionnaire au Ministère des Affaires Etrangères),
son mari Omar Boulhan (employé par la STID), le propre conseiller du
Ministre des Finances Omar Assoweh dit “Douloun” et sa famille les
accompagnent dans cette démarche ‘périlleuse’…

Pour affronter les incertitudes
d’un long voyage, Ils ont pris la précaution de se munir de passeports
diplomatiques et surtout d’un parachute en ‘or massif’. A savoir la garantie
du Ministre des Finances qui les a assuré personnellement qu’ils continueraient
à percevoir leurs salaires.

2) La femme et la soeur
d’Abdallah Abdillahi Miguil, Ministre de l’Environnement les suivent. Mais
la femme du Ministre est plus intelligente !

Elle prend la précaution
de revenir souvent à Djibouti, ce qui ne pose aucun problème
avec son passeport diplomatique…

Mais devinez le
contenu de ce qu’ils ont tous ‘servi’ aux Autorités canadiennes pour
accréditer la thèse de l’exil ?

Eh bien, ils n’y sont
pas allés avec le dos de la cuillière !! Ils ont dit et signé
des déclarations dans lesquelles ils affirment qu’IOG est un assassin,
qu’Hassan Saïd les a torturés, violées, emprisonnés,
etc…


Quelle belle sincérité de la part de gens qui ont participé
à l’accaparement du pouvoir et de l’économie et qui sont toujours des
salariés de l’Etat djiboutien !

Mais attendez, ce
n’est pas tout !

Les affaires ne
s’arrêtent pas là. Il y a mieux encore….

Mme Nabiha Mohamed Adowa,
la propre épouse du Ministre des Transports Elmi Obsieh Waiss
dit “Gohar” est venue à Rennes (en France) pour épouser
un citoyen français auquel elle a remis la modeste somme de 5 millions
de FDJ en échange de ce mariage ‘blanc’ et probablement de son silence.
Et c’est le mari Ministre, lui-même, qui aurait donné son accord pour cette imposture.

Des procédures
sont actuellement en cours, mais en attendant Mme Nabiha est bigame !! Elle
a deux maris, un en France et l’autre à Djibouti. C’est bien punissable
par la Loi ?

Ne vous sauvez pas encore
! Ce n’est pas fini ! On vous a gardé le meilleur pour la fin.

3) Le Ministre de l’Education
nationale Abdi Ibrahim Absieh (c’est un nom d’emprunt qu’il a obtenu en
1974, lorsqu’il a débarqué d’Ethiopie – son vrai nom est Hamoud
Houssein – Tout le monde l’appelle sous ce nom à Djibouti : IOG comme
ses collègues Ministres)
.

Pour obtenir la citoyenneté
française, cet ancien Directeur des Travaux publics, devenu Ministre
(certainement pas en raison de ses compétences ! ) s’est lui
aussi marié en France (encore un mariage ‘blanc’). Grâce à
cela, il a obtenu ‘par miracle’ la nationalité française.

Quelle belle épopée
: né Ethiopien, devenu Djiboutien, il est Français maintenant
en vertu d’une ‘magouille’ honteuse.

____________________________

D’abord nous transmettons
tous nos encouragements aux Autorités canadiennes en charge de l’immigration,
car elles doivent avoir un surcroit de travail avec toutes ses familles proches
du régime, qui découvrent tout à coup qu’elles sont censées
être devenues des victimes et qui signent des déclarations falsifiées
et ahurissantes.

Des Ministres qui acceptent
que leur femme devienne bigame !

Des actes pénalement
répréhensibles.

Bref, voilà une
partie de la vie difficile et ‘cachée’ des stars du régime qui
vous est dévoilée grâce à Radio-Trottoir, toujours
présent sur le front de l’information …

Comment les Citoyens djiboutiens
pourraient-ils continuer à donner leur confiance à cette équipe
mafieuse qui dirige le pays ? Si ce n’est pas la force, par les menaces, les
pressions ou l’appat du gain.

Rappelons sur un autre
plan, que le Chef du Clan et son Chef des Services secrets pourraient être
impliqués prochainement dans une affaire d’assassinat.

Des Ministres et leurs
familles se comportent en délinquants et en voyoux pour obtenir des
Droits et des privilèges indus.

Et après, on irait
reprocher aux Autorités canadiennes, belges et françaises de ne pas
vérifier tous les points : avec la meilleure bonne volonté,
il y a de quoi ‘se faire avoir’ de temps à autre, d’autant plus que
ces faux réfugiés arrivent les bras chargés …. d’attestations
en tout genre pour prouver qu’elles ont été arrêtées
par la Police, qu’elles ont été torturées, qu’elles font
partie de l’opposition, etc.. mais elles oublient souvent de remettre leurs
fiches de paye et leurs certificats de travail … !