25/12/02 (B177) Djibouti aurait-il pu fournir aux américains des terroristes ou présumés comme tels à titre d’offrande ‘expiatoire ?’, pour qu’ils oublient de se pencher sur son cas ?

D’un côté,
le Colonel Kayad dément ‘officiellement’ sur les ondes de la
BBC qu’il y ait à Djibouti, des lieux de détention de terroristes
comme celui de Guantamo. Or plusieurs sources nous confirment qu’il y aurait
actuellement plus de 30 personnes détenues dans le Camp Lemonier (ancien
camp français, occupé par les américains). Ce seraient
des personnes qui auraient été arretées, à titre
de pretexte sur ordre des autorités judiciaires djiboutiennes.

Le célèbre
Colonel Mahdi (Chef-tortureur connu) de la gendarmerie nationale en coopération
avec des responsables de la Police judiciaire effectuent des captures “ciblées”
(mais sur des critères peut-être très éloignés
de l’appartenance à des réseaux terroristes). Aussitôt,
comme une offrande ‘expiatoire ?’, ils remettraient les personnes aux Américains afin
de faire croire à leur bonne foi et d’obtenir de l’argent en contre-partie
et des indulgences (?)….

Les personnes qui seraient
actuellement enfermées sont des Somaliens, des Pakistanais, des Yéménites,
et deux Saoudiens.

Certains auraient déjà
été transferés aux USA où ils auraient rapidement
été
linnoncentés puis libérés car ils ne presentaient aucun
lien avec les réseau terroristes.

On dit que le Yémen
ainsi que l’Ethiopie auraient l’intention de poursuivre Djibouti dans le cadre
d’arrestations illégales et arbitraires de leurs ressortissants.

Certaines mauvaises langues
ajouteraient qu’IOG est en train de se moquer des Américains, pour
obtenir des fonds et pour qu’ils ne mettent pas trop leur nez dans ses affaires
et dans ce qu’il tiendrait à leur cacher. (?)

A suivre