07/12/02 (B 175/1) Maître Aref est intervenu hier matin pour tenter de décrédibiliser la thèse d’Alhoumekani, qui a pourtant été confirmée par le Chef de la SDS, en personne …

Maître Aref est
intervenu sur les antennes de RFI hier pour tenter de décrédibiliser
le témoignage d’Alhoumekani et pour attaquer le reportage de Canal
+.

A partir du moment où
la version d’Alhoumekani a été confirmée par le Chef
de la SDS, Hassan Saïd, qui y participait, les propos de Maître
Aref sont dérisoires.

On sent bien que la mission
est téléguidée par Guelleh, et qu’elle ne peut convaincre
personne. Est-il réaliste d’utiliser ‘le témoignage’ d’un évadé
de prison à Djibouti, condamné à la prison à vie
en France, par contumace, pour attentat ayant causé la mort, pour fournir
des éléments qui seraient de nature à disculper le Président
de Djibouti ? C’est quand même étrange et curieux comme argumentation.

Le principal argument utilisé est : “Si M. Awalleh Guelleh avait participé à l’assassinat du Juge, IOG l’aurait immédiatement gracié !” On mesure au travers de ces propos l’atmosphère crimino-maffieuse qui détermine les décisions gouvernementales ! Et dire que Me Aref, membre (ex ?) d’Amnesty International, prend maintenant la défense du Parrain.


Remake de la célèbre bande dessinée ‘IZNOGOUD’
ou comment devenir Calife à la place du Calife ?’

En revanche
Canal + a mal perçu cette mise en cause et nous savons que les journalistes
ont rappelé à Maître Aref deux points importants :

1- Seule la version courte
aurait été projetée et qu’il y aurait d’autres témoignages
que celui d’Hassan Saïd dans la version longue. Le Procureur de la République
en particulier ? C’est possible, mais nous n’avons pas la confirmation.

2 – Canal + avait enregistré
une interview de Maître Aref, à l’époque où il
était encore un véritable opposant et surtout un défenseur
reconnu des Droits de l’Homme, avant de retourner ses alliances en devenant ….
l’avocat de Guelleh. Dans cette interview, Me Aref aurait tenu des propos
diamétralement opposés et il aurait critiqué avec beaucoup
de force et de clairvoyance toutes les manoeuvres de Guelleh, faisant même,
parait-il, des révélations inédites sur des ‘sombres’ dossiers / affaires de la dictature.