31/12/02 (B178) Les hommes politiques. Réponse de notre lecteur.

Avertissement :
nous mettrons un terme aux échanges sur le sujet, selon la régle
que nous nous sommes fixés, après cette publication

Cher co-lecteur de l’ARDHD,

Mes propos sur Guedi n’avaient
pas pour objet de donner des bons points à tel ou tel homme politique
mais tout simplement de rappeler que certains candidats au suffrage universerl
ont un lourd passé chargé et d’autres pas.

C’est quand même
surprenant de voir ces mêmes généraux du “Gouledisme”
aujourd’hui présenter un casier judière avec la mention NEANT
mais on ne trompe pas le peuple et tout le monde se souvient de la banqueroute
de la Banque de Developpement et qui en a profité , les amis et proche
de Guedi. La chasse aux sorcières dans l’administration dans les années
80, encore Guedi et j’en passe.

Tout cela pour dire jusqu’à
quand on aura que le choix entre les Ripoux et les Ripoux et oui c’est comme
cela que je vois l’actuelle élection.

Certains diront c’est
la politique faite d’alliance et de revirement de tout bord mais la politique
c’est aussi des projets, le rétablissement d’un état de droit
et d’une justice indépendante.

Et cela ce n’est pas des
hommes politiques avide de pouvoir qui nous l’amènerons mais la qualité
d’une société civile qui doit prendre ses responsabilités.
OUI, les djiboutiens pechent à ce niveau là, par naiveté,par
cupidité ou par tribalisme.

Alors arrêtez d’être
fourlaba, mamassan ou afar mais soyez enfin DJIBOUTIEN tout simplement et
ne permettez plus à aucun tribun populiste d’insulter votre intelligence.

Et je suis sûr que
ci cela arrive, aucun autre Guedi, Moumin ou Meidal (le casse du siècle
entre autres) ou transfuge du Gouledisme de 96 ou d’hier ,n’oseras se présenter
par honte.

Il y va de l’avenir de
vos enfants.

Bien à vous