05/12/02 (B174 / 2) Réaction à l’article intitulé ” Election du SITTI ” ecrit par Gabadh Isse. (Lecteur)

Je suis agréablement
surpris que des femmes prennent la parole pour réclamer leur place
au sein de la société.

À Djibouti, la
réalité est triste en général pour les femmes
qui sont souvent battues par des hommes irrésponsables. Dans la majorité
des cas, les hommes khatent comme des animaux. Après le khat, certains
jouent aux cartes, d’autres cherchent à satisfaire leur besoin sexuel
souvent avec la première venue.

C’est pourquoi, beaucoup
de femmes sont mortes du sida que leurs voyous de maris leur avaient transmis.

Mais les temps changent,
nos femmes aussi . Pour la prémiere fois, nous avons vu à Djibouti
des femmes qui ont obtenu le divorce, pour se protèger des maladies
sexuellement transmissibles que les maris infideles rapportent au foyer …

Nous militons pour une
vie meilleure, en priorité pour les femmes mais aussi plus généralement
pour tous les Djiboutiens.

Chère compatriote,
si tu souhaites donner ton avis sur les femmes, tu es la bienvenue. Tu peux
nous écrire à : dirnis@yahoo.fr

Bonne fête à
tous les musulmans, et bon courage pour nos compatriotes du Canada
où l’on m’a dit que la température serait de -15 degres.