07/05/03 (B196/2) La concurrence franco-américaine va être rude, même à Djibouti. Selon cette dépêche de l’AFP, les forces US s’installent dans la durée avec un général à leur tête et l’appui de Guelleh qui a visité le navire de Guerre qui croisait dans les parages.

Les
vrais enchères vont pouvoir

commencer
sérieusement
entre la France et les USA

Au fait
qui sera le Commissaire-priseur ? Guelleh !

Le navire américain
Mont-Withney quittera l’océan Indien dans une semaine
AFP | 07.05.03 | 16h52


Le navire amiral des forces américaines croisant dans le Golfe d’Aden
et l’océan Indien, l’USS Mont-Withney, quittera la région dans
une semaine, à la fin de l’installation de la base d’appui logistique
de l’armée américaine à Djibouti, a annoncé mercredi
à l’AFP le capitaine William Klumpp, officier de liaison du navire.

Il s’exprimait à
l’occasion de la visite à bord du président djiboutien Ismaël
Omar Guelleh. L’USS Mont-Withney héberge le général John
Sattler, qui dirige les opérations de lutte antiterroriste dans six
pays de la Corne de l’Afrique (Djibouti, Ethiopie, Erythrée, Kenya,
Somalie, Soudan) et le Yémen.

Le général
Sattler assurera dans une semaine son commandement à partir de la base
américaine à Djibouti, a expliqué l’officier de liaison.
Les Etats-Unis ont prépositionné à Djibouti une force
militaire de 1.200 hommes comprenant des unités spéciales capables
de mener des raids éclairs ou des opérations commandos contre
des groupuscules terroristes se trouvant dans la sous-région.

Une surveillance permanente
des eaux de la mer Rouge et de l’océan Indien, en particulier à
proximité des côtes somaliennes, est également assurée.

L’accord fixant les conditions
et modalités de la présence militaire américaine à
Djibouti a été signé entre les deux parties en février.

Lors d’une visite effectuée
en décembre dernier à Djibouti, le secrétaire américain
à la Défense Donald Rumsfeld a laissé entendre que les
Etats-unis vont probablement maintenir pendant plusieurs années leur
présence militaire à Djibouti. Les forces américaines
ont occupé le camp “Lemonier” une ancienne base de la Légion
étrangère, unité d’élite de l’armée française,
qu’ils ont aggrandie, construisant même une nouvelle piste pour leurs
aéronefs.

La nouvelle
règle du jeu ?