19/12/02 (B176/2) Les deux manifestations à Bruxelles et à Paris ont réunis au total plus de 140 personnes. De nombreux dirigeants politiques de l’opposition étaient présents.

Au total, ce sont plus
de 140 personnes qui ont participé aux manifestations organisées
devant les Ambassades à Bruxelles et à Paris.

A Bruxelles, les dirigeants
du FDP, du GED et d’autres formations d’opposition ont participé à
la manifestation.

A Paris, plusieurs dirigeants
politiques ont soutenu les manifestants, dont Aïcha Daballeh, Mohamed
Kadamy et des enfants de responsables politiques. L’ARDHD était représentée.

Les manifestations, parfaitement
organisées, se sont déroulées dans le calme. Dans une
ambiance ‘bon enfant’, les participants ont réclamé une enquête
internationale pour traduire en justice les coupables de tous les crimes commis
depuis vingt ans et plus spécifiquement le massacre d’Arriba.

Parmi les nombreux slogans,
retenons les principaux :

“Guelleh assassin,
la France complice”
“Les violeurs en prison …”
“Pas de paix sans justice ..”
“Vingt cinq ans d’impunité, ça suffit …”

Le GED a fait savoir officiellement,
à Bruxelles, qu’il préparait le dépot d’une plainte internationale
pour tous les crimes commis par IOG et ses proches. Il a dénoncé
la présence d’un agent de la SDS qui a filmé la manifestation
pour pouvoir terroriser ensuite les familles restées au pays.

Un autre agent de la SDS
a aussi pris de nombreuses photos à Paris. L’un des participants a
réussi à le filmer afin qu’il soit identifié. Les photos seront jointes aux dossiers
pénaux en cours de constitution.