19/12/02 (B176/2) GUELLEH contre GUELLEH. La nouvelle comédie psychologique qu’il faut voir absolument. Sur vos écrans dès maintenant. Interdit au moins de 18 ans en raison de la violence pure !

En lisant cette dépêche
de l’ADI, l’équipe de l’ARDHD n’a pas pu s’empêcher d’éclater
de rire. Et pourtant ce n’est pas dans nos habitudes. Mais là, il fallait
oser ! Et pourtant quelle tristesse… face à un peuple affamé,
oser dire cela. C’est la plus grande bassesse jamais lue.

Une comédie psychologique
d’une folle intensité…”

Une
super co-production djiboutienne.
La bande à Guelleh, l’ADI, La Nation, Le Progrès et le RPP
vous présentent :

Le suspens est total … à la limite de l’insoutenable et il dure jusqu’à la dernière minute. Guelleh enverra-t-il Guelleh à Gabode ? Réponse dans les cinq dernières secondes du film !

Guelleh s’était
déjà moqué du monde, mais jamais à ce point-là.
Il est vraiment temps qu’il se mette en disponibilité, car il pourra
difficilement faire plus fort dans le sordide.

Mais cela dit, il est
certainement sincère, lorsqu’il dit que l’on doit bien gérer
les deniers publics. Il aurait juste oublié de nous préciser
sur quel compte en banque, il recevait la meilleure rémunération de ses soldes créditeurs (constitués, pure coïncidence, avec ces fameux deniers publics) : Suisse, Australie, Bahamas ou Afrique du Sud ?

________________ Extrait
de l’ADI

La gestion des deniers
publics, priorité des priorités pour le chef de l’Etat

DJIBOUTI (ADI) –
19 décembre – ” Nous devons montrer aux djiboutiens
que la gestion des deniers publics constitue la plus importante de nos priorités
et que nous sommes là pour respecter le serment fait devant Dieu et
devant le peuple. ”
(Ca on le savait que ça avait de l’importance
pour lui …)

C’est en ces termes
que le chef de l’Etat M. Ismaïl Omar Guelleh, s’est exprimé
ce matin au cours de la cérémonie de reception du premier rapport
annuel de la Chambre des Comptes et de Discipline Budgétaire.

M. Ismaïl Omar Guelleh,
s’adressait ainsi au président de cette jeune institution M. Mohamed
Mahamoud Hassan et aux magistrats de la CCDB, venus lui remettre officiellement
le fameux rapport.

La remise officielle de
ce rapport s’est déroulée en présence du ministre
de la Justice et des Affaires Musulmanes chargé des Droits de l’Homme
M.Ismaël Ibrahim Houmed, du ministre des Affaires Présidentielles
M.Osman Ahmed Moussa, du président de la Chambre des Comptes et de
Discipline Budgétaire ainsi que des magistrats de la CCDB.

Le chef de l’Etat
a exprimé par la suite toute sa fierté d’avoir accordé
sa confiance à cette jeune institution et à son président
afin de ” faire éclater la vérité, poursuivre
ceux qui doivent être poursuivi, féliciter ceux qui doivent être
félicité. “

(La,
il prend quelques risques, quand même … à titre personnel !)