29/04/03 ( B195) Argent, pétrole et Koweit. Guelleh toujours en pointe avec cette devise (Extrait de l’AFP). Combien cela pourrait-il lui rapporter à titre personnel. Chut ! Secret d’Etat !

Négociations
en cours pour un oléoduc entre Djibouti et l’Ethiopie

ADDIS
ABEBA, 23 avr (AFP) – L’Independent Petroleum Group of Koweit (IPG), une compagnie
pétrolière du Golfe, négocie avec les autorités djiboutiennes
et éthiopiennes la construction d’un oléoduc entre Addis Abeba et
le port de Djibouti, a-t-on appris mercredi à Addis Abeba.

“Cet
oléoduc est d’une importance stratégique pour les deux pays”,
a déclaré Abdulaziz Al-Duaij, ambassadeur du Koweit à Addis
Abeba, lors d’un entretien avec l’AFP.

Long
de quelque 800 km, cet oléoduc est estimé à quelque 300 millions
de dollars.

S’il
est concrétisé, ce projet sera l’un des plus importants investissements
en Afrique sub-saharienne, a-t-il précisé.

Pour
Addis Abeba, dont la quasi-totalité du commerce international passe par
le port de Djibouti, il s’agit notamment de réduire les coûts de
transport exorbitants requis pour acheminer vers l’Ethiopie les importations de
produits pétroliers, a expliqué le diplomate.

Djibouti
doit, pour sa part, entamer prochainement la construction d’un terminal pétrolier
géant à Doraleh, tout près du port de Djibouti. Plusieurs
compagnies pétrolières du Golfe doivent s’y installer.

Fin
2002, les délégués de l’Independent Petroleum Group of Koweit
avaient rencontré les deux parties pour discuter une première fois
de ce projet.

“Des
discussions sont encore en cours mais il faut lancer les appels pour obtenir des
aides” auprès des institutions financières internationales,
africaines et arabes, a souligné l’ambassadeur.

Le
tracé définitif du pipeline Djibouti-Ethiopie, son impact environnemental
et social sont sur la voie d’être finalisés, assure-t-on encore de
source diplomatique est-africaine.

“Nous
espérons que l’Ethiopie agira de manière active”, a poursuivi
Abdulaziz Al-Duaij.

Par
ailleurs, l’Independent Petroleum Group of Koweit a également montré
son intérêt pour s’engager dans la prospection pétrolière
en Ethiopie.